Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 20:52

 

En 2010, j'ai participé à un atelier d'écriture.

Principalement par curiosité, car je n'ai jamais prévu de me mettre réellement à l'écriture.

L'expérience a été vraiment sympa. ^^

 

En voici un petit aperçu :

 

Exercice : l'incipit

Écrire un texte à partir d'une première phrase donnée :

« Elle savait que l'hiver était fini quand elle entendait le bruit de l'eau. »

 

 

Elle savait que l'hiver était fini quand elle entendait le bruit de l'eau, car la première chose que faisait Bernie était de se doucher. En même temps, après plusieurs mois d'hibernation, il avait plutôt intérêt si il voulait entrer dans la cuisine, ce qui était généralement sa deuxième destination. Elle lui préparait donc son petit-déjeuner, ou plutôt ses petits-déjeuners. Il avait toujours une faim de loup en se réveillant. Son gros nounours qu'elle l'appelait !

Oh ! Elle avait été surprise au début. Pensez donc, un homme qui dort le tiers de l'année ! Bien entendu, il avait été consulté, mais aucun médecin n'avait pu découvrir quoi que se soit. Quand on leur avait gentiment proposé de devenir un rat de laboratoire, il avait refusé et était parti s'installer dans les montagnes. Et maintenant, il était heureux.

C'est vrai que parfois elle s'ennuyait, seule dans cette cabane isolé, mais le reste de l'année, Bernie était le meilleur homme qu'une femme puisse rêver. Et c'était tout ce qui comptait.

Son gros nounours qu'elle l'appelait !

 

 

 

Exercice : Chaque participant écrit un mot lié à la photo qu'il a devant les yeux. Écrire un texte à partir de la photo et de la liste de mots.

Tous les mots sont utilisés dans l'ordre.

- artiste

- orgueil

- conquérant

- Italie

- peintre

- observation

- courageux

- italien

 

Lupo se prenait pour un artiste. Depuis son plus jeune âge il adorait peindre, dessiner, colorier, créer... de tout à partir de rien. Très vite, il sut ce qu'il voulait faire de sa vie. Et toute ses études tournèrent autour de l'art. Le problème, c'est que Lupo n'était pas doué. Personne ne s'intéressait à son travail, ses professeurs le traitaient de bon à rien, et même ses parents se morfondaient de le voir persister dans une voie qui ne le mènerait nulle part. Mais Lupo avait beaucoup trop d'orgueil pour admettre son échec et il s'obstinait.

Sa détermination et ses connaissances lui permirent de finir son cursus, de justesse, mais aucun artiste ne voulut le prendre comme apprenti. Jusqu'au jour où il rencontra Philippe Dumourier, un vieux céramiste français installé dans la région. Lupo fut impressionné par cet artisan venu s'établir dans un pays étranger. Philippe voulait conquérir le cœur des gens grâce à son art et se surnommait lui-même « le Conquérant ». Lui aussi fut impressionné par ce petit étudiant passionné et prêt à tout pour que l'Italie reconnaisse son talent. Il décida alors de lui donner sa chance et fit de lui son assistant.

Pour commencer, Lupo pourrait peindre les céramiques car la vue du maître commençait à baisser. Le jeune homme réalisait ainsi son rêve de toujours en devenant peintre. Certes, son travail n'avait rien à voir avec les grandes toiles de maîtres qu'il avait imaginé produire, mais il aimait ce qu'il faisait. Philippe était un bon professeur et un excellent ami. Tous deux pouvaient rester des heures dans l'atelier sans se parler, puis se retrouver le soir pour discuter de tout et de rien.

Lupo ne le savait pas, mais son professeur veillait toujours à consacrer quelques heures par semaines à l'observation de son travail. Il scrutait le moindre détail, la plus petite erreur ou le plus léger liseré peint par son élève. Et il dut reconnaître que celui-ci avait réellement du talent. Peut-être pas celui d'un peintre sorti d'une grande école et ayant appris des plus grands, mais un don certain pour l'harmonie des formes et des couleurs. Philippe connaissait le parcours de Lupo, ses difficultés à l'école, ses nombreuses tentatives ratées pour intégrer l'atelier d'un véritable peintre, l'amertume de ses parents qui ne supportaient plus de la voir s'obstiner dans une voie qui n'était pas la sienne. Mais le jeune homme supportait tout ça par amour de la peinture. Il savait le garçon courageux et était convaincu qu'un jour, ses céramiques deviendraient célèbres dans tout le pays, notamment grâce à ce jeune artiste italien.

 

 

 

Exercice : Textes très courts à partir d'une photo

Chaque texte commence par « C'est l'histoire de... »

 

 

C'est l'histoire d'un chat qui attend son maître. Mais celui-ci ne revient pas et le chat attend, attend...

 

C'est l'histoire d'un homme incroyable. Avec sa cape étoilée, il réalise ses tours au milieu de la foule. Peu de gens le remarque, mais moi, je ne l'ai jamais oublié.

 

C'est l'histoire d'un homme qui peint. Pas un peintre, juste un homme qui peint. Mais ses tableaux sont invendables. Peu importe, ce n'est pas un peintre, juste un homme qui peint.

 

C'est l'histoire d'un prince qui vit de l'autre côté du lac. Tous les soirs, il allume les lumières du château et danse dans sa grande salle de bal. Seul.

 

C'est l'histoire d'une petite fille qui cherche son chien. Il s'est sauvé pendant sa promenade matinale, en la laissant seul dans cette grande maison vide. Elle aimerait tant le rejoindre.

 

Dommage que je n'ai plus les photos :(

Partager cet article

Repost 0
Published by Stéph - dans Mes textes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg