Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 07:47

Journal d'un vampire 3Titre original : The Vampire Diaries : The Return : Nightfall

Ecrit en : 1991

Traduction de Maud Desurvire

Editeur : Hachette

Collection : Black Moon

Paru en France en : février 2010

522 pages

ISBN : 978-2012017634

 

Eléna est revenue à la vie, mais sous une forme différente. Elle n'est plus ni humaine, ni vampire. Elle ne sait plus parler, ne sait plus écrire et détient de mystérieux pouvoirs qui la rendent particulièrement attirante. Sa vie est de nouveau en danger lorsque un démon débarque à Fell Church. Personne ne sait où il est, ni à quoi il ressemble, mais plusieurs jeunes filles commencent à avoir des comportements étranges. De plus, la nouvelle apparence d'Eléna attise encore la rivalité entre Stefan et Damon, mais la jeune femme reste convaincue que ce dernier peut être bon.

 

LJ Smith est très forte ! Alors qu'elle a déjà proposé des livres de piètres qualités (voir chronique du tome 1 et du tome 2), elle arrive à faire encore pire dans ce troisième tome incompréhensible, à l'histoire aussi ridicule que mal écrite et aux personnages sans consistance.

Je ne sais pas si ce sont des problèmes de traduction, mais il y a des moments où je ne comprenais même pas ce que je lisais. Les raisonnements des personnages sont absurdes, illogiques et du coup, rendent la lecture très difficile. Le style de l'auteur est pourtant très simple, tout comme ses histoires et ses personnages à la limite de la caricature.

 

Paraît que le 4 est mieux.....

Je dois vraiment être masochiste, mais je lirai sans doute la suite, puisque ma belle-soeur adore et me la prêtera sûrement... Vivement qu'elle se mette à Alpha et Oméga ! ^^

challenge fang addict

Bad wings good wings

Black Moon

The End of Story

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 06:46

Chaperon rougeTitre original : Red Riding Hood

Réalisateur : Catherine Hardwicke

Long-métrage américain

Genre : fantastique, romance

Année de production : 2011

Durée : 01h40

Avec Amanda Seyfried,Gary Oldman, Billy Burke, Shiloh Fernandez, Max Irons, Virginia Madsen, Lukas Haas, Julie Christie, Shauna Kain...

 

Valérie et  Peter sont amoureux, mais la mère de la jeune fille ne veut pas que sa fille épouse un simple bûcheron.Elle a d'ailleurs déjà organisé son mariage avec  Henry, le forgeron. Mais les projets de mariage sont contrariés quand la soeur aînée de Valérie est retrouvée morte. Le loup-garou qui terrorise le village a décidé de s'attaquer à la population et le tueur qui débarque pour les aider leur révèle une terrifiante information : le loup-garou est un habitant du village.

 

On retrouve bien la patte de la réalisatrice de Twilight, en particulier dans la scène d'ouverture qui rappelle les magnifiques paysages de Fascination. On retrouve aussi Billy Burke, le papa de Bella qui joue ici le papa de Valérie et bien sûr le mélange romance/fantastique. Autant dire que les amateurs ne seront pas dépaysés ! De toute façon, c'est le même genre d'histoire, avec le même genre de narration un peu lente. Le dénouement est un peu trop facile, mais l'idée est plutôt bien trouvée et le côté fleur bleue a touché mon coeur de midinette. ^^

Chaperon-rouge-photo.jpg

Un truc quand même qui m'a gênée : la couleur des vêtements des villageois ! On est dans un bled paumée au milieu des bois, à une époque où la technologie n'est pas encore présente ; pourtant, tout le monde est vêtu de couleurs hyper flashy et pas du tout naturel. Il y a foisonnement de bleu royal, orange, jaune lumineux, limite pailleté. C'est un peu trop. Même mon homme l'a remarqué, c'est pour dire !

 

Un divertissement sans grande originalité, un peu trop romanesque et je ne suis pas très fan de la réalisation de Catherine Hardwicke, mais qui se laisse regarder.

Partager cet article
Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 06:46

Vampire Academy 1Titre original : Vampire Academy 

Ecrit en : 2007

Traduction de Karen Degrave

Editeur : Castelmore

Paru en France en : 2010 

320 pages

ISBN : 978-2362310003

 

Rose et Lissa fuient depuis deux ans, mais la course touche à sa fin puisque les gardiens de Saint-Vladimir, lycée privée situé au beau milieu des Rocheuses, les ont retrouvées. Les deux jeunes filles vont devoir reprendre leur place au sein de l'académie : Vasilisa Dragomir en tant que princesse Moroï et Rosemarie Hathaway, apprentie gardienne dhampir.

Mais si elles ont fui auparavant, c'est parce que Lissa était menacée au sein même de l'école ; or, il faut peu de temps à la jeune vampire pour trouver de nouveaux des cadavres d'animaux dans ses appartements, entre autres menaces.

 

Vampire Academy repose sur un système de caste qui peut paraître compliqué au premier abord, mais qui est en fait très clair. Il existe deux catégories de vampires : les Moroï, qui étudient la magie au lycée Saint-Vladimir et se nourissent sur des humains consentants. Ils ne sont pas violents, pas particulièrement fort et sont même les créatures les plus faibles de l'univers de Richelle Mead. A côté, il existe les Strigoï, des vampires violents, assoiffés de pouvoir, qui ont perdu leur âme en s'attaquant à leur semblables. Pour protéger les premiers des seconds, l'académie de Saint-Vladimir forme des gardiens, des dhampirs qui ont choisi de mettre leur force et leur intelligence hors du commun au service des Moroï.

 

J'ai beaucoup aimé les personnages, en particulier l'héroïne Rose, une jeune fille volontaire, avec un caractère bien tempe et une grande gueule. Le lien qui l'unit à Lissa est très particulier et très intéressant. Il apporte un côté très sensible à une guerrière peut-être trop fonceuse, tout en permettant au lecteur de suivre la vie de Lissa, bien que le récit soit écrit à la première personne. Richelle Mead a trouvé là un moyen très ingénieux de nous faire partager plus de chose que la narration ne le laissait présager.

Bien que plus naïve, plus faible, Lissa est un personnage très attachant. Elle a une histoire personnelle très triste, elle se sent seule et va encore rencontrer des difficultés physiques et morales qui devrait émouvoir les plus insensible.

Il y a bien sûr de la romance au milieu de tous ça, pour chacune des héroïnes. Deux hommes vont compter pour les jeunes filles, des hommes très différents, qui apportent chacun quelque chose au récit et aux personnages.

 

Mon gros point positif, c'est que bien que ce titre s'adresse aux adolescents, j'ai trouvé les propos très adultes. Richelle Mead aborde des thèmes plutôt difficiles, peut-être communs, comme la perte de sa famille, le fait de se prendre en main seul, l'avenir, les relations amoureuses et sexuelles, le respect de soi, la folie, la conséquence de ses actes... Si les sujets ne sont pas innovants, l'auteur en parle franchement, ne cache rien et se montre très ouverte. A aucun moment le discours est infantile, comme on peut le croiser habituellement dans le Young Adult.

 

En résumé, j'ai beaucoup aimé ce titre qui, malgré un début un peu long, s'est révélé plein d'action, de romance, de mystère et de personnages attachants.

challenge fang addict

The End of Story

Partager cet article
Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 15:34

True Blood S2Titre original : True Blood

Tiré de l'oeuvre de Charlaine Harris

Créateur : Alan Ball

Année de production : 2009

Sortie en France : 2009

Nbr d'épisodes : 12

Nombre de saisons : 4 (En cours)

Durée : 52 min

Genre : romance, fantastique

Avec Anna Paquin, Stephen Moyer, Ryan Kwanten, Sam Trammel, Rutina Wesley, Chris Bauer, Nelsan Elis, Alexander Skarsgard, Michelle Forbes, Mehcad Brooks, Deborah Ann Woll, Jim Parrack, Carrie Preston, Todd Lowe, William Sanderson...

 

Un cadavre a été retrouvé sur le parking du Merlotte, dans la voiture d'Andy Belfleur. Il s'agit de la femme qui a réalisé l'exorcisme de Tara. La jeune femme est très choquée par ce meurtre et depuis qu'elle a été jetée dehors par sa mère, elle est particulière fragile. Un terrain fertile pour Marianne, la trop belle et trop parfaite assistante sociale qui a décidé de prendre la barmaid sous son aile.

Jason, quant à lui, croit voir une intervention divine dans sa remise en liberté suite à l'affaire René. Il se tourne alors vers la Confrérie du soleil, un organisme religieux qui prône l'éradiction des vampires.

Pendant ce temps, Eric demande à Sookie de se rendre à Dallas pour aider les vampires du coin à retrouver l'un des leur qui a disparu.

 

Malgré une base commune à la série et au roman, les deux supports sont en fait très différents. On retrouve bien une ménade à Bon Temps et Sookie à Dallas, mais la ressemblance s'arrête là. L'histoire de la ménade à Bon Temps prend ici toute la place et tourne autour de Tara, toujours aussi exaspérante. Le personnage de Marianne est quant à lui très mystérieux, on a du mal à cerner ses intentions et à comprendre où elle veux en venir.

Sookie part bien à Dallas, mais l'intrigue est moins développé que dans le roman. On fait en plus la connaissance de personnages qu'on n'est pas censé connaitre avant plusieurs tomes. Autant que les lecteurs qui sont seulement au début des romans soient prévenus !

J'aime bien ce mélange car avec une même base, c'est comme si on avait droit à deux histoires différentes. La série pourrait presque être une histoire originale. C'est sans doute ce qui m'attire dans cette série : se demander ce que'Alan Ball a finalement fait du roman.

True-Blood-photo-S2.jpg

On a tout de même droit à un traitement très différent des personnages. Bill est plus violent, plus proche de Sookie, un peu comme un chien-chien, la serveuse est plus rentre-dedans, moins tempérée (et toujours aussi mauvaise actrice), Jason est un idiot et Arlène est plus excentrique que ce que j'imaginais. La série a introduit un nouveau personnage : Jessica, la protégé de Bill. Ca donne une nouvelle dimension au personnage de Bill, mais n'apporte pas grand chose à l'intrigue, si ce n'est une dose d'humour. J'aime bien Jessica. ^^

 

Enfin, si je trouvais qu'il y avait trop de sexe dans la première saison, avec celle-ci je suis servie ! On passe carrément au niveau supérieur. Ici, l'orgie est au programme. La première fois que j'ai vu cette saison, j'ai trouvé ça pire. Pourtant, après un deuxième visionnage, je trouve qu'il y a en fait moins de sexe. Dans la prmeière saison, chaque épisode avaot son lot de scène hot, alors que là c'est plus répartie. Par contre, c'est plus trash et ça reste très gênant. D'accord c'est une série pour adulte, mais quand même !

Partager cet article
Repost0
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 03:36

http://storage.canalblog.com/94/37/271652/66230204.pngQu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ? Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Que lirais-je la semaine qui vient ? 

(sur une idée de Mallou, reprise par Galleane)

 

Mes lectures de la semaine passée :

- Barry Trotter et la parodie éhontée, de Michaël Gerber
Pas franchement drôle. Je ne lirais pas la suite.

 

Ma lecture du moment :

- La communauté du sud - tome 5 : La morsure de la panthère, de Charlaine Harris

 

Ce que je lirais la semaine qui vient :

- La confrérie de la dague noire - tome 2 : L'amant éternel, de JR Ward 

Barry Trotterla-communauté-du-sud-tome-5

Confrérie dague noire 2

Partager cet article
Repost0
21 août 2011 7 21 /08 /août /2011 00:00

Punition Adam BlackTitre original : The Immortal Highlander

Ecrit en : 2004

Traduction de Nellie d'Arvor

Editeur : J'ai lu

Collection : Amour et Mystère

Paru en France en : septembre 2005

320 pages

ISBN : 978-2290343463

 

Pour avoir osé aider un mortel contre l'avis de sa reine, Aoibheal a ôté son immortalité et ses pouvoirs à Adam Black, connu pour être le plus dangereux des Faës. Il est désormais invisible aux yeux des humains, sauf pour Gabby O'Callaghan. Cette jeune avocate d'origine irlandaise est la dernière descendante d'une famille de sidhe-seer, des humains capables de voir les Faës. La jeune femme a été élevée dans la crainte de ses créatures, entretenue dans l'idée qu'ils la tueraient s'ils avaient connaissance de son pouvoir. Depuis son plus jeune âge, elle fait donc semblant de pas remarquer le monde magique qui l'entoure, mais quand son regard croise celui du faë maudit, elle ne peux s'empêcher de s'attarder quelques secondes de trop sur la beauté de l'homme, révélant ainsi son don.

 

La punition d'Adam Black est ma première immersion dans le monde des Faës créé par Karen Marie Moning et le moins qu'on puisse dire, c'est que je suis époustouflée par la richesse de cet univers. En à peine 300 pages, l'auteur nous fait découvrir un univers complet avec des personnages charismatiques, un passé, une reine, un gouvernement politique, des ennemis et même une évolution. Et malgré la densité de l'univers des Faës, à aucun moment je n'ai été perdue, même sans avoir lu les autres tomes de la saga. ^^

Autant vous dire que j'ai très envie de découvrir la saga des Chroniques de McKayla Lane.

 

L'histoire en elle-même est assez sympa. On suit un beau mâle arrogant, mais gentil qui va tenter de convaincre une jeune femme qui a été élevée dans la crainte des Faës qu'il n'est pas dangereux. Les situations comiques sont plutôt nombreuses dans la première partie du récit, ce qui rend ce roman très agréable à lire. Le style de Karen Marie Moning est fluide et propose un vocabulaire plus recherché que ce à quoi on est habitué dans ce genre d'ouvrage. Adam est un beau mâle qui fait envie et Gabby une jeune femme volontaire ; deux personnages charismatiques. Un hic quand même : à 25 ans, la jolie rousse est toujours vierge. J'ai rien contre, mais j'y crois pas ! La femme est belle, intelligente, volontaire, même en demande, et a entretenu une relation de plus d'un an avec un homme, sans jamais passer à la casserole. Y'a un truc qui cloche !

 

Par contre, dans la dernière partie, on a droit à une partie de jambes en l'air qui s'éternise et des ennemis qui sont un peu longs à attaquer. Pour de fins limiers, ils doivent vraiment manquer d'entraînement.

Bref, une fin qui s'éternise, pas franchement intéressante, dans laquelle les personnages perdent de leur charme.

Partager cet article
Repost0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 06:45

Unknow.jpgTitre original : Unknow

Réalisateur : Jaume Collet-Serra

Long-métrage américain, français, anglais, japonais, allemand.

Genre : action, thriller

Année de production : 2011

Durée : 01h50

Avec Liam Neeson, Diane Kruger, January Jones, AIdan Quinn, Bruno Ganza, Frank Langella, Sebastian Koch...

 

Le docteur Martin Harris est à Berlin avec sa femme pour assister à une conférence. Mais alors qu'il retourne sur ses pas pour récupérer une valise qu'il a oublié à l'aéroport, son taxi est pris dans un accident de la route. La voiture passe par dessus un pont et le botaniste ne doit son salut qu'à son chauffeur, une jeune femme qui prend la fuite une fois son client hors de danger.

Quatre jours plus tard, Martin Harris se réveille seul, dans un hopital. Personne n'a déclaré sa disparition et lorsqu'il retourne à son hôtel, il trouve sa femme en compagnie d'un autre homme se faisant passer pour lui. Elle ne semble pas le reconnaître et tout le personnel de l'hôtel reconnaît bien Martin Harris dans la personne qui l'accompagne.

 

Unknow est une coproduction internationale dans la lignée de Taken, film que j'avais beaucoup aimé. En plus, je suis fan de Liam Neeson, alors je me suis dit : pourquoi pas ?

Résultat des courses ? Ca ne vaut pas le film de Pierre Morel.

Effectivement, on est dans la même lignée : action, course contre la montre, Liam Neeson, pays étranger... La copie serait presque parfaite. D'ailleurs, elle commence très bien. Le spectateur est vite embringué dans une histoire complexe où personne n'est innocent et où l'action n'est pas absente. En prime, on a droit à la jolie Diane Kruger.

Unknow-photo.jpg

Malheureusement, le suspens retombe vite, on devine au bout d'une heure ce qui se passe et l'action s'essoufle. Les personnages se révèlent vite inintéressants et le peu d'élément qui auraient pu être développés ne connaissent aucun dénouement.

A cela s'ajoute une mise en scène qui abuse des mouvements de caméra, laissant peu de place au acteurs finalement, et une BO francement vieillotte et ennuyeuse.

 

Sans identité n'est pas mauvais, mais quand sur son affiche on se compare à Taken et La mémoire dans la peau, la moindre des choses c'est au moins d'être à la hauteur.

Partager cet article
Repost0
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 16:10

Barry TrotterTitre original : Barry Trotter and the Shameless Parodie 

Ecrit en : 2001

Traduction de Alain Névan

Editeur : Milady 

Paru en France en : 2011 (Première édition chez Bragelonne en 2004)

288 pages

ISBN : 978-2811205515

 

A 22 ans, Barry Trotter est toujours étudiant à la célèbre école de sorciers Coudbar. Avoir un élève célèbre attire les foules, rempli les caisses, et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'école en a besoin. Barry reste donc sur place, passant son temps à jouer des tour, à s'ennuyer et à courir les filles, en particuliers les fans Glandues qui acceptent de se faire culbuter dans les bois.

Mais depuis quelques temps maintenant, les foules rassemblées autour de l'école pose problème. Depuis que quelqu'un a vendu la carte indiquant l'emplacement de Coudbar, l'académie est envahie de hordes de fans irrespectueux, vulgaire et crade qui dégradent les lieux plus vite que les caisses ne se remplissent. Céldélbore convoque donc Barry dans son bureau : un film est en préparation ; si celui-ci sort, les fans seront encore plus nombreux, entrainant Coudbar vers la ruine. Si cela devait arriver, Barry devrait alors quitter l'école et se trouver un travail.

Devenir adulte n'est pas vraiment au goût de Barry qui décide de partir empêcher le film, toujours accompagné de Lon, aussi intelligent qu'un chien depuis qu'un terrible accident de Quichecuite l'a privé d'une partie de son cerveau, et d'Ermine, devenue professeur dans une école magique des bas-fond.

 

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Milady pour ce titre, ma première parodie !

 

Comme son nom l'indique, Barry Trotter et la parodie éhontée est une parodie, une parodie où fleurissent les jeux de mots, l'humour pipi-caca et les situations ridicules. Pas franchement convaincue par ce titre, je n'ai pas ri, très peu souri et est était assez pressée de le finir. Je suis passée complètement à côté de l'humour de Michaël Gerber et suis actuellement bien en peine de revenir sur ce que j'ai lu. L'humour est vraiment au ras des pâquerettes et je n'ai pas compris tous les jeux de mots. Quelqu'un peut m'expliquer "Céldélbore" ? Seulement 2 ou 3 petites choses ont dû me faire sourire ; c'est bien peu, même si le livre fait moins de 300 pages. Pour une parodie, c'est un peu le comble de ne pas être drôle, non ?

 

Pour autant, mon avis n'est pas totalement négatif. Bah oui !

Michaël Gerber a tout de même fait l'effort de créer une histoire complètement originale là où d'autres se contentent de réécriture une histoire qu'on connaît déjà. Ici, les enfants ont grandi, mènent chacun leur vie et profite plus ou moins du succès des livres de "JG Rollins". Ce ne sont plus des gamins aux pouvoirs magiques capables de vaincre tous les monstres. Et franchement, qui ne s'est jamais la réflexion, même au moins une fois pour les plus grands fans, que faire tous ce que Harry, Ron et Hermione font à 12 ans, c'est tout simplement pas possible ?!?!?!?!

 

La fin relève vraiment la mauvaise impression du début en remettant clairement en cause le capitalisme de notre société à travers la production d'un film qui viendrait dénaturer le travail d'auteur à créer un monde imaginaire qui permet aux enfants de rêver. Même si cette réflexion est sous-jacente à travers tout le roman, l'humour grivois empêche vraiment de s'y intéresser et il est très agréable de réfléchir vraiment un petit moment sur tout ça.

 

Enfin, bravo au traducteur qui a dû s'amuser à adapter tous les jeux de mots, blagues potaches ou vulgaires et référénces diverses de ce titre, parce que ça ne devait pas être du gâteau.

Partager cet article
Repost0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 09:22

SortilègeTitre original : Beastly

Tiré de l'oeuvre de Alex Flinn

Réalisateur : Daniel Barnz 

Long-métrage américain

Genre : romance, fantastique

Année de production : 2011

Durée : 01h27

Avec Vanessa Hudgens, Alex Pettyfer, Mary-Kate Olsen, Peter Krause, Neil Patrick Harris, Lisa Gay Hamilton, Dakota Johnson, Erik Knudsen...

 

A 17 ans, Kyle est un adolescent gâté et superficiel qui a peu de considération pour son entourage. Il va finalement jouer un tour de trop en voulant humilier Kendra, une camarade de classe gothique qui a la réputation d'être une sorcière. La rumeur s'avère exacte et l'adolescente se venge en laissant un sort à Kyle : devenu aussi laid à l'extérieur qu'à l'intérieur, le jeune homme aura un an pour trouver quelqu'un qui l'aime vraiment, ou il restera un monstre pour toujours. Il jette son dévolu sur Lindy, une étudiante boursière avec qui il avait échanger à peine quelques mots, mais qui ne semble pas insensible à son charme.

 

Il est intéressant de retrouver des éléments qui font réellement référence au texte d'origine, comme les roses, le sort bien sûr, mais aussi la venue de Lindy suite à un accord entre son père et Kyle. Ce sont de petits détails, mais j'ai beaucoup aimé redécouvrir le conte de cette façon. ^^

 

Au-delà de ça, Sortilège n'est rien d'autre qu'une romance pour adolescents des plus classique et dont le message a déjà été revu et archi-vu. "Ce qui compte, c'est ce qu'on a à l'intérieur !" Ouais... C'est joli, c'est divertissant, ça se laisse regarder. Mais une fois, pas deux.

 

Par contre, le jeu des acteurs n'est franchement pas terrible. Heureusement qu'ils n'avaient pas grand chose à dire au final.

Sortilege-photo.jpg

Partager cet article
Repost0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 06:55

QUand vous lirez ce livre...Titre original : Ways to Live Forever
Ecrit en : 2008

Traduction de Xavier d'Almeida

Editeur : Pocket Jeunesse 

Paru en France en : 2008

280 pages

ISBN : 978-2266213394

 

Sam a 11 ans et Sam a une leucémie. Il a décidé d'entreprendre l'écriture d'un livre, un recueil où il consigne non pas ses derniers jours, mais les choses qu'il aime, les questions qu'il se pose, des listes de choses diverses et variés, et tout ce qu'il a envie de partager,

 

Un livre humain

Sam est malade, mais il ne veut pas qu'on le plaigne. Il a conscience de ce qui va lui arriver et l'accepte. Son livre, c'est un recueil de pensées avant tout, les choses qui lui passent par la tête. La chronologie n'est pas toujours très claire, elle n'est pas fixe non plus. On y trouve du récit romancé, mais aussi des listes et des dessins.Ce sont des bribes de vie et non des bribes de mort. A aucun moment Sam ne s'apitoie sur son sort et sur une superbe leçon de vie qu'il donne au lecteur. Le lecteur en viendrait presque à oublier le terrible destin qui attend le petit garçon.

 

Un livre émouvant

Mais si Sam ne veut pas qu'on ne le voit qu'à travers sa maladie, pour le lecteur, elle est toujours présente. Nous sommes témoin de la gestion de ce handicap au quotidien, mais surtout, de toutes les questions que cela va engendrer chez le garçonnet, la modification de ses relations avec sa famille et ses amis...

Et bien entendu, la dernière partie est encore plus émouvante, avec encore plus d'émotion, puisque qu'on comprend tout ce qu'implique les points de suspension du titre. Si y'en a qui n'ont pas encore compris...

 

Un livre pédagogique

Malgré son sujet particulièrement difficile, ce livre s'adresse aux enfants. Le contenu n'est pas gore, pas compliqué, parfaitement adapté au lectorat, tout en restant proche de la réalité, sans rien gommer. La grande qualité de ce titre est aussi de ne pas s'apitoyer. A aucun moment, Sam ne se plaint de sa condition même si elle le fait souffrir. On est pas dans la pathos, le larmoyant. C'est beau, c'est émouvant, oui, mais toujours avec beaucoup de dignité et je n'hésiterais pas à mettre ce livre dans les mains d'un enfant qui serait intéressé.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg