Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 15:17

http://www.manga-news.com/public/images/series/un-bol-plein-de-bonheur-delcourt.jpgTitre original : Okan

Ecrit en : 2006

Traduction de Tamako Kageyama

Editeur : Delcout

Collection : Ginkgo

Paru en France en : janvier 2010

200 pages

ISBN : 978-2756018294

 

Le mari de Kazuo est un joueur et un alcoolique invétéré qui accumule les dettes. Excédée par ses frasques, elle finit par le quitter un soir en emmenant son fils Hiroshi. Commence alors pour elle une vie de labeur et de sacrifice pour permettre à son fils de ne manquer de rien et surtout, de devenir un homme bien et respectueux des autres.

 

Un bol plein de bonheur est présenté comme un hymne aux mères courageuses des milieux défavorisés et une apologie de portée universelle sur la maman. Et c’est effectivement ce qu’offre cette histoire touchante qui évoque le sacrifice d’une mère pour élever son fils dans le droit chemin.


Mais au-delà de ça, il ne se passe rien. L’auteur accumule les années et les crèmes renversées au fur et à mesure des réussites d’Hiroshi. Tsuru Moriyama s’attarde peu sur les difficultés de la vie quotidienne et préfère s’appesantir sur le leitmotiv de Kazuo "Je ne cède devant rien ni personne".

 

Les personnages passent leur temps à pleurer, ce qui devient vite lassant, et le dessin de l’auteur ne leur rend pas toujours justice. Passé les premiers chapitres, l’histoire devient vite ennuyeuse et l’idéalisme ambiant dégagé par le manga nous empêche d’y croire vraiment.

ActuaBDUn mot, des titres

Repost 0
Published by Stéph - dans Manga
commenter cet article
29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 22:40

Chasseuse de la nuit 1Titre original : Night Huntress - book 1 : Halfway to the Grave

Ecrit en : 2007

Traduction de Frédérique Grut

Editeur : Milady

Paru en France en : 2009

504 pages

ISBN : 978-2-0241-5

 

Catherine Crawfield est mi-humain, mi-vampire, le fruit du viol de sa mère par une créature de la nuit. A 22 ans, elle leur voue une haine féroce, fortement alimentée par sa mère, et occupe ses week-ends à chasser le démon. Jusqu'au jour où elle rencontre Bones, un maître-vampire qui pourrait la tuer d'une main. Elle comprend alors qu'elle a eu beaucoup de chance jusqu'ici. Son tortionnaire lui fait alors une offre des plus surprenantes : il va l'entraîner, lui apprendre à se servir de ses atouts de créature hybride, et en échange, elle va l'aider à éliminer des vampires. Le tueur connaissant son identité et celle de sa famille, Cat n'a pas vraiment d'autres choix que d'accepter, mais au contact de cet homme, elle va découvrir bien d'autres choses qui vont littéralement changer sa vision du monde.

 

Le point fort de ce titre est l'action. Bones et Cat n'arrêtent pas une seconde, exterminant vampire sur vampire, éclaboussant les murs de sang, enterrant les cadavres décapités, se débarassant de voitures volées. Une bonne dose d'adrénaline à vous couper le souffle, ne vous laissant pas le temps de vous ennuyer, mais qui manque un peu de subtilité. J'aurai aimé suivre un peu plus l'enquête, plutôt que d'avoir droit à des révélaions, certes fracassantes, mais qui tombent toujours à propos. Je ne me suis pas ennuyée un instant, mais je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de faire tourner mes méninges.

 

Toute l'histoire tourne autour de Cat, une jeune femme de 22 ans, élevée dans un village puritain et qui n'attend qu'une chose : quitter sa mère et ses grand-parents pour reprendre ses études. Enfin ça, et aussi tuer le plus de vampires possible. Au début du roman, l'héroïne est une campagnarde coincée et bourrée de préjugés qu'on envoie à l'église parce qu'elle a un suçon et qui croit que faire l'amour, c'est s'allonger en attendant que ça se passe. On se demande franchement ce que peut lui trouver Bones, un vampire de 240 ans qui a vu bien plus de choses que la plupart des hommes rien que dans sa vie humaine. Les sentiments entre les deux sont très rapides, trop à mon goût, alors que je n'ai rien contre le vampire tombe amoureux, surtout vu son évolution, mais pas aussi vite.

Au contact de Bones, Cat va donc évoluer, devenir plus forte, physiquement, mais aussi de caractère. Elle va devenir une vraie héroIne que j'ai beaucoup appréciée, oscillant dangereusement entre la justice et la vengeance. Ce qui est dommage, c'est que Cat soit le seul personnage qui a été développé. Les autres protagonistes, peu nombreux au demeurant, ont été laissés complètement de côté.

 

Malgré cela et quelques incohérences dans la narration, j'ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer Cat. Le roman est bien écrit et on ne s'ennuie pas. Je lirai la suite avec beaucoup de curiosité car la fin de ce tome ouvre un toute nouvelle perspective très intéressante.

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Mia avec Crunches, Nanapomme, Platinegirl, Nithouxx, Luna, Nelly17, Ellcrys, Lilichat, Danouna, Dex, Kelith, Demolyna, Lilidrawinthecity, Luucil, Heavy Books, ASK !, Juliah, Mamanmic, Stéphanie Plaisir de Lire, Salsera15, Quaidesamoureux, Lizi et Alexia77.

bitlit

ABC 2012

challenge fang addict

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 03:56

 

Top-Ten-Mardi.jpg

 

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

 


 

Le thème de cette semaine :

 

Les 10 raisons qui font que vous êtes accro à la lecture

En voilà une question qu'elle est bonne, mais très sincèrement, j'en sais rien.

Je pourrais vous dire que c'est le plaisir de voyager, de découvrir de nouvelles choses, de parcourir d'autres univers, de laisser vagabonder mon imagination, de s'évader, de lire de belles phrases, d'être tranquille aussi, pourquoi pas...
il y aura plein de réponses du même genre sur les blogs aujourd'hui. ^^

Mais honnêtement, je n'ai jamais analysé mon goût pour la lecture.
Depuis toute petite, j'aime lire, j'ai toujours aimé et je pense que j'aimerai toujours.
Mais je ne me suis jamais demandé pourquoi. ^^

Repost 0
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 19:58

Une petite semaine car j'ai consacré pas mal de mes soirées à avancer dans Les Mystères de la forêt. :(

 

Cette semaine j'ai vu, du meilleur au pire :

- Dirty Dancing
J'adooooooooooore ce film ! J'avais trop envie de le revoir et je trouve qu'il n'a pas vieilli ! Si ce n'est l'époque bien sûr. ^^
Mais ce que je veux dire, c'est que malgré ces 20 ans passé, il me fait toujours autant d'effet ! J'ai ri, j'ai pleuré et j'ai même eu chaud... ^^

- La momie 3 : La tombe de l'empereur dragon
Comment peut-on confier le même personnage à deux actrice différente ?!?!?!?! Rien que pour ça, je n'ai pas apprécié plus que ça cet opus.

- Dirty Dancing 2
Je ne vois pas bien pourquoi ils l'ont appelé Dirty Dancing 2 car les deux histoires n'ont pas grand chose à voir. Ca m'a plus fait penser au film classique de danse, avec deux personnages d'univers artistique différent qui vont coopérer pour gagner un concours.

 

Que des séries télé cette semaine, avec les traditionnelles séries policières que me fait regarder Ju. J'ai à peine suivi Blue Blood et la saison 1 de The Glade a pris, pour enchainer directement sur la deux. Et j'ai envie de dire "Tout ça pour ça ?!?!" (Voir la relation entre le policier et l'infirmière, dont je n'ai même pas retenu les noms.) J'ai du mal aussi avec Dr House. Je crois que d'une manière générale, je ne suis pas fan des longue série.

Début de la saison 2 de Glee. Enfin, j'ai envie de dire ! Pourtant, j'ai aussi le sentiment d'avoir attendu trop lontemps... Le scénario est quand même pas top, alors d'avoir attendu des mois pour la suite... L'épisode avec Britney Spears nous permet d'apprécier grandement les talents de danseuses de Brittany. Elle danse trop bien ! Par contre, le 3e m'a un peu gêné avec son aspect religieux exacerbé. On est pas vraiment habitué à ce genre de propos dans notre pays laïque. ^^

 

Et... et... et... lundi je suis allée voir Dracula, l'amour plus fort que la mort, la comédie musicale de l'année 2011. ^^
Superbe spectacle, très beaux costumes, chorégraphies géniales, d'excellents chanteurs et un jeun sur les couleurs très bien trouvé. Quelques personnages qui ne servent pas à grand chose, à part le chateau de Dracula, les autres décors sont sans plus et quelques chansons pas top. Mais les duos Golan (Dracula) / Nathalie (Mina) sont absolument magnifiques. Je vous ferai un article dans les prochains jours, mais mes photos sont déjà visibles sur ma page Facebook.

Dracula.jpg

Dirty-Dancing.jpg

Glee-S2.jpg

Repost 0
Published by Stéph - dans Ma semaine ciné
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 17:40

Mystères forêtTitre original : The Romance of the Forest

Ecrit en : 1794

Traduction de François Soulès

Editeur : Folio

Collection : Classique

Paru en France en : octobre 2011 

560 pages

ISBN : 9782070304219

 

Sur les conseils de son avocat, Pierre de la Motte décide de fuir Paris pour échapper aux créanciers. Il emmène avec lui sa femme et deux fidèles serviteurs. Un soir, alors qu'ils traversent une sombre forêt et cherchent un asile où passer la nuit, le chef de famille se retrouve face à des brigands qui acceptent de le laisser partir, à la condition qu'il emmène avec lui une jeune femme. Adeline a été emmené ici par son père à sa sortie de couvent et ce dernier l'a laissé aux mains des criminels. Ayant pitié de la jeune fille et sa femme s'étant prise d'affection pour sa nouvelle compagne de voayge La Motte l'emmène avec lui et toute la petite compagnie va s'installer dans une abbaye abandonnée où le passé de chacun va finir par les rattraper.

 

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Folio qui m'ont de lire ce roman dont j'avais entendu parler en bien pendant mes études. 

 

Pas évident de résumer ce livre tellement... il ne se passe pas grand chose. Rien qu'avec ce que je vous ai dit, on est déjà rendu à plus de 300 pages. Autant vous dire que lire ce roman a été un véritable calvaire. Pourtant, je voulais vraiment le découvrir ! En fait, j'ai croisé cette auteur lors de mon mémoire de master et ma directrice me l'avait présentée comme la reine du roman gothique. Du coup, quand Livraddict l'a proposé en partenariat avec Folio, j'ai sauté sur l'occasion. Mal m'en a pris !

 

Ce livre est donc issu du mouvement gothique, romans qui se caractérisent notamment par des décors à la fois lugubres et romantiques, souvent en ruine, où plane le mystère. Les personnages sont eux-aussi pré-définis, en général des démons, femmes fatales, religieux ou belles ingénues. C'est le cas ici de l'héroïne, Adeline, une jeune fille de bonne famille à qui ont a appris à ne pas prendre d'initiative, encore moins à se battre par amour, et passe son temps à s'évanouir. N'oublions pas que le roman a été écrit à la fin du XVIIIe siècle, ce sont les moeurs de l'époque, mais ce n'est pas des plus palpitants, non plus.

Parmi les plus connus des romans gothiques, citons Dracula, Frankenstein ou encore Melmoth. Oui, mes références sont plutôt fantastiques, désolé. Mais on retrouve bien cet esprit lugubre, avec des descriptions de paysages pas vraiment des plus rassurants et caractérisé par une action assez lente. Le problème avec Les Mystères de la forêt, c'est que les descriptions ne m'ont pas fait frissonner, ni rêver et que l'action est peut-être un peu trop lente, tout de même. Il aura fallu pas moins de 200 pages, soit le tome 1, juste pour la mise en situation et la présentation des personnages. Et les évènements qui suivent ne sont pas spécialement mystérieux et se concluent finalement par le plus heureux des hasards, dans un dénouement digne d'un conte de fée.

 

Le style est recherché, avec un vocabulaire imagé et soutenu, mais accessible a qui possède quelques notions d'histoire. La part belle est faite à la narration plutôt qu'au dialogue, ce qui alourdi beaucoup le récit et rend la lecture passablement ennuyeuse. Je ne peux nier que ce roman est très bien écrit, mais je n'y pas pris beaucoup de plaisir.  J'ai eu du mal tout de même avec la première partie où des phrases au présent se glissaient subrepticement dans la narration. Je ne suis pas douée en conjugaison, mais si cela me fait tiquer à chaque fois, c'est qu'il doit y avoir un problème, non ?

 

Un livre pas foncièrement mauvais, mais à réserver aux amateurs de romans gothiques qui ont déjà eu la chance d'apprécier le genre et s'intéresse plus au contexte qu'à l'histoire et aux personnages.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 20:29

Anita Blake 3Titre original : Circus of the Damned

Ecrit en : 1995

Traduction de Isabelle Troin

Editeur : Milady

Collection : Bit lit

Paru en France en : mars 2009 

384 pages

ISBN : 9782811200947

 

Un cadavre a été retrouvé vidé de son sang par plusieurs vampires. La situation est des plus surpenantes étant donné que ces créature ne chassent pas en groupe, à une exception près : un maître-vapire renégat et sa meute. La personne la plus à même d'aider Anita est celle que la réanimatrice chercher à tout prix à éviter : Jean-Claude.

Mais en rendant visite au maître de la ville, elle va faire la rencontre de Richard, un professeur de biologie particulièrement sédusant et qui semble bien décider à inviter la jeune femme.

Du moins, si elle survie, car l'accession de Jean-Claude au rang de maître de la ville ne semble pas du goût de tous les vampires et en tant que sa servante humaine, elle est devenu une proie pour les vampires de Saint-Louis qui souhaitent le destituer.

 

J'adore Anita ! Je l'ai déjà dit et redis, j'aime son côté humain, raisonnable et réfléchi. Sa peur, parfaitement logique, la rapproche du lecteur et évite d'en faire un super héroïne. Par contre, je trouve dommage que l'auteur ne revienne pas sur les évènements qui clôturaient le tome 2. J'aurai aimé que Laurell K. hamilton en parle, qu'Anita fasse des cauchemars, que ça l'ai marqué, d'une certaine façon. Tout cela est trop vite oublié à mon goût.
Mais j'aime toujours Anita, en particulier sa relation avec Jean-Claude, partagée entre la peur et le désir, l'envie et la raison. La jeune femme a des principes et s'y tient, je l'admire pour ça. Car JC sait se montrer très effrayant et insensible.

Deux nouveaux personnages font leur apparition dans ce tome. D'abord Richard, un nouveau prétendant auquel l'héroïne serait prête à céder, contrairement au maître-vampire. J'ai bien aimé les échanges entre les deux, le professeur étant très logique et très drôle dans ces discussions avec Anita.

Ensuite, Bert a enfin embauché un nouveau réanimateur, un étudiant prénommé Larry que l'Exécutrice va devoir former. Je dois avouer que l'attitude très maternelle de la jeune femme m'a soulée, mais au final, elle semble avoir accepté les ambitions du jeune homme. Du coup, j'ai hâte de le retrouver dans les tomes suivants.

 

Encore une fois, Laurell K. Hamilton fait preuve de beaucoup d'imagination pour nous offrir une histoire trépidante, pleine de rebondissements, dans un univers parfaitement maitrisé. Dommage qu'elle soit moins inventive concernant son schéma narratif. J'ai eu l'impression de lire la même chose que les précédents tomes.
Premier chapitre : Rendez-vous désagréable dans son bureau avec un ou plusieurs personnages qu'elle n'apprécie pas vraiment.
Chapitre 2 : Alors qu'elle ne rêve que de regagner son lit, Dolph l'appelle pour qu'elle vienne examiner un corps atrocement mutilé dans sa combinaison de garagiste pas sexy et ses Nike, tout en échangeant des blagues autour d'un cadavre avec Zerbrowski.
Chapitre 3 : Alors qu'elle croit enfin pourvoir dormir, son téléphone sonne pour l'en empêcher. En général, c'est Bert ou un employé de JC.
Chapitre 4 : Anita fini par se retrouver d'une manière ou d'une autre chez Jean-Claude.
On suit deux enquêtes en parallèle, qui sont toujours imbriquées l'une avec l'autre et se dénouent finalement en même temps, la plupart du temps grâce aux supers pouvoirs d'Anita dont on ignore tout.

 

J'aime Anita et les personnages de cette saga, les intrigues de Laurell K. Hamilton sont très bien ficelées et le style de l'auteur est très agréable, mais la structure narrative répétitive m'a gênée. En plus, je ne suis pas vraiment charmée par Richard, que je trouve un peu fade.

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Sookies avec Platinegirl, Malorie57, Kllouche, Chtitepuce, Kassandra, Nane42, Nastasia, Priline, Lisalor, Lou, Reveline, Tchae, Danouna et Blueverbena.

ABC 2012

challenge fang addict

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 12:17

 

Top-Ten-Mardi.jpg

 

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

 


 

Le thème de cette semaine :

 

Les 10 livres que vous avez l'impression d'être le/la seul(e) à connaître ou à avoir lu 
Peu importe si vous les avez appréciés ou pas !

 

En fait, une collection complète : Euphoria, des éditions Ravet-Anceau qui comporte 6 titres : http://www.ravet-anceau.fr/couv/L_AmourSecret_couv.jpg

- Amour secret à Dunkerque, de Nathalie Mougel

- La belle de Bray-Dunes, de Isabelle Poudré de Masure

- Les amants du Touquet, de Sylviane Rose

- Passion sur la côté d'Opale, de Patrick Samuel Vast

- Une héritière à Valenciennes, d'Adeline Dias

- Une nouvelle vie en Artois, de Michaël Moslonka

Elle mérite pourtant d'être connue. Romances un peu trop classiques, ces titres sont tous de même très bien écrits par des auteurs de ma région qui ont du talent, mais n'auront pas forcément les moyens de se faire connaître. Ma préférence va au premier, pour son contexte historique ^^

Deux romans que j'ai adoré, qui font partie de mes titres préférés, aujourd'hui épuisés en librairie, et qui mériteraient d'être plus connus : La maîtresse du Loch Leven de Debra Bruce et La voix des anges d'Anne Rice.

De vrais inconnus, que même moi je ne connaissais pas avant de tomber dessus : Le roi des chats d'Eve Lagarde et La belle au bois et autres contes, de Patricia Lagarde, trouvés chez un soldeur. On trouve toujours plein de livres incoonus dans ce genre de boutiques. Vous saviez, vous, qu'il y avait un roman Prison Break ? ^^

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 02:03

Protectorat ombrelle 1Titre original : Soulless - The Parasol Protectorat : Book The First

Ecrit en : 2009

Traduction de Sylvie Denis

Editeur : Orbit

Paru en France en : 2011  

322 pages

ISBN : 978-2360510269

 

Dans la bonne société londonniene post-industrielle, il n'est pas de bon ton d'avoir un caractère trop affirmé et une langue bien pendue. Ajouté à cela un tein mat, un nez proéminent et une absence d'âme, et à 26 ans, mademoiselle Alexia Tarabotti est déjà considérée comme une vieille fille.
Lors d'un soirée, elle se fait agresser par un vampire qui, comble de la mauvaise éducation, ne lui a même pas été présenté. Sa condition de paranaturelle lui permet d'éviter le pire et d'élimiter la créature affamée, mais elle se retrouve vite face à Lord Maccon, mâle alpha des loup-garous locaux, comte de Woolsey, richissime parti que les mères les moins regardantes sur sa condition de surnaturelle s'arrache et tourmenteur de la jolie Alexia, à ses heures perdues. L'agent du BUR est venu s'occuper de l'affaire, pour le moins étrange et mystérieuse, de disparitions et d'apparitions de vampires sans ruche. Une affaire qui va rapprocher les deux aristocrates, dont chaque rencontre fait des éticelles...

 

L'originalité de ce titre repose ici sur son contexte. Il n'est pas courant de mêler robes de bal, loups-garous, projets de mariage, vampires, bonnes manières, fantômes et bal de débutante. Pourtant, Gail Carriger y parvient avec brio en faisant évoluer ses personnages dans un univers qui ne nous est pas totalement inconnu, mais sans nous assommer de détails historiques difficiles à digérer. En fait, le contexte reste même en surface, se contentant d'une bonne société londonienne qu'on a déjà pu croiser dans les romances historiques et autres classiques dont l'intrigue prend place au XVIIIe siècle. J'adore !

 

Alexia est une héroïne adorable, qui a tendance à dire tout ce qui lui passe par la tête, sans considération pour la sensibilité de ses pairs. Forte tête, courageuse et intelligente, mademoiselle Tarabotti  est un personnage comme je les aime, à la fois forte et fragile, car bien sûr, elle a aussi quelques faiblesses. Les rencontres entre elle et Lord Maccon sont détonantes, tous deux ayant un très fort caractère. Ce dernier est un homme bourru qui a dû apprendre les bonnes manières pour s'intégrer, mais souffrant aussi du rejet de ses pairs car il est écossais. Son petit côté maladroit et macho a un côté très touchant. J'aime beaucoup la relation entre les deux, qu'on sent tout de suite et pour laquelle il n'y a pas de "je-t'aime-moi-non-plus".

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Pas un ne m'a laissé de marbre et j'ai très envie d'en savoir plus, de savoir ce qu'il vont devenir, entre l'excentrique lord Akeldama, le doux professeur Lyall et la gentille Ivy.

 

Enfin, le style de l'auteur est très fluide, facile à lire et entraînant. Dès les premières lignes, on est plongé dans l'action qui ne s'arrête plus jusqu'à la fin du roman. Chaque chapitre a son lot d'évènements, liés à l'enquête concernant les disparitions de vampires, que ce soit des découvertes, des interrogatoires ou des attaques. Et dans tout ça, la romance est parfaitement intégrée, comme les réflexions sur les moeurs de l'époque, ou les avancées scientifiques.

J'adore les petites remarques d'Alexia qui s'extasie sur les avancées scientifiques et technologiques ou celle de l'auteur indiquant que l'héroïne est une jeune femme en avance sur son temps. XD

 

Livre lu dans le cadre d'une lecture commune organisé par Tousleslivres, avec Lilichat, laura1912, samlor, Benjamin59, Felina, Kalea, bebere, Iani et Dex.

bitlitchallenge fang addict

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 15:51

Une semaine qui correspond bien plus à mes goûts que la précédent, à tel point que j'ai un peu de mal à classer mes films.Je les ai quasiemnt tous adoré. ^^

 

Cette semaine j'ai vu, du meilleur au pire :

- Gantz
Excellent ! Malgré quelques éléments qui peuvent nous sembler risibles, les acteurs parviennent à nous passionner plus par leur caractère que par l'histoire, pourtant très originale et passionnante.

- Whatever Work
Mon premier Woody Allen et une excellente surprise ! De plus, j'ai toujours adoré Evan Rachel wood. ^^

- V pour Vendetta
Depuis le temps que je voulais le voir ! Je n'ai pas été déçue. Un très bon film d'anticipation, quelque peu effrayant.

- Bodyguard
Bah oui ! Hommage à Whitney Houston oblige. Mais c'est toujours un plaisir de revoir ce film.

- Harcelé
Un film qui va vous faire aimer vos voisins. ^^

- Green Lantern
Le héros n'a jamais l'air surpris de rien, c'est dommage.

 

Deux nouvelles séries cette semaine avec la saison 7 de Dr House, avec un Grégory un peu trop gentil ; et la nouvelle série de M6, Blue Blood, une énième série policière sans grande originalité.

Je me suis rattrapée avec la saison 4 de True Blood. J'ai du mal à savoir si j'aime cette série, mais pour une fois, Sookie m'a moins agaçée, Anna Paquin a moins ouvert sa grande bouche et Bill est devenu intéressant. Ce qui ne m'a pas empêchée de rigoler devant certaines scènes, plutôt ridicules.

Gantz.jpg

True-Blood-S4.jpg

Whaterver-Works.jpg

V-pour-Vendetta.jpg

Repost 0
Published by Stéph - dans Ma semaine ciné
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 23:47

Ombre du ventTitre original : La Sombra del Viento

Ecrit en : 2001

Traduction de François Maspero

Editeur : Le livre de poche

Paru en France en : 2006 (Première parution chez Grasset en 2004)

637 pages

ISBN : 978-2253114864

 

Un jour, Daniel Sempere, 10 ans, se réveille en ayant oublié le visage de sa mère, décédée quelques années plus tôt. Pour lui faire oublier sa peine, son père, libraire dans la Barcelone d'après-guerre, décide de partager avec lui un magnifique secret. Il l'emmène dans un vieux manoir qui abrite une gigantesque bibliothèque où se retrouvent les amoureux des livres. Daniel vient de découvrir le Cimetière des Livres Oubliés.
" La coutume veut que la personne qui vient ici pour la première fois choisisse un livre, celui qu'il préfère, et l'adopte, pour faire en sorte qu'il ne disparaisse  jamais, qu'il reste toujours vivant."
Daniel jette son dévolu sur L'Ombre du vent de Julien Carax, un mystérieux auteur inconnu. Il ne sait pas encore à quel point cet ouvrage va influer sa vie.

 

J'ai longtemps hésité à lire ce roman à cause du nombre de pages. Oui, je suis une feignasse et les pavés me font peur ! Du moins, faut être motivée. Et quoi de mieux pour se motiver qu'une LC avec My pour se décider ? ^^
Et au final, je n'ai pas été déçue, l'histoire de Daniel et Julien étant très émouvante.

 

On suit plusieurs histoires : d'abord celle de Daniel, de ses 10 ans et sa découverte de Julien Carax, jusqu'à la reprise de librairie, vingt ans plus tard. Ses amis, ses amours, sa famille, ses études et surtout, ses recherches sur Julien Carax, nous vivons la vie du héros.
Et bien sûr, on découvre aussi l'histoire de l'auteur de L'Ombre du vent, jeune fils indésiré d'un chapelier fou qui va être pris en affection pour un riche industriel. Le roman de Carlos Ruiz Zafon est un récit riche où se mêle romance, action, histoire, enquête, dans un contexte social marqué et une atmosphère mystérieuse.

 

J'ai eu un peu de mal avec le contexte, parfois, car je ne connais pas du tout l'Espagne et son histoire encore moins, Mais les références y sont suffisamment nombreuses pour que les connaisseurs s'y reconnaissent, sans abrutir le néophyte. Le style du romancier y est pour beaucoup : les descriptions donnent l'impression d'y être ou même de se retrouver en face des personnages. Il y a une véritable empathie pour les nombreux personnages du roman. Très agréable à lire, fluide, travaillé et soutenu, la lecture de ce titre est un pur délice !

 

Malgré tout, ce roman présente quelques défauts. 637 pages, je l'avais dit, c'est long ! Pas la peine de faire si long, surtout si la totalité du titre n'est pas captivant. C'est le cas ici. Si j'ai adoré les premières parties avec Daniel enfant, l'histoire de Julien Carax est un peu longue et tous les aléas qui vont conduire au dénouement s'avère plutôt... communs. Je ne sais pas, le récit n'est pas fantastique, mais j'ai été plus fasciné par le début du roman que par sa fin.

ABC 2012

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article

Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg