Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 19:13

artistic_geek_cgi_soft_shading_anime_girls_meta_otaku_girl_.jpg

 

Exercice - Ecrire un texte avec des éléments donnés : Un nom, un âge, une particularité et un lieu de rencontre pour deux personnages.

Alphonse, 32 ans, a toujours au moins 1 000 euros sur lui.

Arlette, 43 ans, fille d'une célébrité

Rencontre dans une salle de spectacle

 

Elle était en retard, mais elle s'en moquait. Après tout, c'était elle la star du spectacle. Il ne pouvait certainement pas commencer sans elle. Elle prit donc tout son temps pour descendre de la voiture, avec grâce et élégance, autant pour ménager ses effets que pour assurer son équilibre sur ses talons aiguilles trop haut. À peine le chauffeur referma-t-il la portière que le metteur en scène était déjà sur le trottoir à la houspiller. Il beuglait à propos du temps qui passe, du respect de ses compagnons et du public qui attendait. Mais Arlette ne l'écoutait pas. Ces considérations ne l'intéressaient pas, elle avait d'autres chats à fouetter. Elle pensait notamment à la tenue qu'elle porterait après le spectacle. Elle devait être irréprochable pour séduire les journalistes qui ne manqueraient pas de la solliciter.

Perdue dans ses rêveries, elle passe devant le metteur en scène, sans un regard pour le pauvre homme au bord de la crise de nerfs, et entra dans le théâtre. Mais à peine mit-elle un pied dans le hall qu'elle heurta un mur, violemment, et se retrouva au sol. Elle ramassa le contenu de son sac à mains en grommelant.

- Vous ne pourriez pas faire attention, non ? Ce n'est tout de même pas compliqué de regarder devant soi, non ?

Porte-feuille, rouge à lèvres, chéquiers, clé de maison...

- et surtout ne vous donnez pas la peine de m'aider, espèce de primate dégénéré...

Elle se dépêcha de tout ranger, y compris l'énorme liasse de billets... sauf qu'elle n'avait pas de liasse de billets.

- Excusez-moi madame, mais il me semble que ceci m'appartient.

Elle leva enfin les yeux sur la personne qui l'avait faite tomber et découvrit un jeune homme d'une trentaine d'année, beau garçon et élégamment vêtu dans un costume bleu marine qui lui seyait à merveille. Elle détailla son interlocuteur avec un sourire d'appréciation, s'attardant notamment sur ses yeux d'un bleu profond.

Il se pencha vers elle pour récupérer son bien qu'elle ne semblait pas avoir envie de lâcher.

- C'est une somme pour aller au théâtre, lança-t-elle pour entamer la conversation.

Le jeune homme la regarda sans sourciller et se mit à la détailler des pieds à la tête. Il n'eut aucune réaction, ce qui vexa profondément l'actrice. Il lui répondit tout de même :

- Je ne sors jamais sans avoir au moins 1 000 euros de liquidité sur moi. Ça me semble être un minimum.

Arlette n'en revenait pas. Elle jeta un coup d'œil furtif au miroir situé devant elle et put constater, qu'une fois de plus, elle était absolument magnifique. Sa robe style empire d'un bleu nuit lumineux mettait particulièrement en valeur sa longue chevelure blonde relevé en chignon et soulignait la finesse de sa taille. Quant à son décolleté pour le moins avantageux, son interlocuteur n'y avait même pas prêté attention. Et non content de ne pas la trouver « à son goût », il lui parlait maintenant comme à une idiote. Ignorait-il donc qui elle était ? Elle, la grande actrice Arlette Chaplin, fille du célèbre comique et actrice mondialement reconnue ? Qui était-il pour la toiser avec autant d'arrogance, elle, son aînée qui affichait fièrement ses 43 ans ?

Elle se redressa et s'apprêtait à lui assener ses quatre vérités quand le metteur en scène déboula das le hall, rouge de colère.

- Mais enfin Arlette, dépêchez-vous. Tout le monde vous attend.

Et il la poussa sans ménagement vers les coulisses.

Revenu voir le jeune homme, il lui demanda :

- Monsieur Carlier, est-ce que ça va ?

- Raymond, je vous ai déjà dit de m'appeler Alphonse. Qui était donc cette femme ?

- Arlette Chaplin, monsieur, notre vedette. J'espère qu'elle ne vous a pas insulté ? En plus de jouer les divas, on ne peut pas dire qu'elle ait sa langue dans sa poche...

- Prétentieuse, vulgaire et irrespectueuse. C'est là un bien triste portrait que vous me dépeignez.

- Mais elle a énormément de succès auprès du public et son talent de comédienne est indéniable. Vous allez pouvoir en juger par vous-même.

 

Alphonse assista alors à une des meilleures pièce de théâtre qui lui ait été donné de voir. Il connaissait bien entendu les frasques d'Arlette Chaplin qui s'affichait régulièrement en première page des magazines. Mais la voir jouer sur scène lui procura une émotion intense et il ne se priva pas pour se joindre aux acclamations du public à la fin de la représentation. Il décida d'aller féliciter personnellement l'artiste dans sa loge.

Devant celle-ci, les journalistes se pressaient déjà pour obtenir une photo ou quelques mots de l'actrice qui prenait un plaisir évident à toute cette attention. Mais le jeune homme n'avait pas de temps à perdre et il renvoya manu militari les reporters aux vestiaires.

Arlette était abasourdi par autant d'audace, mais encore plus par le fait que les photographes lui aient obéi sans broncher.

- Mais enfin, qui êtes-vous et que voulez-vous ? On laisse donc entrer n'importe qui dans ce théâtre ?

- Mademoiselle Chaplin, vous avez été fabuleuse ce soir et je tenais à vous féliciter personnellement.

Arlette était rouge de confusion ; d'un côté, elle était profondément vexée par cet homme qui ne tenait aucun compte de ses propos ; de l'autre, elle était ravie de ce compliment. Elle hésitait entre le remercier et lui jeter le bouquet de fleurs qu'elle tenait dans les mains à la figure. Mais le jeune homme ne s'attarda pas et quitta sa loge avant qu'elle ait eu le temps de se décider.

- Mais enfin, qui est-ce ? Grommela-t-elle en claquant la porte de sa loge.

Celle-ci se rouvrit presque aussitôt sur Roger, son partenaire sur scène.

- Je rêve ou c'est Alphonse Carlier que je viens de voir sortir ?

- Pardon ? Tu connais cet énergumène particulièrement horripilant ?

- Tu veux rire, j'espère. Alphonse Carlier est un grand amateur de théâtre et un généreux mécène. En l'occurrence, cette pièce n'aurait jamais vu le jour sans lui puisque c'est lui qui la finance. J'espère que tu ne l'as pas insulté au moins.

Arlette n'en revenait pas. Producteur, à son âge ! Et surtout, c'est à lui qu'elle devait cette pièce qui lui tenait tellement à cœur. À ce primate dégénéré...

Repost 0
Published by Stéph - dans Mes textes
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 15:23

Deux petites fillesTitre original :  Las ninas perdidas

Ecrit en : 2011

Traducteur : René Solis

Editeur : Métailié 

Collection : Métailié noir

Paru en France en : mars 2013

216 pages 

ISBN : 978-2-86424-909-2

 

Le premier est sur le point d'assassiner un pédophile bourré au crack. Un contrat qu'on lui a proposé. Mais après avoir vu la vidéo des tortures et des viols commmis sur une petite fille de 3 ans, il le ferai gratuitement.

La seconde est détective privé. Un métier compliqué pour une femme des quartiers pauvres de Barcelone, alors si en plus les flics apprennent qu'elle est enceinte, ils ne la laisseront plus approcher. Or, elle a été engagée, anonymement, pour enquêter sur le meurtre d'une petite fille. Une fillette torturée et violée avec une cruauté rarement vu. Mais surtout, sa soeur aussi a été enlevée et le second corps n'a pas encore été retrouvé.

La troisième est une espèce de folle qui erre dans les couloirs d'un hopital en déblatérant sans fin sur ses amours déçues, ses fillettes perdues et l'Indochine.

 

Un grand merci à Babelio et aux éditions Métailié pour cette découverte livresque. 

 

Et là, vous savez déjà pas mal de chose par rapport à moi quand j'ai commencé. Il y a des livres où on maudit les quatrième de couverture qui nous en disent trop. Là, si je ne l'avais pas lu, je n'aurai jamais compris l'histoire. On suit trois personnages en parallèle sans savoir qui ils sont ou quels sont leurs liens. On suit une intrigue dont les bases ne sont pas vraiment posées, sans savoir quel est le crime ou le problème. Et quand finalement tout se rejoint, quand on comprend enfin qui est qui, qui a fait quoi, qu'est-ce qui se passe ; il a fallu attendre tellement longtemps qu'il devient difficile de se raccrocher au scénario.

 

Le contexte n'est pas des plus gai. On est dans les bas-fonds de Barcelone, dans un quartier où traînent les junkies, les enfants abandonnés, les mères alcooliques, les pères violents... Je n'ai rien contre les contextes sombres, violents... mais là, je ne sais pas, je n'ai pas du tout adhéré. Je veux dire, ça n'apporte rien à l'histoire, pas grand chose aux personnages. Bien sûr que ce n'est pas complètement dénué de sens dans le récit, mais ça ne m'a pas touché.

En plus, certains chapitres sont très étranges. Entre les dialogues interminables sur trois pages et les descriptions complètement stupides pour tuer des animaux, je ne sais pas lesquels m'ont le plus soulée.

 

Au final, il n'y a pas vraiment d'enquête. Victoria se contente de faire jouer ses relations pour interroger une ou deux personnes avant de tomber sur la bonne qui va tout lui déballer. On suit trois personnages, mais finalement à part Victoria, les deux autres ne sont que des pièces du puzzle, pas très complexe, soit dit en passant.

Le crime est bien sûr des plus glauques, mais c'est à peine si on découvre un cadavre. En fait, on n'en voit même pas à proprement parler puisque quand la détective arrive sur place, le corps a déjà été enlevé. Je ne vois pas trop en quoi ce roman est un policier. Il manque toujours quelque chose.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 17:57

A la santé du feu

 

Titre original : A la santé du feu

Ecrit en : 2012

Editeur : JC Lattès

Collection : Littérature française

Paru en France en : janvier 2013

320 pages 

ISBN : 978-2-7096-4291-0

 

Résumé de l'éditeur :

Une fille passe un examen médical et paf, suspicion. Mais pas sûr. Elle a déjà connu d’autres tempêtes sous la peau, mais ce jour-là fini de rire. Pour savoir ce que lui réserve son destin, il va falloir attendre.

Attendre, la vache. Attendre un nouvel examen qui confirmera la catastrophe, ou bien qui l’annulera. Dans quarante jours, la biologie tranchera.
Ce livre est le journal, écrit à la première personne, de ce suspens existentiel, de ces quarante jours âpres et rugueux. La chronique d’un espoir fou, la rage et l’amour mêlés. Une enquête aussi, un pistolet sur la tempe, sur le pourquoi du comment, parce qu’il s’agit de trouver une issue, et fissa.

 

Un grand merci à Livraddict et aux éditions JC Lattès pour cette découverte livresque. 

 

Dorothée Werner, l'auteur, est réellement malade. C'est donc une autobiographie dans laquelle elle partage l'inquiétude de l'attente qu'elle a effectivement vécu.. Le sujet est triste, la narratrice est dans une situation difficile pour laquelle on devrait éprouver de l'empathie, mais l'héroïne m'a plus agacée et ennuyée avec ses sempiternelles lamentations, qu'émue.

 

Il n'y a pas vraiment d'histoire, aucun contexte n'est développé, du coup, on se sait jamais de quoi parle l'auteur. Le texte n'est qu'une suite d'élucubrations sans queue ni tête où se mêlent souvenirs, questionnements, angoisses, mêlés aux visite à des docteurs "foufou" comme elle les appelle, de la médecine parallèle, où elle va cherche de l'espoir ; seule petits moments où on comprend un peu quelque chose.

Les phrases font cinq lignes et divaguent tellement qu'une fois à la fin du paragraphe, on a oublié de quoi l'auteur voulait parler. En plus, il y a beaucoup de non dits, on ne sait pas grand chose sur la narratrice et le peu qu'on sait, on a dû le deviner. On ne sait pas son nom, on ne connait pas son travail, ni, son âge, on ne nous dit même pas de quelle maladie elle est victime. On suit les pensées de l'héroïne dans le désordre, sans réel sens.

 

C'est inintéressant, c'est pompeux, c'est ennuyeux.

 

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 19:25

Urba-Aurea.jpgTitre original : Urba Aurea

Ecrit en : 2009

Dessinateur : Agustin Montiel

Scénariste : Catherine Lafaye Latteux

Editeur : Gecko Jeunesse

Collection : Les Contes Imaginaires

Paru en France en : septembre 2008

34 pages 

ISBN : 978-2916689173

 

Résumé de l'éditeur :
Miette, toujours aux côtés de son père horloger, se meurt d'ennui. Chacun de ses soupirs mesure la mélancolie de ses interminables journées. Dans le silence de l'atelier, ses heures s'écoulent en battements de cœur ; les carillons rythment ses rêveries. Elle rêve d'une rencontre, de fantaisie, d'un grain de folie qui viendrait dérégler un instant sa vie monotone.

 

J'aime beaucoup les couleurs, très claires, printanières, joyeuses. J'adore le fait que les phrases riment, ça chante, c'est recherché. Il ya une très jolie musicalité qui se dégage de cet ouvrage ; mais qu'est-ce que l'histoire est compliquée.

Le sujet est un peu difficile, on y parle de la mort tout de même, mais de manière totalement fabulée.Pas forcément évident pour papa / maman de réexpliquer après la lecture.

Et le vocabulaire est parfois difficile. Moi-même, j'ai carrément dû sortir mon dictionnaire à plusieurs reprises.

Urba-Aurea-image.jpg

Repost 0
Published by Stéph - dans Jeunesse
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 15:21

 

Mes lectures :

 

Saratoga woods

Enfants de la paranoia

A la santé du feu

Anita-Blake-7.jpg

Deux-petites-filles.jpg

Beaucoup de déceptions ce mois-ci, aucune lecture vraiment mémorable.
Ouh là là ! J'espère que le mois prochain sera plus satisfaisant :-/

 

Côté manga :

http://www.images-booknode.com/book_cover/3461/hades---chasseur-de-psycho-demons,-tome-4-3461093-250-400.jpg

http://www.cultura.com/ressources/products/1/5/1/0/2/4/1403435.jpg

http://www.manga-news.com/public/images/series/UnBaiserPourMonPrince-clairdelune-1.jpg

http://www.images-booknode.com/book_cover/190/un-baiser-pour-mon-prince,-tome-2-189916-250-400.jpg

http://1.bp.blogspot.com/-RpJZm9SVPhA/Tfedj84c-lI/AAAAAAAAAPw/CNsxxZ0MR1Y/s1600/deadman_wonderland_tome_1.jpg

http://www.actuabd.com/IMG/jpg/deadman-wonderland-T2-couverture-octobre-2010.jpg

http://manga.icotaku.com/donnees/tome_5052/couverture_1281973976.jpg

http://lecomptoirdelabd.blog.lemonde.fr/files/2012/09/magasin-suicides.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Heureusement, le manga et la BD ont été meilleurs, surtout Deadman Wonderlan, une sére que j'adore.

 

 

Mes challenges :

 

Baby challenge bit-lit : 11/20
Baby challenge science-fiction : 5/20 (+1 livres)
Baby challenge Manga : 8/20
Baby challenge Classique : 6/20
Challenge Un classique par moi : J'ai complètement oublié ! Honte à moi !
Challenge Mystère : Un livre des éditions Milady > Anita Blake tome 7 : Offrande brûlée
Challenge Ecrivains japonais : Yôko Ogawa > / Décidemment, j'ai du mal avec celui-ci...

 

Les nouveaux arrivants :

J'ai réussi ! Aucun achat !

Julie, mauvaise langue, tu n'auras pas réussi à me porter la poisse ! ^^

Mais cela n'a pas empêché quelques SP et cadeaux :-/

Deux petites filles

http://idata.over-blog.com/3/79/56/74/Livre/Milady/2013/Janvier-Bit-Lit/Les-vampires-de-chicago-t6.jpg

http://b6.img.v4.skyrock.net/6198/83446198/pics/3085873659_1_5_AewdvCVu.jpg

Faut-il-manger-les-animaux.jpg

 

Bilan perso :

Le mois dernier je me suis fixée 2-3 défis perso :

- Plus d'achats DU TOUT

- Lire plus pour que ma PAL puisse un jour atteindre un chiffre raisonnable.

- Rattraper TOUTES mes chroniques avant la fin du mois. Attendez-vous à des chroniques tous les jours ^^

J'en ai tenu une partie : pas d'achats du tout. Le rattrapage de chroniques était bien parti, mais ça devient vite indigeste pour moi, du coup, grosse baisse de régime sur la fin. Si j'ai rattrapé quelques billets, il m'en reste encore un petit paquet, mais ça devient bon ^^

Par contre, est-ce que j'ai fait baisser ma PAL ? Là, c'est encore pire. J'ai lu principalement des SP, des emprunts à la bibliothèque ou des livres que j'avais oublié de rentrer. Du coup, ma PAL n'a pas vraiment pris de coups dans la figure :-/ Et puis, le bilan n'est pas terrible puisque la plupart de mes lectures ont été décevantes. Alors le mois prochain, on revient aux livres que j'ai choisi, qui traîne dans la PAL et qu'il faut lire ^^

Repost 0
Published by Stéph - dans Mes bilans
commenter cet article
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 10:25

Anita Blake 7Titre original :  Burnt Offerings

Ecrit en : 1998

Traducteur : Isabelle Troin

Editeur : Milady

Collection : Bit-Lit

Paru en France en : 2009

576 pages 

ISBN : 978-2811201456

Série en cours : Tome 1 : Plaisirs Coupables, Tome 2 : Le Cadavre Rieur, Tome 3 : Le cirque des Damnés, Tome 4 : Lunatic Café, Tome 5 : Le squelette sanglant, Tome 6 : Mortelle Séduction, Tome 7 : Offrande Brûlée, Tome 8 : Lune bleue, Tome 9 : Papillon d'Obsidienne, Tome 10 : Narcisse enchaîné, Tome 11 : Pêchés Céruléens, Tome 12 : Rêve d'incube, Tome 13 : Micah, Tome 14 : Danse Macabre, Tome 15 : Arlequin, Tome 16 : Sang Noir...

 

Cette fois, Anita a un gros problème : suite aux évènements du tome précédent, le puissant Conseil vampirique réunissant les plus anciens et les plus forts vampires, a débarqué en ville pour mettre les choses au clair. Mais ces intentions ne sont pas très honnêtes, la plupart des envoyés cherche avant tout à se débarasser de Jean-Claude dont les nouveaux pouvoirs leur font peur. Ils vont donc prendre Le cirque des damnés et ses employés par la force. A charge à Anita, Jean-Claude et Richard de venir récupérer les leurs.

 

Eh oui ! Une seule intrigue dans mon résumé, pour une fois. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas la traditionnelle enquête de Dolph qui nous fait chier et d'autres trucs qui se passent autour, mais pour une fois, on a une vrai intrigue centrale. L'intervention de Dolph tombe même comme une cheveu sur la soupe. C'est le truc qui m'a le plus embêté dans ce tome, parce qu'Anita avait vraiment autre chose à faire à ce moment-là.

En dehors de ça, j'ai vraiment bien accroché à ce volume. On ne s'ennuie pas une seconde, dès le début les évènements s'enchaînent et la suite se passe sans temps mort. J'ai dévoré les pages, voulant toujours en savoir plus. L'histoire est bourré d'action, de combats, de magie. Vraiment très entraînant.

 

Bon, c'est quand même un chouilla sanglant. En fait, c'est même carrément trash. Il est pas mal question de torture, de violence et de viol. Âmes sensibles s'abstenir. A ce niveau-là, je trouve la série de plus en plus gore et ça me fait un peu peur pour la suite. Mais l'héroïne s'apitoie moins sur son sort (mais un peu quand même, faut pas exagérer non plus) et j'aime le choix qu'elle a fait concernant sa vie sentimentale. Je trouve le triangle amoureux bien plus intéressant dans ce sens là. Elle prend une vraie place parmi les monstres, une place qui me plait bien, notamment avec les léopards-garous ; ce qui me plait moins, c'est le tournant un peu trop sexuel que prend le récit, et pas avec JC...

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Sookies avec Sharon, Tigrouloup, Moody, Zara21 et Nastasia.

Challenge Mystère

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 12:32

Swap-arts-manuels.png

 

Une idée originale de Lorraine.r afin de partager nos passions, autre que la lecture ^^

 

Contenu du colis :

- Un livre pour faire découvrir votre art manuel et un livre sur l'art manuel de votre swappé.
- Un roman de la wish list de votre swappé
- Au moins un marque-pageque vous aurez fait de vos petites mains si possible
- Une petite chose que vous avez faites (type un bel origami, un amigurumi, un bonnet etc...)
- Un peu de gourmandises
- Un petit mot
- J'aurai aimé une petite chose d'art manuels comme une pelote de laine, un crochet, un bloc de fimo (enfin je pense que vous voyez ce que je veux dire)

 

Et je viens de recevoir le mien de la part de Noxalys !!!!

 1363866623009

Des paquets ! Des paquets !
Ma mère était chez moi, elle était aussi excitée à l'idée de les ouvrir ^^

 1363867066368

Le moins qu'on puisse dire, c'est que j'ai été gâtée.

J'ai déjà avalé les madeleines et je crois que le chocolat partira demain matin.

Me reste plus qu'à me pencher sur les sacs à la japonaises ^^

Et Noxalys est plutôt bien tombée pour sa surprise : j'adore les hiboux !!!!!!

 

Un grand merci à Noxalys.

Repost 0
Published by Stéph - dans Mes swaps
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 17:34

Je répond avec 5 mois de retard.

Pardon Bibliopassion :'(

Je dois vous révéler 11 choses sur moi, je ne vous ferais pas l'affront de vous révéler que moi et la ponctualité, ça fait 2...

Mais vous risquez d'apprendre des choses sur moi ^^

 

Réglement :

- Poster les règles du tag sur sa page ;
- Décrire onze choses à propos de soi ;
- Répondre aux onzes questions posées et en créer onze nouvelles pour les personnes taguées ;
- Taguer onze personnes et faire un lien vers leurs blogs ;
- Prévenir les onzes personnes qu'on a taguées.

 

11 choses à propos de moi :
- Je suis au régime.
- Je ne suis pas très branchée maternité. Vivre avec un homme qui ne voulait pas d'enfants ne m'aurait pas posé problème, mais ce n'est pas le cas ;-)
- Je suis une maniaque des listes. Je note tout, tout le temps, pour tout. J'ai des listes de choses à faire par jour, par semaine, par mois. J'ai aussi des classeurs pour le ménages et le jardinage, pour l'année, classés par mois, par fleurs, par appareils éléctroménagers...
- Quand je suis fatiguée, je rigole pour rien. L'autre jour, j'ai éclaté de rire devant la nouvelle pub pour Orangina, avec l'homme-canon. Il m'a fallu 1/2 heure pour m'en remettre >_<
- Je trouve que mon homme n'avance pas dans les travaux de la maison et ça m'énerve. Je vous le dis, parce que je sais qu'il ne passe pas dans le coin, mais je n'en parle à personne autour de moi. Ca me fait du bien de vous le dire, alors allez pas me cracher !!!
- Je suis accro au musique de Glee. J'aime la série, mais sans plus, par contre, je peux me passer les musiques en boucle.
- J'adore la pâtisserie, mais personne ne veut la manger autour de moi. Pas que c'est mauvais (du moins j'espère), mais mes parents vont attention à leur ligne, mon homme ne mange pas de sucre, comme mes beaux-parents et ma soeur n'habite pas tout prêt.
- Mon chien s'appelle Aya, c'est une femelle beagle et nous projetons d'en prendre un deuxième. Si quelqu'un connait quelqu'un... ;-)
- J'ai du mal à prendre ma voiture et à sortir voir les gens. Et j'ai le mauvais goût de râler quand les gens font la même chose :-P
- Je vis avec un homme totalement différent de moi. Nous ne regardons pas la même chose, n'écoutons pas la même chose, ne mangeons pas de la même façon, n'avons aucune passion commune, je n'aime pas ses amis et il n'aime pas les miens ; mais je l'aime quand même ^^
- Je suis une radine, un truc de fou ! Pourtant, j'ai pas plus d'argent. Allez comprendre...

 

Les questions :

1. A quel âge avez-vous commencé à lire ?
J'étais trop jeune pour m'en rappeler, mais très tôt. Dès que j'ai appris à lire en fait.

2. Votre auteur préféré ?
Anne Rice

3. Le livre qui attendiez tant et qui vous a le plus déçu au final ?
J'attend rarement un livre en particulier. Je suis trop à la bourre dans mes lectures pour ça. LOL

4. Vous vivez encore chez vos parents ou dans votre propre appartement ?
Je ne vis plus chez mes parents depuis bientôt 10 ans. Aujourd'hui, je suis l'heureuse propriétaire de ma propre maison.

5. Le nombre de livres dans votre bibliothèque ?
Un peu moins de 2000 livres ; actuellement dans des caisses car je n'ai pas de bibliothèque.

6. Vous êtes plutôt livre neuf ou d'occasion ?
Neuf. Je suis maniaque avec mes livres. Il faut qu'ils soient le plus nets possible.

7. Votre plus gros exploit lecture ? (un pavé ? Terminer un bide total ? Avoir trouvé un livre rare ou une première édition ?)
Avoir été jusqu'au bout de Voyage au bout de la nuit ?

8. Si vous deviez écrire un roman, il serait de quel genre ?
Sans doute une romance. C'est toujours ce qui me vient en premier ^^

9. Votre famille partage-t-elle votre passion de la lecture ?
Tout le monde lit dans ma famille : ma mère des romans d'amour, mon père des livres d'horreur, ma soeur de la chick-lit, mon frère des mangas.

10. Avez-vous converti de vos amis à la lecture, si oui avec quel roman ?
J'ai converti aux mangas mon père avec Gunmm, mon frère avec Dragon Ball et mon ami d'enfance avec Sailor Moon. Ma belle-soeur s'est mis à la lecture après Twilight et ma soeur s'est débrouillée toute seule ^^

11. Vous êtes-vous déjà laissé convaincre de lire un livre que vous saviez d'avance ne pas aimer juste pour faire plaisir à quelqu'un ?
Je me laisse tout le temps convaincre de lire des trucs, mais j'ai rarement des a priori aussi radical que "je sais que je ne vais pas aimer".

 

Mes questions auxquelles vous allez répondre :

1. La couleur de vos yeux ?
2. Le genre littéraire que vous ne lirez jamais ? Pourquoi ?
3. Votre plaisir sucré ?
4. Que pensez-vous de l'auto-édition ?
5. Votre métier ?
6. Quel livre aimeriez-vous voir adapté au cinéma ?
7. Aimez-vous les plantes vertes ?
8. Le classique que vous n'avez toujours pas lu ?
9. Le pays que vous rêveriez de visiter ?
10. Le livre que tout le monde devrait lire ?
11. Ta prochaine lecture ?

 

Et ses questions, je vais les envoyer à :

Sookies
Miss Bunny
Yumiko
Ethernya
Mypianocanta
MamzelleBulle
Tsuki
Adora
Everbook
Anastasia
Mabiblio1988

Repost 0
Published by Stéph - dans Mes tags
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 17:43

Warm-bodies.jpg

 

Titre original : Warm Bodies

Réalisateur : Jonathan Levine

Long-métrage américain

Genre : science-fiction, romance

Année de production : 2013

Durée : 01h37

Avec Nicholas Hoult, Teresa Palmer, Analeight Tipton, Rob Corddry, John Malkovitch, Dave Franco...

 

Il y a 8 ans, un virus a décimé la population, transformant une partie des êtres humains en zombies avides de chair humaine. Les quelques survivants se sont cloîtrés derrière un mur et les jeunes sont entraînés à se battre et à manier les armes dès leur plus jeune âge. C'est lors d'un raid que R, un mort-vivant, croise Julie, une humaine ; et contre toute attente, il va la sauver et la protéger de ses congénères.

Julie ne tarde pas à comprendre qu'il se passe quelque chose chez R, quelque chose qui le rend plus humain et qui semble se transmettre aux autres. Elle détient peut-être la clé du remède contre le virus, mais comment l'expliquer à son père, commandant en chef du clan des survivants, sans mettre la vie de R en danger ? D'autant plus que les humains ne sont pas la seule menace auquelle ils doivent faire face.

 

Après les vampires, sorcières et autres créatures monstrueuses, c'est au tour des zombies d'être apprivoisés. Avec un cadavre en décomposition qui se nourrit de chair humaine, rien de plus facile ! C'est dire si le film m'inspirait. Et puis l'histoire d'amour en plus. Beurk ! Mais je suis faible, j'ai cédé à l'appel des sirènes, ou ici de la masse, et j'y suis allée quand même.

Et j'ai plutôt bien fait, car je me suis réconciliée avec l'idée. Certes, le fait de tomber amoureuse d'un zombie continue de me dégoûter et je déplore le fait qu'on fasse des agneaux de toutes nos créatures démoniaques, mais pendant 1h30, j'ai rigolé.

Warm-bodies-image.jpg

Car c'est du point de vue de l'humour qu'est abordé ce film. Pendant quelques jours, R et Julie vont apprendre à se connaître, mais l'humaine et le zombie sont pour le moins différents, donnant lieu à des scènes vraiments drôles. Je pense que c'est vraiment ce trait qui donne son ton au film, j'ai vraiment rigolé. Pas juste souri. Mais il y a tout de même beaucoup de points non abordés qui aurait mérité quelques éclaircissements.

 

Je plains le pauvre Nicholas Hoult d'avoir dû trainer la patte tout le long ^^ Ca n'a pas dû être évident. Par contre, même si Teresa Palmer est une bonne actrice, elle me fait beaucoup trop penser à Kristen Stewart. En plus d'un personnage aux tenues et au physique similaire, elle a les même mimiques, les mêmes attitudes. Et je dois avouer que ça m'a un peu dérangée.

 

En tout cas, le film m'a donné envie de me pencher sur le roman, histoire de voir s'il est aussi drôle.

Warm bodies image2

Repost 0
Published by Stéph - dans Cinéma
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 22:31

Enfants de la paranoia

 

Titre original : Children of Paranoïa

Ecrit en : 2011

Traduction de Pascal Loubet

Editeur : Michel Lafon

Paru en France en : avril 2012

3682 pages 

ISBN : 978-2-7499-1617-0

 

Au milieu des humains, deux groupes s'affrontent. Une guerre ancestrale, dans laquelle les soldats sont embarqués uniquement par esprit de vengeance, chacun croyant être le bien luttant contre le mal. Joseph, 23 ans, est  l'un de ces soldats, l'un des meilleurs, mais depuis quelques temps, sa soif de vengeance s'est tarie et il se pose des questions. Sa rencontre avec Maria va être décisive car c'est une innocente : elle fait partie du commun des mortels ignorant tout de ce conflit.

Malgré la violence de cette oposition, il existe des règles à respecter impérativement :

Règle n°1 : On ne tue pas les innocents

Règle n°2 : On ne tue pas les ennemis de moins de 18 ans.

Des règles censées protéger Maria, mais il existe une troisième règle qui va mettre à mal leur relation.

 

Dans la première partie, on suit Joseph pendant son "travail", avec ses collègues et amis. Il y a de la bagarre, de la détente et un semblant d'explication. Mais surtout, le héros se pose quelques questions sur cette guerre, très obscure pour le lecteur - mais l'auteur ne cesse de nous répéter qu'on ne peux pas comprendre, on ne l'a pas vécu. Alors "pourquoi ce livre ?" j'ai envie de dire - Si ce n'est le mystère autour de la situation de Jo, j'ai bien aimé cette partie, très rythmé et nous présentant un héros qui remet en doute ce pour quoi il vit.

Puis il rencontre Maria et on bascule dans la bleuette sans saveur. Je n'ai pas vibré, je n'ai pas été émue, je n'ai pas eu peur pour le couple. La faute sans doute à l'héroïne, qui m'a plus agacée qu'autre chose avec ses questions stupides et sa pitié mal venue.

 

La narration est à la première personne, une narration sous forme de journal intime, avec des retours au présent qui m'ont fait un peu tiquer parfois. On alterne plutôt bien entre dialogues et passages narratifs. Dommage que la cavale des deux personnages principaux soit si ennuyeuse.

 

Certains aspects m'ont plu, d'autres pas. Certains moments m'ont paru longs et pour d'autres, j'ai tourné les pages sans m'en rendre compte. J'ai eu du mal à adhérer, sans doute à cause d'un univers trop secret et qui m'apparait parfois comme illogique, mais j'ai bien aimé le personnage de Joseph, même s'il n'est pas très original. Je suis partagée sur ce titre.

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Flo Tousleslivres avec Michou, Joe, reveline, Aveline, Cerisia, EnjoyBooks, Lavinia, Titisse, Nessa, Mimigogotte, Marnchoups et Liniebookaddict

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article

Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg