Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 00:18

 Mes lectures :

Un petit mois, en partie à cause du Secret de Crickley Hall de James Herbert, que j'ai eu énormément de mal à lire. Trop de longueurssssssssssssssss.

Par contre, super découverte avec Le livre sans nom qui devrait être un des meilleurs livres que je lirai cette année.

 

Côté manga : gros, gros, gros, gros, gros retard. Quasiment pas de mangas lu et encore de chroniques envoyés. Celles du mois dernier sont faites, mais pas tapées. C'est paaaaaaaaaaas bien !

 

Crickley HallUglies

Livre sans nom

Confrérie dague noire 1

la-communauté-du-sud-tome-4http://www.manga-news.com/public/images/vols/Witch-Hunter-11-ki-oon.jpg 

 

 

 

 

 

Mes challenges : (Excepté l'Objectif PAL, je compte à partir des billets publiés)

Objectif PAL 2011 : + 2 - PAL à 168 livres

Challenge Fang's addict : + 4 livres

Big challenge Livraddict : + 1

Baby challenge SF: +2

Challenge Black Moon : +1


Les nouveaux arrivants : 

Vampire-Academy-1.jpeg

Vampires-de-Manhattan-3.jpgAmerican-gods.jpgabsolument-debordee.jpgQueen-Betsy-2.jpegchasseuse-de-la-nuit-1.jpg

 

 

 

 

Mes envies pour le mois à venir :

- Le fléau de Stephen King pour la LC du 26/06
- Anita Blake - tome 1 : Plaisirs coupable de Laurell K. Hamilton la LC du 24/06
- Absolument débordée en partenariat.
- Freaks' Squeele de Florent Maudoux
- J'aimerais lire les livres que j'ai reçu de personnes extérieures qui nt voulu partager avec moi leurs coups de coeurs : Vampire Academy, La maison de la nuit, Gossip Girl, Imitation...

Partager cet article
Repost0
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 05:59

Confrérie dague noire 1Titre original : Black Dagger Brotherhood, book 1 : Dark Lover

Ecrit en : 2005

Traduction de Laurence Richard

Editeur : Milady

Collection : Bit-lit

Paru en France en : juin 2010 

559 pages

ISBN : 978-2811203450

 

Beth est une petite journaliste célibataire qui rêve de changement. Mais elle n'imaginait pas que sa vie se transformerait radicalement en rencontrant Kohler, un beau mâle ténébreux qui lui apprend qu'elle est sur le point de subir le plus grand bouleversement de sa vie. Car Kohler nest pas humain, c'est un vampire, tout comme le père de Beth qui lui a demandé de s'occuper de la transformation de sa fille.

 

Un roman d'amour

La couverture est pour le moins sulfureuse et j'ai cru comprendre qu'elle en avait rebuté certains. Pour ceux qui voudraient savoir, l'intérieur l'est tout autant ; sulfureux, je veux dire.

La Confrérie de la dague noire est une romance paranormale des plus classiques : un homme beau et, viril, mais qui cache ses blessures au plus profond de lui ; une héroïne belle et forte  qui sait s'imposer ; de la passion a en saturer l'air et une menace qui plane sur le couple. La trame principale n'est peut-être pas des plus originales, mais l'essentiel est qu'elle soit bien écrite. Et franchement, JR Ward m'a fait rêver. Les personnages sont beaux, charismatiques, sensuels, déterminés et torturés. Un cocktail détonnant et aguicheur. Ca m'a donné envie de me replonger dans la romance, genre que j'ai laissé un peu de côté ces derniers temps.

 

Une confrérie de vampires sexy et puissante

La confrérie est composée de six mâles : Kohler, Rhage, Zsadist, Vishious, Fury et Vizs. Tous plus virils, intelligents et sexy les uns que les autres. Chacun a un lourd passé, un poids sur les épaules qui fait de lui un homme antipathique, mais aussi un homme en souffrance. Des héros comme ont les aime. Enfin perso, ça me parle bien. ^^

A côté de ça, on a droit à une petite mythologie plutôt sympa avec des guerriers puissants, mais qui vivent à l'écart du monde humain. Les vampires se considèrent même comme des animaux et l'auteur utilise du vocabulaire en conséquence. C'est un peu déroutant au début, mais on s'habitue vite aux termes "mâle", "femelle" et autres.

J'ai beaucoup aimé ces vampires.

 

Des problèmes de traduction

Par contre, un GROS problème au niveau du texte : il n'y a pas de négation dans les dialogues.

Sur le coup, j'ai pensé que c'était une façon de parler de Kohler que l'auteur avait voulu donner à son personnage. C'était mal venu, mal amené, mais ça aurait pu. Sauf qu'on avait comme ça l'impression que Kohler était un peu demeuré, en plus d'être un gros tas de muscles chevelu, tout de cuir vêtu. Un portrait pas franchement séduisant.

Mais au fur et à mesure de ma lecture, je me suis rendu compte que ça ne concernait pas que le héros. Cette absence de négation est vraiment désagréable et gêne la lecture. Problème de traduction ? Il faudrait pour cela que je jette un coup d'oeil à la VO. Si quelqu'un peut m'éclairer... A mon avis, ça vient plutôt d'un problème d'adaptation, mais c'est vraiment désagréable.

 

Une sympathique saga que je continuerais avec plaisir car, même si elle n'est pas spécialement originale, elle m'a fait rêver. Et c'est ce qu'on demande à un roman !
Maintenant, j'ai hâte de retrouver Zsadist...

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec Sookies, Pommette et Yumiko.

Babychallenge-bitlit challenge fang addict

Partager cet article
Repost0
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 02:50

logo lundi
Qu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ? Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Que lirais-je la semaine qui vient ? 

(sur une idée de Mallou, reprise par Galleane)

 

Mes lectures de la semaine passée :

- Le Secret de Crickley Hall, de James Herbert
Je suis enfin venu à bout de ce livre !

- La confrérie de la dague noire, de JR Ward
Je l'ai dévoré celui-là ! Mais après James Herbert, j'en avais bien besoin.

 

Ma lecture du moment :

- La communauté du sud - tome 4 : Les sorcières de Shreveport, de Charlaine Harris
Ma soeur veut me le piquer, alors il faut que je me dépêche de le lire. ^^ 

 

Ce que je lirais la semaine qui vient :

- Absolument débordée, de Zoé Shepard
- L'exécutrice - tome 1 : Le baiser de l'araignée, de Jennifer Estep

Crickley Hall

Confrérie dague noire 1

la-communaute-du-sud-tome-4.jpg

absolument debordee    L'éxécutrice 1

Partager cet article
Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 23:18

Crickley HallTitre original : The Secret of Crickley Hall

Ecrit en : 2006

Traduction de Emilie Gourdet

Editeur : Milady

Collection : Terreur

Paru en France en : avril 2011 (Première édition en 2008 chez Bragelonne)

762 pages

ISBN : 978-2811205157

 

Gabe Caleigh est un brillant ingénieur et vient d'être envoyé en mission loin de Londres. Il décide d'emmener avec lui sa femme et ses deux filles. Pour cela, il a loué un immense manoir à quelques kilomètres de son travail. Il espère ainsi que sa femme, au bord de la dépression, se remettra peu à peu de la terrible tragédie qui a frappé sa famille presque un an plus tôt. Mais dans la lugubre demeure, tout le monde se sent très vite mal à l'aise. Ombre blanche, bruit de pas, silhouhette obscure, coup violent venant du placard et cette satanée porte de cave qui refuse de rester fermée... Eve est très vite convaincue que Crickley Hall est hanté, malgré la rationalisation à toute épreuve dont fait preuve son mari. Pourtant, quelque chose la retient...

 

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Milady pour ce partenariat.

 

Un récit effrayant

Je suis plutôt bon public de livres d'épouvante. Je suis facilement effrayée, mais j'aime avoir peur. A plusieurs reprises, j'ai manqué hurler parce que Julien gigotait à côté de moi ou je m'inquiétais de retrouver mon livre à terre. Bah oui, quand on lit une belle histoire d'amour, on s'endort dessus, mais quand on lit une histoire de fantôme, on est toujours persuadé d'avoir posé son livre sur la table de nuit la veille. >_<

James Herbert parvient à instaurer une ambiance vraiment mystérieuse et angoissante. Les descriptions et les ressentis des personnages sont partagés par le lecteur qui frissonne avec eux. Perso, la scène qui m'a le plus angoissée est celle où Gabe descend seul à la cave.

 

Mais des descriptions trop longues

Que de blabla ! L'auteur passe sans doute plus de temps à détailler les gens et les lieux qu'à faire intervenir ses revenants. Et vu le nombre impressionnant de personnages secondaires, il fallait bien 760 pages pour qu'on les connaisse tous. Sauf qu'on en a rien à foutre !

Savoir comment chaque personnage est habillé, ce qu'il a mangé, la couleur de ses chaussettes... c'est franchement lourd à lire. L'histoire en elle-même tient quasiment sur la moitié du bouquin, si ce n'est moins. Il y a vraiment beaucoup trop de longueurs dans ce livre.

 

Un dénouement trop facile

En plus des longueurs, le récit se termine de manière beaucoup trop convenue. Il n'y a pas vraiment de surprises, toute l'histoire nous est finalement racontée par un personnage extérieur, il n'y a pas quasiment pas d'enquête. Le lecteur est trop extérieur pour profiter pleinement de l'intrigue. Cela tient aussi à l'histoire et aux personnages qui ne sont pas vraiment originaux.

Dommage, car il y avait un potentiel intéressant.

Partager cet article
Repost0
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 22:30

Mon dernier swap !
Alors autant dire que je l'attendais avec impatience.
Et le manga est un de mes genres de prédilection.
Alors j'attendais ce swap avec énooooooooooooooooooooormément d'enthousiasme.
Et le moins qu'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été décue !

 

Ma swappeuse était Elphaba.
Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

 

emballe.jpg

 

Pour commencer, j'adoooooooooooooore la papier cadeau.
Je veux le même. >_<
Et le moins qu'on puisse dire, c'est que j'ai été gâtée.

 

livre.jpg

 

Des séries qui faisaient toutes parties de ma wish-list.
Et parmi celle-ci, qui était extrêmement bien fournie, des séries que j'avais très, très très envie de découvrir !!!
- Echo de Terry Moore, un comic en haut de ma top-list.
- 20th Century Boys de Naoki Urasawa, un manga que j'ai lu il y a quelques années, mais que je rêvais d'avoir dans ma bibliothèque
- L'épouse du dieu de l'eau de Yun Mi-kyung que j'avais trop envie de découvrir.

 

ensemble.jpg

 

Des livres, mais pas que !
J'ai été gâtée : du chocolat Milka au liel (le seul qu'il me manquait dans mon placard ^^), un CD de Buffy ( ma swappeuse a fait ses recherches), une petit setylo seringue trop chou et un magnifique porte-clé Kimmidoll absolument magnifique.
Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

 

Merci à Ptitetroll pour ce super swap !
J'adore les swaps, j'adore la BD et j'adore les mangas !
Que demander de plus ?

Et un ENORME merci à Elphaba pour son magnifique colis.
J'adooooooooooooooooooore.

Partager cet article
Repost0
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 18:34

Décidément, je suis devenue complètement addict.
Malgré un nombre incalculable de challenges déjà en cours, je n'ai pas pu résister à m'inscrire à deux nouveaux.
En fait, le nombre n'est pas incalculabre, il est juste inavouable. :(
Pour tous dire, j'en suis maintenant à 15 challenges.
>_<

 

Je vous présente les derniers :

 

Challenge The End of Story chez TheChouille

 

Le but est de terminer des séries, ou au moinsde bien avancer...
La date limite est le 30/05/2012
Vous pouvez vous inscrire au challenge selon 3 niveaux :
- petit lecteur / petite lectrice : 1 à 3 séries à poursuivre,
- lecteur accompli / lectrice accomplie : 4 à 6 séries à poursuivre,
- lecteur addict / lectrice addict : 6 ou plus de séries à poursuivre.
Le petit truc en plus, c'est qu'il va y avoir un système de points, pour voir si on arrive à tenir.
J'adore l'idée !!

Voici le principe :
- on part avec un score de 0,
- lorsqu'on finit un tome d'une série enregistrée pour le challenge : +1
- lorsqu'on achète le premier tome d'une série non enregistrée pour le challenge : -2
- lorsqu'on termine une série enregistrée pour le challenge (si on y arrive) : +10
Voici ma liste de titres :
- Les vampires de Manhattan
- Queen Betsy
- La maison de la nuit
- Sakura-gari
- La communauté du Sud
- Buffy contre les vampires (roman)
- Buffy contre les vampires (comic)
- Dexter
- Eternel
- Midnighters
- Millénium
- Night World
- Les soeurs de la lune
- Journal d'un vampire
- Uglies
- Vampire Academy
- La confrérie de la dague noire
- Vampire Knight
- Pandora Heart
- Alice au royaume de coeur
- Vampire Kisses
- Doubt
The-End-of-Story.jpg

 

Challenge Un mot, des titres chez Calypso
 
Il y a des challenges sur des auteurs, sur des genres, sur des coups de cœur, sur des couleurs… et Calypso a eu envie de lancer un challenge sur les titres.

Elle propose donc que nous lisions, pour un jour fixé à l’avance, un roman, une pièce de théâtre, une BD, un album, peu importe, dont le titre contiendra un mot imposé. Evidemment, le mot choisi ne pourra pas être trop compliqué afin qu’il y ait un choix de titres assez intéressant.

Exemple : nous choisissons le mot « soleil » (c’est de saison), tous les participants lisent une œuvre dont le titre contient le mot « soleil ». On fixera certaines règles au fur et à mesure… Par exemple, si le mot est un verbe, il pourra bien sûr être conjugué, etc.

 

Les participants gardent pour eux le titre qu'ils ont choisi jusqu'au jour où les chroniques doivent être publiées.
C'est un mélange challenge / LC plutôt sympa. ^^

 

Un-mot--des-titres.jpg

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 07:46

SexfriendTitre original : No Strings Attached

Réalisateur : Ivan Reitman

Long-métrage américain

Genre : comédie, romance

Année de production : 2011

Durée : 01h45

Avec Natalie Portman, Ashton Kutcher, Kevin Kline, Greta Gerwing, Lake Bell, Olivia Thirlby, Cary Elwes, Ludacris, Jake M. Johnson, Mindy Kaling...

 

Adam et Emma se sont rencontrés alors qu'ils étaient adolescents. À plusieurs reprises, le destin les remet en présence l'un de l'autre, mais, malgré une attirance certaine, il ne se passe rien entre les deux jeunes gens.

Un jour, de passage chez son père, le jeune homme découvre que celui-ci sort avec son ex petite amie. Complètement abattu par la nouvelle, Adam se soûle avant d'appeler toutes les filles de son répertoire pour tirer un coup. Le lendemain, il se réveille chez Emma. Cette dernière, totalement réfractaire aux relations de couple, lui propose de devenir sexfriends. Ils se fréquenteront uniquement pour le sexe. Pas de câlin, pas de dispute, pas de rendez-vous, pas de sentiments. Juste du sexe...

 

Une trame un peu vulgaire où on attendait pas forcément Natalie Portman

La première scène donne le ton : assis sur un banc, entourés de couples enlacés, deux adolescents s'épanchent sur les raisons qui ont amené leurs parents à les envoyer dans ce camps de vacances jusqu'à ce que le jeune homme, très galamment, la coupe avec un "Je peux te mettre un doigt ?" Charmant !

Et tout le reste du film est dans la même veine. Ca veut coucher, ça veut baiser, ça s'envoie en l'air n'importe où, n'importe quand, n'importe comment. Pour le romantisme, on repassera. Sexfriends est un film dans la lignée des American Pie et compagnie.

Si Ashton Kutcher est coutumier de ce genre de films, y rencontrer Natalie Portman est des plus surprenant. Loin des rôles de princesse hautaine, de danseuse torturée et autre justicière engagée, l'actrice nous montre qu'elle peut aussi exceller dans la comédie légère.

 

Sexfriend-photo.jpg

 

Une histoire qui se révèle plutôt sympathique

Emma a été pronfondément marquée par le divorce de ses parents, d'où son aversion pour les relations de couple. Mais au contact d'Adam, elle va revoir son jugement. Sexfriends propose alors un très joli dénouement, pas vraiment original, mais bien mené par les deux acteurs, comme l'ensemble du film d'ailleurs.

Et soyons honnête, même si ce genre de film est loin d'être inoubliable, on rigole pendant 1 h 30. Suffit d'être dans l'ambiance.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:41

journal d'un vampire 2Titre original : The Vampire Diaries : The Fury and Dark Reunion

Ecrit en : 1991

Traduction de Isabelle Tolila

Editeur : Hachette

Collection : Black Moon

Paru en France en : septembre 2009

456 pages

ISBN : 978-2012017627

 

Elena est morte, noyée par la force mystérieuse qui hante Fell's Church depuis des mois. Mais la jeune fille, quelque peu désorientée, revient à la vie sous la forme d'une créature de la nuit. Une fois que l'ancienne reine du lycée a retrouvé ses esprits, elle s'empresse de mettre ses amis en garde contre la terrible menace qui pèse sur eux. D'abord apeurés par la nouvelle apparence de leur amie, Bonnie, Meredith et Matt vont rapidement comprendre qu'ils doivent s'unir s'ils veulent survivre. Y compris avec leur pire ennemi.

 

C'est du lourd !

Mais pas forcément dans le bon sens. De nombreux évènements se succèdent dans ce second tome du Journal d'un vampire.

Elena revient d'entre les morts sous la forme d'un vampire pour affronter une mystérieuse force obscure qui en a après elle et après Stefan. Les deux frères vont être obligés de s'allier pour sauver la jeune fille. Ce livre en deux parties s'achèvent alors sur un dénouement tragique qui se révèle plutôt intéressant, si seulement l'auteur avait eu l'intelligence de s'arrêter là. Au lieu de ça, L.J. Smith préfère prendre les mêmes et recommencer en mettant les habitants de Fell's Church face à une nouvelle menace encore plus puissante. Et ce, à peine six mois après les précédents épisodes. Ca fait pas mal d'évènements en peu de temps, avec des explications plus ou moins scabreuses. Et ne parlons pas du dénouement qui paraît totalement surréaliste.

Trop de paranormal, tue le paranormal. J'hésitais à mettre trop d'action, tue l'action, mais étant donné que sur les six personnages principaux, seuls 2,5 ont de réels pouvoirs, ça limite vite. Quant à la fin, là où on attend vraiment l'action finalement, la mise en scène est bâclée, avec une solution qui tombe à pic pour les héros, mais laissera les lecteurs sur leur faim.

 

Des personnages plus étoffés

Y'a quand même du mieux par rapport au précédent tome. Les personnages ont été plus soignés, leurs caractères plus développés. Bonnie se révèle très intéressante, plus intelligente et courageuse que dans le tome 1. Matt est perturbé par le changement d'Elena, ce qui entraîne chez lui une profonde réflexion sur l'Homme. Quant à Meredith, elle se présente plus vulnérable, plus sensible et pleine de secrets. Enfin, les deux frères se réconcilient plus ou moins et, si Stefan est légèrement laissé de côté, L.J. Smith s'attarde sur un Damon à la personnalité contradictoire, moins monstrueux qu'il ne veut le laisser croire.

 

Elena, toujours aussi chiante

La jeune fille va passer par plusieurs états dans ce tome et le troisième volume de la saga laisse présager d'un énième changement. Ceci dit, humaine, vampire ou esprit, ce personnage est toujours aussi chiant ! Honnêtement, je pense que c'est sa relative absence qui m'a fait plus apprécier ce tome-ci.

 

De nombreuses incohérences

Beaucoup d'évènements dans ce tome donc, et beaucoup d'incohérences ; que ce soit au niveau de l'histoire, des personnages ou de la mythologie vampirique.

- ATTENTION SPOILER !!!! -

La brève absence et le soudain intérêt d'Elena pour Damon est pour le moins inquiétant. Pourtant, personne ne se demande d'où c'est venu, comment c'est parti et si ça ne peut pas revenir.

Ensuite, Elena est un gentil vampire. Nouvellement transformée, à aucun moment elle ne s'attaque à un être humain alors que l'auteur ne cesse de nous rappeler que sous ses airs angéliques, Stefan est un prédateur.

Il y a pleins de petits éléments comme l'attitude étrange de Mme Flowers, le fait que les tois vampires survivent aussi longtemps face à Katherine, que Stefan soit capable de lutter contre un vampire originel alors qu'il n'a pas bu de sang humain depuis des mois...

Et le plus important, Katherine affirme p187 "J'ai même tué Klaus il y a une centaine d'années." Pourtant, quand ce dernier débarque à Fell's Church six mois plus tard, le lecteur a juste droit à "J'aurai dû m'en douter !"

- FIN DU SPOILER -

 

Ce second tome reste plus intéressant que le premier, mais L.J. Smith n'est définitivement pas un auteur que je qualifierai d'incontournable pour la qualité de ses histoires ou de son style. 

 

Black Moon

challenge fang addict

Partager cet article
Repost0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 02:49

logo lundi
Qu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ? Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Que lirais-je la semaine qui vient ? 

(sur une idée de Mallou, reprise par Galleane)

 

Crickley Hall

J'arrive pas à l'en sortir !!!!!!!

Il est pas foncièrement mauvais, mais il y a beaucoup de longueurs.

Et comme en plus, j'ai du mal à me poser un moment pour lire, j'ai vraiment pas l'impression d'avancer !

 

Ce que je lirais la semaine qui vient :

Le problème, c'est que j'ai plein de LC ou partenariats qui arrivent, alors il va falloir que je m'active.

- La confrérie de la dague noire de JR Ward
Je crois que je vais faire une pause pour m'attaquer à celui-là !

- Absolument débordée de Zoé Shepard
Pour rigoler un bon coup !

- Anita Blake, tome 1 de Laurell K. Hamilton
Depuis le temps que je veux le lire.

- La communauté du sud, tome 4 : Les sorcières de Shreveport de Charlaine Harris.
Et tout le monde me dit que c'est un des meilleurs en plus ! >_<

- Le fléau, tome 1de Stephen King
Je pars à la découverte.

- Et un paquet de BD et manga parmi lesquels Buffy, Pandora Heart, Fight Girl, Artelier, The innocent, L'arcane de l'aube, From Hell, Seinen no Yuki, Ikigami, Tsukihime, Junjô Romantica, Vampires...

Partager cet article
Repost0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 13:02

Fleurs AlgernonTitre original : Flowers for Algernon

Ecrit en : 1959

Traduction de Georges H. Gallet

Editeur : J'ai lu

Collection : Science-fiction

Paru en France en : août 2008 (Première édition française en 1989)

251 pages

ISBN : 978-2290312957

 

Algernon est une souris ; une souris de laboratoire dont l'intelligence a été accrue par une opération chirurgicale. Algernon est la plus belle réussite des docteurs Strauss et Nemur car elle confirme leur théorie et va leur premettre de passer au stade suivant : l'expérimentation humaine. Leur choix se porte sur Charlie Gordon.

Charlie est un bon garçon qui fait le ménage dans une boulangerie. Le soir, il suit des cours pour adultes arriérés avec Miss Kinian car, malgré ses difficultés, le jeune homme souhaite apprendre à lire et écrire pour devenir intelligent. Les recherches menées par l'Université Beckman vont lui permettre de réaliser son rêve, mais les conséquences de cette opération seront bien différentes de ce que Charlie avait imaginé.

 

Une structure narrative au plus proche du héros.

Le récit est présenté sous la forme de comptes-rendu que Charlie doit écrire régulièrement pour l'expérience. Dans les premières pages, on découvre donc un personnage enfantin, qui ne peut utiliser pleinement ses capacités mentales. Le texte est bourré de fautes, court et principalement composé de faits car Charlie ne sait pas réfléchir. Quelque peu déroutant au début, on s'attache finalement très vite à ce personnage atypique qui découvre le monde au fur et à mesure de ses écrits.

A travers le texte, on peut constater l'évolution du personnage : les comptes-rendu deviennent plus clairs, plus structurés, contiennent de moins en moins de fautes et Charlie commence à se souvenir. C'est incroyable de pouvoir constater l'évolution d'un homme à travers ses mots et Daniel Keyes réussit là à bâtir une superbe structure narrative qui permet au lecteur d'être au plus près du héros.

 

Un personnage émouvant

Charlie est un personnage touchant, un "enfant" qui évolue soudainement, de manière trop rapide, trop brusque. En recouvrant ses facultés, il réalise que les gens autour de lui n'ont eu de cesse de se moquer ou d'avoir honte. Ce qu'il prenait pour de la gentillesse, de l'amitié, n'était en fait que l'expression d'une certaine gêne ou d'un supériorité. En même temps que Charlie découvre la dure réalité des relations humaines, on souffre avec lui, on compatit à sa peine et je dois même avouer avoir verser quelques larmes.

Même plus tard, au summum de son génie, alors que Charlie devient imbu de lui-même et condescendant, le lecteur ne peut qu'être touché par sa quête d'identité et ses carences affectives.

 

Une réflexion sur la condition humaine

Finalement, Charlie n'était-il pas plus heureux quand il ne comprenait pas ce qui l'entourait ? Il avait des amis, un travail et des gens aimant autour de lui. On pouvait se moquer de lui autant qu'on le voulait, il ne s'en rendait même pas compte.

D'un autre côté, peut-on encore être heureux et insouciant en sachant ce qu'on a perdu ? Car tout comme une part de Charlie restait tapie dans l'ombre de son nouveau moi, le nouveau Charlie ne restera-t-il pas quelque part dans un coin de son cerveau, une fois qu'il sera redevenu comme avant ?

Personnellement, j'oscille entre les deux et n'arrive pas à me décider. La fin du roman, les réflexions de Charlie intelligent et les derniers comptes-rendu, loin d'être aussi mauvais que les premiers, laisse penser que le héros gardera toujours une trace de cette expérience au fond de son subconscient. D'un autre côté, si Charlie régresse et n'est plus capable de se souvenir, qu'est-ce qui l'empêche de retrouver un vie entourée de gens qui l'aime, comme avant ? Et ce, même si le lecteur sait que cette amitié, cette affection, n'est pas sincère.

 

Des fleurs pour Algernon est une oeuvre forte, poignante et bien écrite, malgré quelques longueurs dans la deuxième partie du récit.

Babychallenge-sciencefiction

challengelivreaddict

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg