Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 13:20

Faut-il manger les animaux

 

Titre original : Eating Animals

Ecrit en : 2009

Traduction de Gilles Berton et Raymond Clarinard

Editeur : Points

Paru en France en : 2012 (Première édition en 2010 aux éditions de l'Olivier)

408 pages

ISBN : 978-2-757-8269-35

 

Jonathan Safran Foer, auteur de Extrêmement fort et incroyablement près et Tout est illuminé, était un végétarien à demi convaincu, désireux de défendre la cause animal, mais cédant parfois à l'appel d'un bon steack.
A la naissance de son fils, il décide de se pencher sérieusement sur la question, donnant lieu à une enquête de trois ans sur les conditions d'élevage et d'abattage des animaux destinés à notre consommation.

 

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Points pour ce roman qui ne peut laisser personne indifférent. 

 

Elevage de poule en batterie, pêche au thon massive et intrusive, abattage des bœufs encore conscients... l'auteur essaie de faire le tour des viandes les plus consommées, de la naissance à la mort, dans des conditions des plus déplorables. Le style est captivant, entraînant et il est difficile de sortir de ce titre sans se poser des questions sur sa propre façon de se nourrir. 

 

" 3 à 4 millions de chiens et chats sont euthanasiés chaque année. Cela revient à jeter à la poubelle plusieurs millions de kilos de viande. Une destruction qui entraîne un énorme problème économique et écologique et qui pourrait pourtant nourrir pas mal de personnes à travers le monde. Toutefois, il nous parait inconcevable à l'heure actuelle de manger "le meilleur ami de l'homme" p40

 

J'ai beaucoup apprécié ma lecture, sous forme de documentaire, sans jamais être rébarbative. L'auteur y ajoute des passages, très romancés, sur ses propres souvenirs d'enfance qui forment une introduction et une conclusion qui fluidifient énormément la lecture.

Le livre se découpe en plusieurs parties très compréhensibles, très abordable, et constituées de différents points de vue. L'auteur n'est pas objectif et exprime clairement son opinion, mais ne juge jamais les autres, donc au final, ça passe très bien.

 

" 20 des 35 espèces d'hippocampes protégées dans le monde sont menacées d'extinction parce qu'elles sont tuées "non intentionnellement" dans le processus de production de nourriture d'origine marine. " p57

 

Par contre, Jonathan Safran Foer précise dans l'introduction de son livre que cet ouvrage ne constitue pas un plaidoyer en faveur du végétarisme, mais à la lecture des dernières parties du texte, cette affirmation est à remettre en question. J'ai vraiment eu l'impression qu'on essayait de me convaincre, ce qui m'a déplu et a rendu la fin de ma lecture ennuyeuse.


" Tyson Foods* est un des principaux fournisseurs de KFC**. Une enquête réalisée sur un grand site de Tyson a révélé que certains ouvriers avaient coutume d'arracher la tête des oiseaux parfaitement conscients (avec l'autorisation explicite de leur contremaître), qu'ils urinaient dans la zone de suspension (y compris sur le tapis roulant qui convoie la volaille), et qu'ils utilisaient sans jamais la réparer un équipement d'abattage automatisé défectueux qui entamaient le corps des poulets plutôt que leur cou.. Chez un des fournisseurs de l'année de KFC, Pilgrim's Pride, des poulets conscients étaient frappés, piétinés, lancés contre les murs, on leur crachait du tabac à chiquer dans les yeux, on leur faisait littéralement gicler la merde du corps et on leur arrachait le bec. Et Tyson et Pilgrim Pride ne fournissent pas que KFC." p229

 

L'auteur étant Américain, il s'est intéressé au sujet principalement dans son pays ; ce que je comprends tout à fait. Mais pour le lecteur français, il devient à un moment dommage de pas avoir une vue des conditions aussi en France. De plus, l'ouvrage date maintenant de quelques années et les conditions évoquées dans ce livre ont évolué.
Toujours est-il que ce roman fait vraiment réfléchir et pousse à s'intéresser à ce que nous avons dans nos assiettes. Si je ne deviendrais pas végétarienne suite à ma lecture, ce titre m'a tout de même donné envie d'éviter les productions industrielles, pour me rapprocher des producteurs traditionnels.

Partager cet article
Repost0

commentaires

A

Je vois ce livre un peu partout mais il ne me tente pas du tout !!!
Répondre
S


C'est sûr que le sujet est particulier, mais c'est vraiment intéressant.



Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg