Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 12:28

x-men commencementTitre original : X-Men : First Class

Tiré de la série de comics X-Men créés par Stan Lee et Jack Kirby 

Réalisateur : Matthew Vaughn

Long-métrage américain

Genre : science-fiction, action

Année de production : 2011

Durée : 02h10

Avec James McAvoy, Michaël Fassbender, Kevin Bacon, Jennifer Lawrence, Rose Byrne, Oliver Platt, Jason Flemyng, Zoë Kravitz, January Jones, Nicholas Hoult...

 

A travers le monde, des enfants découvrent leurs pouvoirs : Charles Xavier rencontre Raven, une jeune fille au pouvoir de métamorphe, tandis que lui peut lire dans les pensées ; tandis qu'Erik, juif vivant dans un camp de travail allemand, développe ses pouvoirs sous la coupe du terrifiant professeur Shaw.

Quelques années plus tard, Charles Xavier est devenu un brillant étudiant convaincu que les humains connaissent une nouvelle étape de leur évolution en développant certains pouvoirs. Appeler par le gouvernement, il va rencontrer d'autres mutants, en particulier Erik Lehnsherr, un homme épris de vengeance qui manipule les métaux. Tous les deux vont recruter d'autres mutants pour lutter contre Sebastian Shaw, un mutant qui a décidé d'éradiquer les humains.

 

J'ai A-DO-RE !!!
Mon préféré de tous les films X-Men déjà sorti !
Il y a de l'action, un super scénario, des effets spéciaux, un contexte historique travaillé et des acteurs au top.
J'ai pas vu les 2 heures passer. ^^

 

Tout le monde connaît les X-Men, ces mutants aux pouvoirs extra-ordinaires qu'on aimerait tous avoir. ^^

Mais voir leurs débuts, comment ils ont découvert leurs pouvoirs, comment ils se sont rencontrés, comment ils se sont séparés, comment ils ont révélé leur existence au gouvernement, comment a été fondée l'école pour mutants Charles Xavier... c 'est quand même super sympa. On est au coeur des origines, on a l'impression de faire partie intégrante du mythe. C'est toujours quelque chose qui plait, mais encore faut-il bien le faire.

X-men-commencement-photo.jpg

Ici pas de problème ! Le scénario est excellent et propose un contexte historique qui tient une place prépondérante dans l'intrigue. Suffisamment proche de nous pour ne pas trop nous déstabiliser, pas forcément bien connu en France donc plutôt original. La Guerre Froide est en effet une période peu traitée dans notre belle contrée, et pourtant si intéressante.  Au milieu de ce conflit latent entre la Russie et les Etats-Unis, événements véridiques, le spectateur assiste aussi à l'histoire fictive des mutants, les deux élements étant parfaitement intégrés.

 

Les personnages sont aussi très bien développés. Au-delà des gentils et des méchants, on retrouve un Erik qui lutte au côté du gouvernement, un Charles Xavier prétentieux et ambitieux, une Mystique émouvante et tendre. Tous ont des liens particuliers, certains même très surprenant pour les néophytes, ceux qui donne beaucoup de profondeur aux héros créés par Stan Lee et Jack Kirby. Sans parler de l'interprétation des acteurs qui est variment excellente.

 

FInalement, ce que j'ai bien aimé aussi dans ce long métrage, c'est que pour une fois, on est au-delà du simple film de super-héros avec profusion de bastons et d'effets spéciaux. Il y a un vrai contexte historique riche et intéressant, des personnages profonds et une réalisation excellente. Je le conseille vivement !

Partager cet article
Repost0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 03:36

http://storage.canalblog.com/94/37/271652/66230204.pngQu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ? Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Que lirais-je la semaine qui vient ? 

(sur une idée de Mallou, reprise par Galleane)

 

Mes lectures de la semaine passée :

- Journal d'un vampire - tome 3, de LJ Smith

 

Ma lecture du moment :

- Barry Trotter et la parodie éhontée, de Michaël Gerber

 

Ce que je lirais la semaine qui vient :

J'hésite entre La communauté du sud - tome 5 de Charlaine Harris et La confrérie de la dague noire - tome 2 de JR Ward. 

 Journal d'un vampire 3Barry TrotterConfrérie dague noire 2la-communaute-du-sud-tome-5.jpg

 

Partager cet article
Repost0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 21:38

Priest.jpgTitre original : Priest

Tiré de l'oeuvre de Hyung Min-woo

Réalisateur : Scott Charles Stewart

Long-métrage américain

Genre : science-fiction, action, horreur

Année de production : 2011

Durée : 01h27

Avec Paul Bettany, Karl Urban, Cam Gigandet, Maggie Q, Lily Collins, Stephen Moyer, Alan Dale, Christopher Plummer...

 

Dans un monde futuriste, les vampires ont envahi la Terre. Les humains disposent de peu d'armes pour les vaincre, jusqu'à l'apparition des prêtres : des hommes à la force surhumaine et aux capacités de combat extraordinaire. A eux seuls, ils vont exterminer presque tous les vampires, les créatures survivantes étant parquées dans des réserves gardées.

18 ans plus tard, le clergé qui dirige le monde a eu peur de ses prêtres et les a reclus dans des tâches ingrates, tout en élevant le peuple dans la crainte de Dieu. La menace vampire est censée être éradiquée, mais un couple vient d'être attaqué et leur enfant enlevée. X, prêtre qui vit dans les bas-fonds de la cité, se lance aux trousses des vampires qui ont osé kidnapper sa nièce, contre les ordres du clergé.

 

J'attendais beaucoup de ce film et résultat, je suis plutôt déçue. Paul Bettany est toujours un bon acteur, les effets spéciaux sont plutôt sympa, bien que les scènes de combat soient parfois un peu trop fantaisiste, les vampires sont superbes et l'idée est très intéressante. Mais au-delà de ça, il n'y a pas grand chose. Le scénario se révèle creux et sans surprise, les personnages secondaires manquent cruellement de profondeur et les très intéressantes idées de base n'ont pas étaient exploitées.

J'aurai aimé que le film se concentre sur les prêtres, sur leur rejet par la société, sur ce nouvel état dirigé par le clergé, sur la menace vampire... Au lieu de ça, le spectateur doit se contenter d'un vulgaire film d'action mal fait et qui traîne en longueur.

Priest-photo.jpg

Petit clin d'œil avec Stephen Moyer et Cam Gigandet, deux vampires bien connus dans l'univers vampirique des adolescents. Priest ne s'adresse pas exactement au même public, bien qu'une partie aura sans doute vu les trois sagas, mais je dois avouer que ça fait beaucoup de vampires dans un film de vampires. Alors je sais pas si je me fais bien comprendre...

 

Par rapport à la BD d'origine, on s'éloigne quand même pas mal du sujet. Pourquoi pas ! Surtout que le manhwa est bien plus gore et axé baston. Par contre, je trouve vraiment dommage que le réalisateur qui choisit d'illustrer le début de son film trouve encore le moyen de faire appel à des dessinateurs qui n'ont rien à voir avec Hyung Min-woo.

Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 19:17

Riley Jenson 1Titre original : Full Moon Rising

Ecrit en : 2006

Traduction de Lorène Lenoir

Editeur : Milady

Collection : Bit-lit

Paru en France en : 2009 

416 pages

ISBN : 978-2811202217

 

Riley Jenson est une espèce rare : un hybride de loup-garou et de vampire, et presque personne n'est au courant. Reconnue comme loup par la société, elle travaille en tant qu'employée de bureau au Directoire, une administration gouvernementale chargée de s'occuper des criminels non humains. Rohan, le frère jumeau de Riley est gardien pour la même organisation, c'est un exécuteur.

Un soir, en rentrant chez elle, Riley est prise d'un mauvais pressentiment : son frère est en danger. Et quand elle rentre chez eux, elle a la surprise de découvrir un vampire sur son palier. Un vampire extrêmement sexy et complètement nu. A quelques jours de la pleine lune où sa libido sera à son apogée, la rencontre ressemble presque à un présent.

 

Ici, lors de la pleine lune, les loup-garous ne se transforment pas en loup, mais en machine de sexe. Alors ceux qui ont déjà jeté un coup d'oeil à ce roman ou n'importe quelle chronique, effectivement, Riley n'est pas une sainte nitouche. Le sexe tient une place prépondérante dans ce titre, parfois trop. Ceci dit, quand on est prévenue... Riley est une jeune femme qui a des pulsions, pleins de beaux garçons et qui n'hésite pas à se faire plaisir. Personnellement, ça ne m'a pas dérangée plus que ça.

 

Pour la simple et bonne raison qu'autour de ça il y a un vrai contexte très intéressant. Riley est une fille drôle, malchanceuse, mais aussi très forte. Son frère Rohan est craquant, Quinn est sexy et charismatique, Jack est manipulateur et cachotier, quant aux méchants, on a le droit à des portraits très différents les uns des autres, mais très intrigants. Les personnages sont vraiment bien trouvés.

 

J'ai trouvé aussi l'histoire passionnante. Il est question de manipulations génétiques, de magouilles politiques, de compétences extraordinaires, de transmissions de patrimoine... et bien sûr de sexe. ^^
L'avantage de ce premier tome, c'est qu'il ne se contente pas de poser un décor. On suit une véritable enquête, à laquelle le lecteur peut réellement participer, sans révélation sortie de nulle part au dernier moment ; tout en posant les jalons d'une intrigue policière et amoureux alléchante.

 

Livre lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Ethernya, avec Azilys, Korto, platinegirl, Eden, Simi, NaminéMelisende, Kassandra.

challenge fang addict

Partager cet article
Repost0
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 06:53

Fille d'un soirTitre original : La fille d'un soir

Ecrit en : 2009

Editeur : Gogitare Editions

Paru en France en : juillet 2010 (Réédition)

184 pages

ISBN : 978-2919276127

 

Un soir en boîte, Laurent Mavallet se fait draguer pour une jeune fille. Célibataire endurci d'une quarantaine d'années, fervent défenseur du sexe pour le sexe, pourquoi se priverait-il d'une partie de jambes en l'air facile ? Mais en pleine nuit, il se réveille avec un étrange pressentiment et ne tarde pas à découvrir le corps ensanglanté de sa compagne d'une nuit. Celle-ci s'est elle-même égorgée, laissant juste une lettre à son partenaire d'une nuit : "Comme cela, tu m'auras aimée au moins une fois, papa."

 

Un grand merci aux Agents Littéraires et à Pierre Béhel qui m'ont permis de découvrir un auteur que je ne connaissais pas.

 

Un titre qui porte à confusion

Etant donné que le sous-titre de ce livre est "Un souvenir d'avant le sida", je m'attendais à une histoire en rapport avec cette maladie. Eh bien pas du tout et je dois dire que j'ai horreur de ça ! C'est se moquer du lecteur que de lui soumettre un sous-titre qui porte à confusion. D'autant plus que le titre seul est suffisamment parlant et correspond à l'histoire, lui. Aux histoires même, puisqu'il correspond vraiment aux différents éléments du récit.

Je passerais sur la préface totalement inutile et présomptueuse que je vous déconseille fortement de lire, si vous ne voulais pas passer à côté d'un roman qui se révèle bien plus agréable que ces mauvais débuts ne le laissait supposer.

 

Un déclencheur difficile, mais maîtrisé par l'auteur

La scène de départ est très dure, aussi bien pour le personnage principal que pour le lecteur. Imaginer qu'une personne puisse s'égorger soi-même est très difficile car c'est un acte douloureux qui doit témoigner d'un profond dégoût de soi ou désir de vengeance. J'attendais donc beaucoup du dénouement.

Je dois avouer qu'au vu du cheminement, je pensais être déçue, les raisons de ce geste apparaissant plutôt légères, mais l'auteur a su me convaincre au tout dernier moment. Dommage qu'il se soit un peu perdu dans les méandres de son récit par manque d'empathie avec les personnages.

 

Des éléments inutiles

Ce roman contient tout de même beaucoup de blabla pour pas grand chose. Les allers et retours chez le médecin, les soirées avec Caro... sont autant de scènes pas franchement utiles, ou du moins pas suffisamment travaillées. Et ne parlons pas des scènes avec les zentaï qui ne servent à rien, si ce n'est à mettre en avant les connaissances de l'auteur sur une pratique sexuelle originale. Je n'ai rien contre bien sûr, mais elles apportaient finalement peu de chose au récit.

Inutile aussi le découpage excessif du roman. 40, c'est beaucoup trop. D'autant que la plupart aurait tout à fait pu être regroupé.

 

Un roman qui a beaucoup de défauts, mais aussi beaucoup de qualités. Malgré quelques erreurs qui auraient pu être évitée, Pierre Béhel nous propose un bon synopsis, un dénouement prenant et surtout un style très agréable à lire.

Partager cet article
Repost0
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 03:35

http://storage.canalblog.com/94/37/271652/66230204.pngQu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ? Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Que lirais-je la semaine qui vient ? 

(sur une idée de Mallou, reprise par Galleane)

 

Mes lectures de la semaine passée :

- Laisse-moi entrer, de John Ajvide Lindqvist
Malgré quelques longueurs, j'ai beaucoup aimé ce roman à l'atmosphère très sombre.

- Riley Jenson - tome 1 : Pleine lune, de Keri Arthur
Très agréablement surprise.

- Vampire Academy - tome 1 : Soeurs de sang, de Richelle Mead
Plutôt sympa pour un Young Adult et un propos très réfléchi.

 

Ma lecture du moment :

- Journal d'un vampire - tome 3, de LJ Smith

 

Ce que je lirais la semaine qui vient :
- Barry Trotter et la parodie éhontée, de Michael Gerber 

Laisse-moi entrerhttp://www.zonelivre.fr/blog/wp-content/uploads/books/pleine_lune.jpg

Vampire Academy 1

Journal-d-un-vampire-3.jpg

Barry Trotter

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 08:07

Numéro quatreTitre original : I am Number Four
Tiré de l'oeuvre de Pittacus Lore (James Frey et Jobie Hughes)

Réalisateur : D.J. Caruso

Long-métrage américain

Genre : science-fiction, action

Année de production : 2011

Durée : 01h49

Avec Alex Pettyfer, Timothy Olyphant, Teresa palmer, Dianna Agron, Callan McAuliffe, Kevin Durand, Jake Abel, Jeff Hochendoner, Patrick Sebes, Greg Townley...

 

John Smith n'est pas tout à fait humain. C'est un Lorien qui s'est échappé avec neuf autres extra-terrestres quand les Mogadoriens ont attaqué sa planète. Chacun vit désormais séparemment sous la protection d'un gardien, en attendant que leurs pouvoirs se développent. Mais un danger les menace. Numéro un, deux et trois ont déjà été tués. John, numéro quatre, est le prochain.

Avec son gardien, il déménage alors à Paradis, dans l'Ohio où il va rencontrer Sam, un mordu de phénomènes paranormaux qui recherche son père, et Sarah, une jeune photographe dont il va tomber amoureux.

 

Une romance bateau un peu longuette

Le début est plutôt convenu. On suit l'intégration de John dans une nouvelle ville, dans un nouveau lycée où il doit constamment faire profil bas. Querelle inter-genérationnelle, premier amour, bagarres... rien de bien original. On est dans un film pour ados, avec des problèmes d'ados.

John va y rencontrer son grand amour, une relation un peu particulière puisque les Loriens n'aiment qu'une fois, pour toujours. Alors c'est beau, c'est romantique, ça fait rêver, en plus, Alex Pettyfer est plutôt mignon, mais c'est un peu trop fleur bleue à mon goût. On se lasse vite et les cinquante premières minutes deviennent vite rasoir.

Numero-quatre-photo.jpg

De l'action et des supers effets spéciaux

Et puis d'un coup, changement d'atmosphère. Les mogadoriens ont retrouvé John qui voit ses pouvoirs se développer de plus en plus. Sam, son nouvel ami, le tanne pour partager ses secrets et se révèle finalement attaché aux Loriens par un mystérieux lien. Et un nouvel allié débarque. On est sur un nouveau genre. on laisse tomber la romance pour plonger dans l'action. Enfin !

Et franchement, l'action est plutôt réussie. Les cinquante dernières minutes passent sans qu'on s'en rende compte. Le rythme est soutenu, les scènes de combat s'enchaînent et les effets spéciaux sont grandioses. On a du mal à reprendre son souffle et j'ai totalement adhéré.

 

Une bonne surprise que ce film. J'avais un peu peur vu les chroniques de certains, mais je pense que le fait de ne pas avoir lu le livre doit aider. En tout cas, un très bon film pour ado, un très bon divertissement.

Partager cet article
Repost0
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 08:17

Mes lectures :

Un mois mitigé, avec des déceptions et de super découvertes.
Un gros coup de coeur pour Véronika décide de mourir de Paulo Coelho, qui m'a littéralement bouleversée.

Laisse-moi entrer

Fille d'un soir

Veronika mourirVampires de Manhattan 2Emmahttp://spider95.canalblog.com/images/hgfiu1.jpgDexter 2

 

 

 

 

 

Mes challenges : (Excepté l'Objectif PAL, je compte à partir des billets publiés)

Objectif PAL 2011 : + 5 - PAL à 177 livres
Comme prévu, ma PAL a encore augmenté. :(

Challenge Fang's addict : + 1 livre

Challenge Good wings / Bad wings : + 1 livre

Challenge The end of the Story : -7

 Mes challenges ont un peu été laissés à l'abandon ce mois-ci. Va falloir que je me réveille !!!


Les nouveaux arrivants : 

Vamp-in-love-1.jpeg

Riley-Jenson-1.jpg

Riley-Jenson-2.jpg

Hallucinations.gif

Dracula-mon-amour.jpg

Cueilleur-de-fraises.jpg

Barry-Trotter.jpeg

Baiser-de-l-ange.jpeg

Le cimetière du diable

Laisse-moi entrer

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mes envies pour le mois à venir :

- Riley Jenson - tome 1 : Pleine lune, de Keri Arthur pour la LC du 10/08
- La confrérie de la dague noire - tome 2 de JR Ward pour la LC du 30/08
- Barry Trotter en partenariat.
- Vampire Academy pour pouvoir dire ce que j'en pense à Mypianocanta.
- Flashforward de Robert J. Sawyer, parce que la fin de la série m'a laissé sur ma faim.

Partager cet article
Repost0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 11:26

Laisse-moi entrerTitre original : Lat den rätte komma in

Ecrit en : 2004

Traduction de Carine Bruy

Editeur : Milady

Collection : Thriller

Paru en France en : mai 2011 (Première édition SW Télémaque en 2010)

222 pages

ISBN : 978-2811205454

 

Oskar a 13 ans et vit dans une banlieue de Stockholm avec sa mère. Oskar est un petit garçon timide, discret et persécuté à l'école. Son passe-temps ? Collectionner les coupures de presse traintant de meurtres. Un soir, sur le terrain de jeux de son immeuble, il fait la connaissance d'Eli, une petite fille qui a récemment emménagé avec son père. Mais les nouveaux arrivants ont des habitudes pour le moins surprenantes : Eli ne sort que la nuit, toutes les fenêtres de l'appartement sont calfeutrées et son aspect change d'une nuit à l'autre. Elle semble aussi très adulte malgré ces 13 ans. Et ne parlons pas des meurtres rituels perpétrés depuis l'arrivée de cette étrange famille.

 

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Milady qui m'ont permis de découvrir ce titre que je mourrait d'envie de découvrir et qui ne m'a pas déçue. 

 

Une atmosphère très sombre auquel contribue fortement le style l'auteur

Dès le début du roman, John Ajvide Lindqvist plonge le lecteur dans une ambiance très sombre, limite glauque en nous narrant les aventures d'un petit garçon qui vit dans un quartier qui ne semble pas très bien fréquenté. Il est question de maltraitance, de violence, de drogue, de meurtre. Les personnages sont des alcooliques, des pervers, des meurtriers, des voyous. Et la plupart du temps, l'action se déroule de nuit.

En plus du décor mis en place par l'auteur, c'est aussi son style qui contribue fortement à développer cette atmosphère particulière. John Ajvide Lindqvist maîtrise parfaitement ses descriptions, ni trop longues, ni trop courtes, mais suffisamment détaillées pour qu'on puisse se représenter les lieux et les personnages. Le style est précis, très agréable à lire, avec des phrases courtes, dépourvus d'effets stylistiques, parallèlement à la sobriété des lieux du roman.

 

Malgré tout, il y a beaucoup de longueurs

Malheureusement, bien que tous ces éléments contribuent fortement à l'atmosphère générale de l'ouvrage, 600 pages, c'est un peu long. Il arrive un moment où on se demande où l'auteur veut en venir. Il y a beaucoup de personnages secondaires sur lesquels le lecteur apprend beaucoup de choses, sans que ce lui soit forcément très utile. On a aussi envie de secouer Oskar car il est un peu lent à réaliser la véritable nature d'Eli.

Les débuts sont un peu laborieux et puis finalement, le dernier quart révèle tous les éléments qui manquaient à notre compréhension.

 

Des personnages atypiques

Eli est un monstre. Elle tue des gens pour se nourrir. Mais parallèlement, c'est un enfant en souffrance, terriblement seule, avec pour seule compagnie un détraqué sexuel. Au fur et à mesure du roman, on en découvre un peu plus sur la jeune fille, sur son passé, sur ses douleurs, bien qu'elle multiplie les cadavres. Les sentiments que suscitent ce personnages sont très contradictoires. Ce qu'elle fait est horrible, inhumain, pourtant, on ne peut s'empêcher d'éprouver de la compassion pour elle.

C'est un peu le même genre de ressenti pour Oskar, mais dans l'autre sens. Le petit garçon est persécuté à l'école, assez violemment, et vit dans une famille qui bien qu'aimante, ne semble pas toujours à l'écoute de ses problèmes. C'est un enfant très attachant, qui suscite beaucoup d 'empathie, pourtant, il a des passe-temps plutôt surprenants et est sans doute un tueur en série en puissance. 

John Ajvide Lindqvist parvient à rendre attachants des personnages plutôt horribles et à susciter de la pitié de la part du lecteur pour ses enfants en souffrance.

 

La frontière entre haine et amour est bien mince

Finalement, le sujet central de ce livre est la relation qui va se développer entre les deux enfants. Eli sait qu'elle ne peut pas avoir d'ami, Oskar sent bien que sa nouvelle amie n'est pas comme les autres, mais pourtant, un lien indescriptible va se développer entre eux. Au milieu de la violence, de la souffrance, de la solitude, ces deux enfants vont se trouver et le lecteur est spectateur de ce lien. Parallèlement à Oskar, on ressent de la curiosité, du dégoût, de la haine, puis de l'amour pour Eli. On comprend ce qui va amener le petit garçon a se rapprocher de cette créature au détriment de sa famille et c'est la grande force de roman véritablement passionnant

challenge fang addict

Partager cet article
Repost0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 03:35

http://storage.canalblog.com/94/37/271652/66230204.pngQu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ? Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Que lirais-je la semaine qui vient ? 

(sur une idée de Mallou, reprise par Galleane)

 

Mes lectures de la semaine passée :

- Laisse-moi entrer, de John Ajvide Lindqvist
Plutôt sympa, malgré quelques longueurs.

 

Ma lecture du moment :

- Toujours dans Laisse-moi entrer, de John Ajvide Lindqvist
J'ai du trop lire la semaine dernière, car celle-ci a été plutôt légère en comparaison. 

 

Ce que je lirais la semaine qui vient :

-Riley Jenson - tome 1 : PLeine Lune, de Keri Arthur

- Vampire Academy - tome 1, de Richelle Mead 

Laisse-moi entrer

http://www.zonelivre.fr/blog/wp-content/uploads/books/pleine_lune.jpg

Vampire Academy 1

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg