Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 10:46

je suis une legendeTitre original : I am Legend

Ecrit en : 1954

Traduction de Nathalie Serval

Editeur : Folio

Paru en France en : 2001 (première édition française en 1983 par Denoël)

228 pages

ISBN :  978-2070418077

 

Janvier 1976. Robert Neville n'a pas vu un être vivant depuis cinq mois, depuis que le dernier humain ait été contaminé par le virus. Immunisé contre la maladie, Robert vit désormais seul, passant ses journées à équiper sa maison, la réparer, à brûler des cadavres et à cultiver de l'ail. Car à la tombée de la nuit, les infectés viennent le harceler. Contraint  de se nourrir de sang et de fuir les  rayons du soleil, ces hommes devenus vampires traquent le dernier homme sur Terre.

 

Je suis une légende est un classique de la science-fiction qui exploite une figure bien connue de la littérature actuelle : le vampire. D'ailleurs, nous sommes tellement habitués aux superstitions qui entourent ces créatures que les interrogations de Robert Neville sont surprenantes au premier abord. "L'ail éloignerait-il les vampires ?", "Pourquoi ont-ils peur des croix ?", "Que font-ils la journée?" Nous sommes tellement ancrés dans nos croyances qu'y chercher une explication est étonnant, mais on se laisse très vite prendre par toutes les causes scientifiques avancées par le héros.

Richard Matheson développe la théorie selon laquelle le vampirisme est en réalité une maladie provoquée par une bactérie. Cette explication scientifique sera reprise quelques années plus tard par l'un des maîtres actuels de la SF : Dan Simmons.

 

Au-delà du roman fantastique horrifique et de ses créatures assoiffées de sang, Je suis une légende est aussi un livre dramatique sur la solitude d'un homme. Robert Neville est un anti-héros très intéressant : alcoolique, dépressif, pas forcément très intelligent, un peu bourru ; malgré la mort qui ne cesse de le poursuivre, il ne parvient pas à se résoudre à mourir.

Le lecteur est plongé dans les pensées de Robert, il partage ses doutes, ses faiblesses et parfois sa folie.

Les premiers mois sont les plus difficiles pour le héros qui doit faire face à la solitude, préparer sa survie, tout en devant faire face à ses désirs primaires, notamment le sexe. Les mois passant, ses centres d'intérêt ou d'inquiétude changent, ses préoccupations aussi.

 

Le récit est divisé en quatre parties s'étalant sur trois ans qui permettent au lecteur de suivre l'évolution du personnage principal, de son désespoir à sa volonté de savoir, en passant par les souvenirs de son passé, jusqu'à la révélation finale. On alterne les périodes d'espoir, puis de désespoir. En fait, on se doute de ce qui attend le héros, mais la question n'est pas "comment va-t-il survivre?", plutôt "pourquoi se bat-il pour survivre?"

 

Le roman se finit en apothéose, proposant au lecteur une fin à la hauteur du récit, voire même bien meilleure, où se mêle théorie de l'évolution, civilisation, apologie de la violence et acceptation.

 

Le seul petit bémol concernerait la rencontre avec Ruth, que j'ai trouvé un peu trop rapide. Tous se passent en à peine quelques heures, une soirée à tout casser. Il aurait certes été difficile pour elle de s'attarder plus longtemps auprès de Robert, mais les sentiments que se sont développés entre les deux personnages me paraissent un peu rapides. Ils auraient été plus facilement acceptés par le lecteur si les évènements s'étaient déroulés en un laps de temps plus important.

 

Livre lu dans le cadre d'une lecture commune avec Wilhelmina, Shanaa, Maxoo, Jana, Lou, Lebonsai, Mimipouss, Sollyne, Léo Elfique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Kincaid 06/08/2012 18:47


J'ai adoré ce livre surtout la fin : c'est vraiment un incontournable de la SF !

Stéph 07/09/2012 12:39



Une merveille !



Mina 14/02/2011 08:26



Je ne l'ai pas lancé toute seule... ^^ mais à vrai dire, je ne m'attendais pas à des avis aussi unanimes ; ça fait très plaisir ! (^-^)


Pour la fin, je veux dire qu'elle servait aussi ses propres intérêts.



Shanaa 13/02/2011 21:12



Le coup du chien est génial je trouve par contre.


 


Mais il est vrai que le je t'aime est un peu vite, ceci dit cela symbolise plus le besoin d'aimer à travers la solitude qu'un amour véritable , enfin je l'ai vu comme cela :)



Stéph 13/02/2011 21:27



J'ai bien aimé aussi le coup du chien. Je trouve qu'on ressent bien tout l'espoir que cette rencontre symbolise et la rapidité de la perte accentue le drame de la situation dans laquelle se
trouve Robert.


Par contre, même si je peux comprendre le besoin d'amour, ce "je t'aime" m'a gêné et ne me semblait absolument pas nécessaire. Même sans ces quelques mots, le lecteur a compris l'importance de
Ruth et laisser planer un non-dit sur ses sentiments aurait ajouter un peu de mystère.



Mina 13/02/2011 11:30



Bon eh bien quelle réussite pour cette LC ! (^-^)


Pour Ruth, je dirais que la rapidité des sentiments tient au fait que Néville est seul depuis si longtemps que c'est presque un miracle... eh puis la fin explique un peu cette rapidité
également... sans rien en dire bien sûr ! ^^



Stéph 13/02/2011 21:15



Bravo à toit !
Tu dois être contente du succès de cette LC. T'attendais-tu à autant de succès en la lançant ?


Par contre, je ne vois pas bien en quoi la fin explique la rapidité des sentiments entre Ruth et Robert.



Léo Elfique 13/02/2011 08:59



Moi la scène que j'ai trouvé trop rapide à mon goût c'est quand Robert Neville receuillit le chien chez lui jusqu'à sa mort. Sinon au niveau des deux personnages, j'ai pas trouver sa rapide ni
lent d'ailleurs.


 


Bonnes lectures!



Stéph 13/02/2011 21:14



On est tellement pris dans le récit de Robert, dans sa solitude, que l'apparition du chien lui apporte autant d'espoir qu'à nous. Je crois qu'on aurait aimé que la scène soit plus développé,
comme le héros aurait aimé sauver le chien et cela contribue à accentuer le drame de cette scène.



Shanaa 13/02/2011 05:21



Rapides les sentiments? Je me suis posé la question aussi.


Mais deux êtres seuls pendant tant de temps me font dire que ce n'est pas forcément rapide finalement, mais je comprends ton point de vue.



Stéph 13/02/2011 21:11



Je peux comprendre que les sentiments arrivent rapidement, mais de là à écrire "je t'aime" au bout d'une soirée... Ca me laisse un peu sceptique. Qui plus est, Ruth n'est pas aussi seule que
Robert.



Sollyne 12/02/2011 21:21



Ton sentiment vis à vis de la rencontre entre Robert et Ruth, je l'ai eu aussi, mais concernant la rencontre avec le chien..


Mais bon, ce livre reste de toutes façons, pour moi, un véritable chef-d'œuvre! ^_^



Stéph 13/02/2011 00:01



On a effectivement un peu de mal à réaliser l'importance de la découverte du chien pour Robert. Tout se passe très vite à partir du moment où le héros réalise qu'il est contaminé. Mais je pense
que les lecteurs attendaient plus de cette scène, peut-être à cause de l'importante charge émotionnelle que le chien revêt dans le film. Et aussi car nous sommes des amoureux des bêtes.
Parallèlement, je pense que si le chien avait survécu, la scène aurait été trop optimiste par rapport à l'atmosphère désespérée qui se dégage du roman.



Jana 11/02/2011 17:30



Mille mercis de m'avoir fait découvrir cet auteur et ce livre. Franchement, je ne regrette absolument pas cette lecture.


J'avais déjà vu le film mais j'avoue que ma préférence va largement au roman !



Stéph 12/02/2011 23:55



Je suis contente que ce roman t'ait plu. ^^
J'avais un peu peur car j'ai cru comprendre que la science-fiction n'était pas ton genre, mais j'ai pu constater que tu avais été touché par la solitude de Robert et toutes les interrogations que
Richard Matheson a su partager avec ses lecteurs.



Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg