Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 11:17

Pushing-Daisies-S1.jpgTitre original : Pushing Daisies 

Créateur : Bryan Fuller

Année de production : 2007

Sortie en France : 2008

Nbr d'épisodes : 9

Nombre de saison : 2

Durée : 42 min

Genre : drame, comédie, policier, fantastique

Avec Lee Pace, Anna Friel, Chi McBride, Kristin Chenoweth, Swoozie Kurtz, Ellen Green...

 

Ned a un étrange pouvoir : celui de réveiller les morts par un simple touché. Mais ce pouvoir n'est pas sans conséquences. Il ne peut pas réveiller les morts plus d'une minute où quelqu'un d'autre devra mourir à la place. De plus, un second contact tue définitivement le mort-vivant.

Avec le temps, Ned est devenu pâtissier et évite le plus possible les contacts humains car son secret est trop lourd à partager. Une seule personne est au courant : Emerson Cod, un détective privé. Après avoir découvert par hasard le pouvoir du jeune homme, Emerson décide de le prendre comme associé. C'est tout de même plus facile de résoudre une affaire quand le mort peut vous dire qui l'a assassiné !
Mais une affaire de meurtre va prendre Ned au dépourvu car la victime n'est autre que Charlotte, dit Chuck, son amour de jeunesse. Censé l'interroger et la renvoyer dans sa tombe, le jeune amoureux transi va laisse passer la minute et emmener la jeune femme chez lui.

Commence alors une étrange cohabitation entre la morte dont personne ne doit découvrir la résurrection et le vivant qui ne peut toucher sa bien-aimée sous réserve de l'envoyer définitivement ad patres.

 

Un couple attendrissant

L'élément le plus important de cette série est le couple que forme Ned et Chuck, un couple atypique puisqu'un contact n'est permis entre eux. Pas de baiser, pas de calin, pas de poignée de main, pas même un effleurement. C'est un couple très attendrissant, très touchant et très cul-cul la praline. Mais pas dans le mauvais sens ! Dans le genre tout mignon, trop chou, qui finit les phrases de l'autre... Bon, d'accord, ça peut en énerver certains, mais le jeu des acteurs et la réalisation ont su mener ce couple à la limite de l'insuportable, sans jamais tomber dedans.

 

Des acteurs incroyables

Le jeu des acteur y est pour beaucoup. J'ai fais la connaissance de Lee Pace avec cette série et je dois dire que je suis tombé sous le charme. Ce grand dadais est trop mignon avec sa tête de chien battu et ses grands yeux malheureux. On a tout le temps envie de le prendre dans ses bras pour le consoler. Ce qui, soit dit en passant, accentue notre empathie pour Chuck qui ne peut absolument pas le toucher. La jeune femme est un peu agaçante par moment : elle est mêle tout, ultraprotectrce, gentille, protège l'environnement et vient en aide aux plus démunis. Le genre de fille trop bien qu'on déteste d'emblée parce qu'on ne ferait pas la moitié de qu'elle réalise. ^^

Mais Anna Friel est aussi le moteur de la série. Elle est volontaire curieuse et entraîne bien souvent Emerson et Ned plus loin qu'ils ne l'avaient prévu.

 

Des seconds rôles tout aussi brillants

Les rôles secondaires ne sont pas en reste. Olive, la jolie employée amoureuse de son patron, passe pour une mégère au début de la série, prête à tout pour séduire Ned avant que que Chuck se rapproche trop. Mais au fil des épisodes, elle va se révèler une alliée précieuse pour notre morte-vivante et un personnage plutôt drôle qui cache certaines blessures.

Emerson, quant à lui, détonne un peu dans cet univers édulcoré, avec son esprit pragmatique et son cynisme. Pour conpemser, les scénaristes en ont fait un détective tricoteur : quand il stresse, il tricote ! On en apprend un peu plus sur lui à la fin de la saison, ce qui devrait devenir intéressant pour la prochaine saison.

Pushing-Daisies-Photo-S1.jpeg

Une réalisation originale

La qualité du jeu des acteurs vient aussi du fait qu'ils ont parfaitement intégré la mise en scène particulière de Bryan Fuller. En effet, Pushing Daisies propose un univers fantaisiste et plein de couleurs à la Tim Burton. Les personnages et les intrigues sont complètements décalés, des chansons venant même se superposer au récit dans les permiers épisodes.

Ce décalage se retrouve dans les enquêtes que mènent les héros, avec la découverte de cadavres congelés cachés dans des bonhommmes de neige, d'anciens jokers piétinés par le cheval d'un fantôme ou encore d'une explosion par grattage olfactif. Et ne parlons pas des suspects, aussi loufoques que les meurtriers !

 

Un mélange des genres réussi

Il n'est pas évident de définir le genre de cette série : comédie, drame, policier, fantastique, romance... Presque tous les genres se croisent. L'avantage, c'est qu'elle le fait avec brio. Parallèlement aux enquêtes de Ned et Emerson, on suit l'évolution du couple Ned / Chuck qui doivent faire face aux situations que rencontre n'importe quel couple. En meme temps, leur relation même est dramatique puisqu'un simple contact du pâtissier pourrait tuer sa bien-aimée, sans parler des secrets de polichinelles qui rongent chacun des protagonistes. Le tout est pourtant traité avec beaucoup d'humour dans un monde onirique en décalage total avec la réalité.

 

Pushing Daisies est une excellente série pleine de qualité et très rafraichissante. Malheureusement, après une première saison plutôt courte, la série ne connaîtra pas le succès malgré une deuxième saison un peu plus dévelopée. Elle n'aura pas su trouver son public. :(

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 00:24

spiderwickTitre original : The Spiderwik Chronicles - The Field Guide

Ecrit en : 2003

Traduction de Bertrand Ferrier

Editeur : Pocket Jeunesse

Collection : Romans Contes

Paru en France en : mars 2004 

135 pages

ISBN : 2266138456

 

Après le divorce de ses parents, Jared emménage dans une veille demeure familaile perdue au milieu de la campagne. Avec son frère jumeau Simon et sa grande soeur Mallory, ils vont rapidement faire une trouvaille surprenante : en suivant un étrange bruit dans le mur, ils découvrent une étrange maisonnette décorée de guirlandes de cafards et de morceaux de tissus. Mallory et Simon s'empressent de mettre ces cochonnerie à la poubelle, mais Jared se pose des questions sur ce logis inhabituel. D'aileurs, dès le lendemain, les ennuis commencent pour les enfants Grace. La clé du mystère ne se trouverait-elle pas dans le drôle de livre que Jared a déniché au grenier ?

 

Attention, Les chroniques de Spiderwick est un roman illustré qui s'adresse aux jeunes enfants , dès 8-10 ans. Mais il n'en reste pas moins un excellent livre pour enfant !
Le style est très fluide et les phrases sont très courtes, se limitant au strict minimum : sujet / verbe / complément. Le roman est très facile à lire et donc abordable pour des enfants qui commencent à lire. De plus, les dessins de Tony Di Terlizzi ajoute un côté ludique qui n'étouffe pas le récit et se veut plutôt adulte avec l'usage du blanc et du noir.

 

Les personnages sont attachants et très humain, malgré le sujet fantastique, permettant au lecteur de s'identifier facilement. On s'indigne des accusations de la maman de Jared, on s'amuse des mésaventures de Mallory, on s'émeut de la sollicitude de Simon...
De plus, Jared va vivre des aventures fantastiques comme rêve d'en vivre tous les petits garçons (et toutes les petites filles, ne soyons pas sexiste !) C'est un livre qui mêle habilement réflexion, sentiments, valeurs familiales, compassion et créatures fantastiques. Tout cela sans que le héros ne soit, à aucun moment, réellement en danger, ou en situation périlleuse.

Un excellent roman jeunesse.

Partager cet article
Repost0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 10:16

logo-lundi-copie-1.png
Qu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ? Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Que lirais-je la semaine qui vient ? 

(sur une idée de Mallou)

 

Mes lectures de la semaine passée :

- Le bal de tous les dangers, de Emma Holly
Une romance de base, sans plus.

- Alice au pays des Merveilles, de Lewis Carroll
Un récit totalement loufoque que j'ai beaucoup aimé.

- Totally Captivated, T1 à 4, de Hajin Yoo
J'adoooooooooore cette série ! Je crois que je vais aller chercher les deux derniers tomes dès ce soir ! ^^

 

Ma lecture du moment :

- Dracula, de Bram Stoker
Je l'ai déjà lu, mais ça remonte au collège. ^^ Je m'y replonge à l'occasion de la lecture commune organisée par Jotman.

 

Ce que je lirais la semaine qui vient :

- Comment se débarasser d'un vampire amoureux, de Beth Fantaskey
- Witchling, de Yasmine Galenorn 

bal de tous les dangers

Alice aux pays des Merveilleshttp://www.gamingspirit.fr/_img_art/totally_captivated_1.jpghttp://www.manga-news.com/public/images/vols/totally-captivated-2-samji.jpghttp://www.manga-news.com/public/images/vols/totally-captivated-3-samji.jpghttp://www.manga-news.com/public/images/vols/totally-captivated-4-samji.jpg

Dracula.jpg

Comment se débaraser d'un vampire amoureux

Witchling-tome1.jpg

Partager cet article
Repost0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 10:02

ActuaBD.jpg

Pour ceux qui suivent, je lis beaucoup de mangas, mais peu sont finalement chroniqués sur ce blog.
De même, je fais d'une manière générale des articles sur une série, et non par tome individuel.
Mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas trouver mes chroniques sur la toile.
En effet, je suis chroniqueuse manga sur le ActuaBD. Alors n'hésitez pas à aller y faire un tour !

 

ActuaBD.com a été créé en 1996 par Patrick Pinchart, actuellement éditeur des éditions Sandawe et ancien rédacteur en chef puis éditeur de l’hebdomadaire Spirou chez Dupuis.On retrouve aussi Didier Pasamonik, acteur actif de l'édition de la bande dessinée (éditeur, directeur de collection, journaliste, commissaire d'exposition...) et Nicolas Anspach, membre de l'ACBD, à la tête du comité de rédaction.

 

ActuaBD.com est le site de référence pour la bande dessinée francophone.
Avec plus de vingt collaborateurs réguliers et près de quarante contributeurs au total, ActuaBD.com publie quotidiennement quatre à cinq articles.

 

Personnellement, après être passé sur ce site, j'ai explosé mon budget BD. ^^
(Celui des mangas crevait déjà le plafond. ^^)

 

ActuaBD.com ou sur Facebook

Partager cet article
Repost0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 00:27

BrevesComptoir.jpgDe : Jean-Marie Gourio 

Mise en scène : Jean-Michel Ribes

Genre : comédie

Année de production : 2010

Durée : 01h40

Avec Alban Casterman, Laurent Gamelon, Annie Gregorio, Patrick Ligardes, Chantal Neuwirth, Marcel Philippot, Alexie Ribes, Hélène Viaux

 

A la base, les Brèves de comptoir sont une série de livres publiés depuis 1988 par Jean-Marie Gourio, pour lesquelles l'auteur à donner de sa personne en se rendant directement dans les bars pour relever les plus croustillante. Pendant des années, Jean-Marie Gourio a publié des recueils chaque année.
Ce n'est pas la première fois que l'auteur adapte ses propres textes, mais la troisième fois, cette année.

 

Pas évident de mettre en scène ses petits récits, mais Jean-Michel Ribes y parvient avec brio en multipliant les peronnages au milieu de décors qui changent, eux aussi. Café de campagne, brasserie accueillant un mariage, bar peuplé de chômeur... Les comptoirs s'enchaînent , mais ne se ressemblent pas !
Les comédiens s'essayent aussi à la chansonnette, de temps à autre pour faire une pause bievenue dans le récit, sans pour autant polluer le spectacle. Tout est maîtrisé.

 

En 1h40, les acteurs nous montrent toute l'étendue de leur talent. Ils prouvent aux spectateurs que ce n'est pas parce qu'un texte est court, que le jeu de scène est inexistant. Dans un même tableau, chacun joue différents personnages, avec les divers costusme qui vont avec. Et quand votre partenaire n'a que deux lignes à réciter, je peux vous dire qu'il faut aller vite derrière. Mais encore une fois, la mise en scène parfaitement réglée fait merveille. L'illusion est parfaite.

 

Mais la question principale : est-ce drôle ? Franchement ? Pas tout. Il y a de nombreux niveaux de lecture et différents types d'humour. Tout ne parle pas à tout le monde, mais tout le monde y trouvera quelque chose qui lui parle. Et les répliques s'enchaînent à un rythme tellement soutenu, que le spectateur est constament en train de rire. Pas toujours  facile de comprendre la réplique suivante, d'ailleurs !

 

BreveComptoir-photo.jpg

Photo issue du site toutelaculture.com

 

Un excellent spectacle dont on en ressort avec les zigomatiques fatigués et quelques répliques en tête à partager.

Les miennes ?
"Tu es poussière et tu retourneras à la poussière. C'est quand même un comble pour une femme de ménage !"
"C'est parce que le racisme existe qu'on est blanc."
"De toute façon, une fois qu'on a mis un enfant au monde, on devrait avoir le droit de tuer quelqu'un." Bon, c'est de l'humour noir, mais moi j'aime. Chacun son truc. ^^
"Si tu fais de la chirurgie, c'est que t'es moche. Alors si c'est raté, c'est pas grave !"

Partager cet article
Repost0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 10:09

hush hushTitre original : Hush Hush

Ecrit en : 2009

Traduction de marie Cambolieu

Editeur : Le Masque

Paru en France en : 2010

352 pages

ISBN :  978-2702434543

 

Nora est une lycéenne studieuse, plus intéressée par les études que par les garçons, mais toujours prête à accompagner son amie Vee. D'ailleurs, les deux jeunes filles sont inséparables, alors quand le professeur de biologie les sépare, Nora est loin de se montrer très enthousiaste avec son nouveau partenaire. Ce dernier, Patch, est un élève redoublant discret qui semble peu motivé par les cours. Mais au contact de la jeune fille, il va se révéler charmeur et insolent, un mélange qui ne plaît pas beaucoup à Nora. D'auant plus que ces dernier temps, le mystéieux jeune homme à la facheuse manie de toujours se trouver sur son chemin.
Depuis plusieurs semaines, Nora se sent épiée. Sn nouveau binôme de science serait-il un dangereux psychopathe ? Mais sous ses dehors mystérieux, la jeune fille est convaincue qu'il ne lui ferait jamais de mal.

 

Une romance intelligente

Exit la jolie fille qui tombe amoureuse du plus beau garçon du lycée et qui se jurent un amour éternel. Patch, certes plutôt beau gosse, est un jeune homme mystérieux et inquiétant, deux éléments qui rebutent de suite la sage Nora. Le jeune homme est plutôt associable, mauvais sélève, parieur et passe sont temps à traîner les rues. Notre héroïne est sérieuse, aime passer ses soirées à la bibliothèque et profiter de l'absence régulière de sa mère au domicile familial pour faire ses devoirs.
À leur première rencontre, Patch se montre intéressé et séducteur, pour une msytéirieuse raison, ce qui n'augure rien de bon pour la jeune lycéenne, qui préfère se méfier. Il n'est donc pas question d'amour au premier regard ici. Certes, notre héroïne n'est pas insensible au charme du beau (et musclé, comme elle aime à le répéter ^^) ténébreux, mais son instinct lui crie danger. Nora est loin d'être idiote, c'est une fille courageuse et volontaire, posée et réfléchie. Elle ne tombe pas directement dans les bras du macho et on l'en remercie.
Patch est plutôt agaçant avec tous ses secrets et cette imrpesion qu'il connaît tout de Nora, y compris les dangers qui l'entourent. En même temps, c'est un bad boy terriblement sexy et toujours là au bon moment. Très vite, le lecteur se retrouve pris au piège de ces sentiments contradictoires, comme Nora. On hésite constament sur ses intentions, sur sa véritable nature, ami ou ennemi, jusqu'au dénouement.

 

Une relation passionnelle

Pas question d'amour entre Patch et Nora. Du moins, pas pour le moment.
La jeune fille est sur ses gardes avec le lycéen, mais elle sent aussi qu'elle n'est plus tout à fait la même. Il la pousse à faire des choses dont elle ne se serait pas cru capable, comme rejoindre un bar mal famé en pleine nuit, ou pénétrer dans les archives du lycée. Elle sait que son camarade est dangereux, mais ne peut s'empêcher d'être attirée.
Patch, lui, se montre sûr de lui, moqueur et très mystérieux. Son attirance pour la jeune femme n'est pas feinte et va même grandissante.
Quand après bien des hésitations, ils parviennent à se rapprocher, leurs étreintes sont puissantes, pleines de désir refoulé, de la passion à l'état pur. Et Becca Fitzpatrick a su communiquer cette tension au lecteur. Pas de confessions, pas de promesses, juste du désir et des sentiments bruts.

 

De l'amour, oui, mais pas que !

Je parle beaucop du couple Nora/Patch, mais c'est qu'il est réellement au centre de ce livre. Les autres évènements ne sont que secondaires.
Se pose pourtant la question du fantastique. Bah oui ! Y a quand même un ange sur sur la couverture ! Eh bien heureusement, car les révélations ne viennent qu'à la fin. L'auteur distille les indices au compte-goutte et il est difficile de se faire une opinion sur les "créatures" de ce livre. Il y a pourtant des éléments fantastques : à plusieurs reprises, Nora voit des choses qui n'existent pas, ou du moins qui ont disparu quand elle veut les montrer à Vee ou à la police. Elle a aussi l'impression constante d'être suivie et échappe miraculeusement à plusieurs agressions. Mais l'auteur parvient à instaurer le doute : Nora n'a-t-elle pas rêvé ces évènements ? Après tout, la jeune fille a une santé fragile et a perdu son père récemment. Au pire, ces actions auraient très bien pu être commises par un humain.
Mais je vous rassure, les anges sont bel et bien présents. Et c'est une vrai découverte, avec leurs règles, un aperçu de leur hiérarchie et surtout leur pouvoir.


La fin est rapide, un peu tiré par les cheveux et pas mal de points restent obscurs. (À découvrir plus tard ou non exploités par l'auteur.) Mais dans l'ensemble, Hush Hush est un excellent roman, une belle romance avant les autres genre, dont je lirai la suite avec plaisir.

 

Babychallenge-bitlit

J'ai lu ce livre dans le cadre du Baby Challenge Bit-lit Livraddict

Partager cet article
Repost0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 10:13

logo lundi-copie-1
Qu'est-ce que j'ai lu la semaine passée ? Qu'est ce que je lis en ce moment ?

Que lirais-je la semaine qui vient ? 

(sur une idée de Mallou)

 

Mes lectures de la semaine passée :

- Confession d'un masque, de Mishima
Très bien écrit, mais compliqué. Un livre un peu particulier.

- Seiho Men's School 5, de Izumi Kaneyoshi
J'aime beaucoup cette série et ce tome était vraiment intéressant pour l'évolution de la relation entre Maki et Erika.

- Buffy saison 1, de Joss Whedon
Plutôt décevant : plein d'incohérences, une narration abstraite, un récit trop rapide et un Angel et un Gilles plutôt surprenant. :(

 

Ma lecture du moment :

- Le bal de tous les dangers, de Emma holly

 

Ce que je lirais la semaine qui vient :

- Alice au pays des merveilles, de Lewis Carroll
- Comment se débarasser d'un vampire amoureux, de Beth Fantaskey
- La punition d'Adam Blake, de Karen Marie Morning

confession d'un masquehttp://www.hayakushop.com/boutique/images/Image/kazemanga/Seiho_Mens_School_05.jpghttp://a31.idata.over-blog.com/1/50/26/78/LIVRES/COUVERTURES/Comic---Buffy-Saison-1---Tome-1.jpg

bal-de-tous-les-dangers.gif

Alice-aux-pays-des-Merveilles.jpg

Punition Adam BlackComment-se-debaraser-d-un-vampire-amoureux.jpg

Partager cet article
Repost0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 03:18

J'ai un homme à la maison, bien sûr, mais c'est pas pareil !
Il m'offre jamais de livre, lui !
Il ne mord pas non plus !
En plus, on ne fête jamais la Saint Valentin, alors cette année, je me suis fait plaisir de mon côté et j'ai fêté les amoureux avec une créature fantastique, grâce à Harmony.
Encore merci pour ce swap !

 

Après quelques inquiétudes car je n'avais pas de nouvelles de ma swappeuse, mon colis est finalement arrivé !

Déballage :

Emballage-copie-1.jpg

Deballage.jpg

On peut dire que j'ai été gâtée.

 

Deux livres que je voulais lire :
- Le domaine Blackwood, d'Anne Rice, un de mes auteurs favoris.
- Traité de vampirologie, par le docteur Abraham Van Helsing, s'il vous plait ! ^^ Je vais pouvoir parfaire ma culture vampirique comme ça.

LIvres.jpg

Chocolat

J'adore les petits chocolat avec les citations en allemand (si je ne me trompe pas ^^) et leur traduction derrière. Par contre, il n'en reste plus, tout est partie quelques minutes après les photos. :(
Je ne connaissais pas le cacao aux copeaux de chocolat, mais ça m'a l'air super bon !

 

Petite surprise :
- Une tasse qui reflète parfaitement mon amour du chocolat. ^^
- Et un petite porte-clé qui a déjà rejoint le reste de ma collection. J'adore ! Il est tout mignon !!

porte-cle.jpg

Tasse.jpg

Merci à Naty pour son colis qui m'a fait vraient plaisir.
merci à Harmony d'avoir organiser ce swap.

Vous pouvez voir les autres colis par ici : Harmony, Lia, Love-of-Book, EloDesign, Elphaba, Mandy, PetiteMarie, Korto, Séverine, Louve, Platinegirl, Eden 1487, Acsylé, Merrick et bien sûr Naty.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 21:02

Mortelle-St-Valentin.jpgTitre original : Valentine

Réalisateur : Jamie Blanks

Long-métrage américain

Genre : horreur

Année de production : 2001

Durée : 01h35

Avec David Boreanaz, Denise Richards, Marley Shelton, Jessica Capshaw, Daniel Cosgrove, Jessica Caufield, Katherine Heigl, Johnny Witworth...

 

Lundi, c'était la Saint Valentin, et pour fêter les amoureux, avec mon chéri, pas de dîner romantique et de petits cadeaux idiots, mais un film d'horreur. ^^

 

Au cours d'une ridicule scène d'ouverture, on découvre le jeune Jérémy, grand dadais binoclard d'une quinzaine d'années, se faisant rembarrer par Kate, Paige, Lily et Shelley lors du bal  de la Saint Valentin. Seule Dorothy accepte son invitation, mais quand les caïd du collège les trouvent en train de s'embrasser dans un coin, la fillette préfère déclarer qu'elle a été agressée que d'être humiliée. Passé à tabac par les quatre garçons, le jeune Jérémy est ensuite envoyé en maison de redressement.
Douze ans plus tard, Lily, Kate, Paige et Dorothy, qui se fréquentent toujurs, apprennent que leur amie Shelley a été retrouvé assassinée. Chacune d'elle va alors recevoir une carte de Saint Valenin de mauvais goût signée JM.

 

Ah, les fameuses cartes de Saint-Valentin ! Tout simplement tordant ! Notre préféré, à l'unanimité avec Ju, "les roses sont rouges, les violettes sont violettes, c'est grâce à tes dents qu'on identifiera ta tête !"
Il nous a bien fallu vingt minutes pour nous en remettre. ^^

 

On se doute de l'identité du tueur après une scène d'ouverture plus qu'éloquente, mais douze ans ont passé, alors la question est plutôt de savoir à quoi ressemble désormais le fameux Jérémy ? Car à l'approche de la fête des amoureux, chacune des filles a vu un homme entrer dans sa vie ces derniers temps. Et sur ce coup-là, le scénario est plutôt bien ficelé. On hésite entre l'ex-copain alcoolique de Kate, le mec obsédé que Paige s'est dégoté lors d'un speed-dating, l'ami d'enfance de Dorothy qui revient profiter de sa nouvelle fortune, le rendez-vous foireux de Shelley ou le copain photographe aux idées bizarres de Lily. Et à chaque fois que le doute s'installe sur un des personnages, celui-ci se fait tuer. En fait, ce film se présenterait plus comme une intrigue policière où il faudrait deviner (parce qu'y a pas vraiment d'indice non plus, vu que c'est pas un polar !) qui est le tueur.
Pour info, c'est moi qui est trouvé, au bout d'une heure quand même ! ^^

Valentin-photo.jpg

Au-delà de ça, les motivations du tueur paraissent un peu légères, les meurtres sont totalement différents d'une fille à l'autre sans aucune logique (c'et peut-être pas une caractéristique essentielle de ce genre de film, mais quand même !), le sang est finalement peu présent, les dialogues sont plutôt insipides et les personnages sans profondeur.
Et ne parlons pas de leur jeu d'acteur ! Ils sont beaux, mais ça ne suffit pas. (Quoique...) Seul Katherine Heigl tire son épingle du jeu avec une tenue de scapel qui crève l'écran. Les autres, comme Denise Richards, Marley Shelton ou Daniel Cosgrove, sont des habitués des séries B où leurs absences de talents a déjà pu être constaté. Quant à David Boreanaz, dieu sait que je le trouve terriblement sexy, mais il ne fera pas une grande carrière au cinéma.

 

Bilan de ma Saint-Velentin : on s'est quand même bien marré avec Julien !

Partager cet article
Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 10:33

la-communauté-du-sud-tome-2Titre original : The Southern Vampire Mysteries - Living dead in Dallas

Ecrit en : 2002

Traduction de Frédérique Le Boucher

Editeur : J'ai lu

Collection : Semi-poche

Paru en France en : août 2009 (Première édition française en 2005 chez J'ai Lu)

374 pages

ISBN :  978-2290018064

 

Sookie, serveuse de bar, mais aussi télépathe fricottant avec les vampires, est envoyée en mission spéciale à Dallas pour aider le chef de zone local. Moyennant finance, bien entendu !
Elle se retrouve au milieu d'une secte anti-vampires violente et extrémiste.

 

En fait, le livre débute par un autre évènement : la découverte du corps de Lafayette, le cuisinier de Merlotte, dans la voiture d'Andy Bellefleur. Mais comme dans le précédent tome, cette equête est laissée de côté pour se concentrer sur le couple Sookie/Bill et se conclue rapidement en fin de volume. L'enquête à Dallas se suffit à elle seule, alors on se demande un peu pourquoi Charlaine Harris ne s'en est pas contentée. Sans doute l'auteur n'arrive-t-elle pas à faire évoluer ses personnages autrement. Mais ça nous laisse l'occasion de découvrir Eric en combinaison moulante rose. Tordant !

 

Sookie est toujours aussi énervante "Aurais-je tendance à démarrer au quart de tour ?" Bah il est temps que tu t'en rendes compte ! Certaines de ses réactions sont toujours aussi excessives, en particulier avec Bill. Alors le fait qu'il soit plus discret ne me dérange pas. Surtout que personnellement, je le trouve un peu fade. Bien qu'il accompagne la jeune femme en tant que garde du corps, elle doit enquêter en plein jour, donc sans lui. C'est donc une Sookie  un peu moins nunuche et plus sûre d'elle qu'on retrouve. Elle accepte un peu plus facilement les écarts de Bill, exprime plus ses désirs. Elle est un peu plus femme en fait.
Elle se rapproche notamment d'Eric, son chef de zone qu'elle déteste, mais qui s'intéresse à elle. Il n'a pas forcément un grand rôle dans l'enquête de Dallas, mais il est toujours là au bon moment, pour la soigner, la réconforter, la sauver, forcément ça créé des liens. Si au passage, elle boit un peu de son sang, c'est tout bénéf pour lui. Et moi, j'adore Eric !
Les évènements lors de la soirée échangistes sont très tendus, bien plus émoustillant qu'avec Bill. Quoi que les retrouvailles avec Sookie après le match du foot...

 

Le livre se lit toujours aussi facilement, le style est fluide, la narration dynamique. Quelques points noirs  un peu trop de blabla par moment et toutes les révélations ont tendance à se faire en même temps. Ce second tome se révèle meilleur que le premier et le suivant devrait encore s'améliorer. L'action est plus importante et on rencontre pas mal de nouvelles créatures en seulement 350 pages. On en apprend encore un peu plus sur l'organisation des vampires et l'auteur nous dévoile le mouvement organisé anti-vampire, seulement évoqué dans le premier tome.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg