Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 20:03

Manuscrit-du-deshonneur.jpgTitre original : Lesson of Desire

Ecrit en : 2007

Traduction de Catherine Berthet

Editeur : J'ai Lu

Collection : Aventures et Passions

Paru en France en : mai 2009

416 pages

ISBN : 978-2-290-01160-7

 

A la mort de son père, Phaedra Blair hérite de sa maison d'édition et de la lourde tâche de publier ses mémoires, un ouvrage sulfureux qui met en danger la bonne réputation de nombreux nobles. Parmi ceux-ci, Lord Rothwell est bien décidé à protéger son père et se rend en Italie sur les traces de la jeune femme. Adepte de la libre pensée, prônant l'amour libre et l'égalité de la femme, Phaedra ne se laissera pas facilement convaincre. Mais heureusement pour lui, quand il rejoint la jeune femme à Naples, celle-ci est en prison. Se faisant passer pour son fiancé, elle n'aura le droit de circuler en Italie que sous sa bonne garde.

 

Phaedra est un personnage plutôt rare dans la romance historique. Intelligente, libre, elle mène sa vie comme elle l'entend, sans tenir compte des bonnes manières et des codes de la société. Malheureusement, elle jouit aussi d'une mauvaise réputation et doit subir les remarques désagréables de beacoup. On oscille entre l'héroïne admirable ou agaçante, et il est difficile de se décider. Il est intéressant de rencontrer ce type de personnage, plutôt rare dans le genre, mais un peu trop arrogant pou véritablement l'apprécier. De plus, pour une intellectuelle, j'ai trouvé qu'elle manquait de répartie.

 

Par contre, quel voyage ! Phaedra et Elliot vont voyager à travers l'Italie, sur de nombreux sites historiques que l'auteur nous décrit avec élégance et passion. On sentirait presque le soleil et les vieilles pierres. Un très beau voyage.

 

Concernant la romance en elle-même, j'ai bien accroché au début. Le jeu du chat et de la souris entre les deux protagonistes est intelligent et sensuel. Mais très vite l'idylle devient redondante et trop intellectualisée. La fin traîne en longueur à cause des idéaux auxquels s'accroche Phaedra, au péril de son propre plaisir.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 11:47

Ronde des saisons 2Titre original : It happened one Autumn

Ecrit en : 2005

Traduction de Edwige Hennebelle

Editeur : J'ai Lu

Collection : Aventures et Passions

Paru en France en : mars 200

384 pages

ISBN : 978-2-290-02157-6

Saga La ronde des saisons : Tome 1 -  Secrets d'une nuit d'été, Tome 2 : Parfum d'automne, Tome 3 : Un diable en hiver, Tome 4 : Scandale au printemps, Tome 5 : Retrouvailles

 

Lord Westcliff organise son annuelle partie de campagne où se retrouve toute la bonne société. Une occasion de nouer des alliances commerciales pour le jeune homme, bien qu'il déteste ces frivolités mondaines. Pour les mères en quêtes de prétendants pour leurs filles, c'est une nouvelle opportunité de mettre la main sur un furtur gendre. Une opportunité que 'Les-laissées-pour-compte" comptent bien mettre à profit pour tenter de dénicher un mari à Lilian, l'aînée des filles Bowman. Mais la jeune fille pourrait bien se débrouiller toute seule car leur hôte ne semble pas insensible à ses charmes. Pourtant, Marcus de Westcliff ne cesse-t-il pas de clamer haut et fort à quel point ses manières laissent à désirer ?

 

Les quatre jeunes filles à marier se retrouvent quelques mois après la fin du tome 1, pour la reprise de la saison londonienne. Il y a donc pas mal de références au tome précédent, plus à même d'être apprécié si on a lu les livres dans l'ordre. Contrairement à son prédècesseur, on est vraiment concentré sur le couple central qui, finalement, existerait aussi sans les autres filles. Les personnages sont donc plus développés et on a vraiment le temps d'aborder la personnalité et le passé de chacun.

 

J'aime beaucoup la romance entre les deux personnages car elle est réellement bourrée de passion. Marcus et Lilian ne sont pas fait pour être ensemble, mais ils sont inexorablement attirés l'un par l'autre et les sentiments sont parfaitement retranscris dans ce sens.

 

Mais surtout, ce tome est hilarant. Lililan est une jeune fille au caractère bien trempé qui ne s'en laisse pas découdre. Elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense et c'est souvent drôle. C'est aussi une jeune femme curieuse. J'ai adoré la première partie, l'histoire avec le parfum m'a fait mourir de rire. C'est finalement une anecdote, pas un récit complètement au centre de l'histoire (Lilian reste très terre-à-terre), mais j'avais un sourire jusqu'aux oreilles en lisant ses passages.

 

Et puis, comme le premier toujours, j'ai été déçue par la fin. Les derniers chapitres deviennent laborieux à lire. Une fois passé la passion des premiers instants, le désir de l'interdit, Lisa Kleypas a dû mal à garder son lecteur. Les dernières pages perdent en intensité et j'ai eu du mal à finir.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 19:43

Darcy dans l'âme

 

Titre original : The True Darcy Spirit

Ecrit en : 2006

Traduction de Emmanuelle Ghez

Editeur : Milady

Collection : Pemberley

Paru en France en : mars 2013

520 pages

ISBN : 978-2-501-06132-2

Saga Les Darcy : Tome 1 - Les Filles de M. Darcy, Tome 2 : Les Aventures de Miss Alethea Darcy, Tome 3 : Darcy dans l'âme, Tome 4 : ...

 

Cassandra Darcy a ruiné sa réputation en quittant Bath avec le lieutenant Eyre. Mais alors qu'elle pensait se rendre à Gretna Green pour se marier à la sauvette, James lui propose d'abord de s'arrêter à Londres pour tenter de faire accepter leur union à sa famille. Elle ne tarde pas à découvrir que le jeune homme a en fait tout manigancé pour récupérer sa dot, en menaçant son oncle d'abandonner l'adolescente. Si le beau-père de la jeune femme consent à payer pour sauver la réputation de la famille, notre héroïne ne veut plus d'un mariage dans lequel elle ne peut faire confiance à son époux. Elle préfère s'installer seule et tenter de gagner sa vie en tant que peintre, un métier en vogue mais quasiment inaccessible pour une femme au début du XIXe siècle.

 

Ce roman m'a été prêté par Anastasia de La Guilde des chasseuses de livres, dans le cadre du rendez-vous Si tu lisais pour moi ? qu'elle organise. Le mois dernier, le thème était ROMANCE. Voici le livre qu'elle a choisi de me faire découvrir, un roman qu'elle n'a pas encore lu et dont j'espère que ma chronique ne va pas la dégouter ^^'

 

Ce roman est censé être une romance, mais si Cassandra et Horatio se rencontrent dans le chapitre 1 et se recroisent par harsard au chapitre 17, il faut attendre 400 pages pour que les deux héros entretiennent une vraie relation, relation à laquelle nous n'assistons pas puisqu'elle s'installe en deux pages. 

Autant dire que niveau sentiment, le lecteur se sent vite lésé.

 

Alors s'il n'y a pas vraiment d'histoire d'amour, qu'est-ce que raconte ce livre ? Tout simplement les déboires d'une jeune fille sans nom, sans fortune, sans réputation, ais avec beaucoup de chance, qui tente de s'établir à Londres à une époque difficile pour les femmes. Autrement dit, comment l'héroïne, trop crédule, va tout de même éviter les manigances de personnes mal intentionnées voulant faire d'elle une femme de petite vertu, seule ressource possible pour une fille qui a perdu son honneur, à une époque où es femmes sont considérées comme des moins que rien, incapable de la moindre capacité intellectuelle ou du moindre raisonnement, comme nous le rappelle régulièrement les personnages masculins de ce roman à coup de commentaires sexistes ou de portraits féminins peu flatteurs. 

Même s'ils sont représentatifs d'une époque, ces remarques viennent rapidement polluer le texte. Sans parler de l'intrigue plutôt inintéressantes et des personnages fades et ennuyeux.

 

S'ajoute à tout cela une chronologie narrative décousue, un récit composé d'épisodes vite oubliés, plutôt qu'une intrigue travaillée, et des dénouements sans saveurs, quand il sont seulement proposés par l'auteur. J'ai aussi été agaçée par les Mister et Miss alors que nous sommes en France, mais étant donné que l'intrigue se déroule en Angleterre, je suppose que c'est un choix qui n'agace que moi.

Un roman qui, s'il se voulait aussi ennuyeux que les livres de Jane Austen dont il s'inspire, a parfaitement réussi son coup et m'éloigne encore un peu plus d'une lecture potentielle du célèbre Orgueil et Préjugés.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 17:13

En finale de fame gameTitre original : Welcome to the Real World

Ecrit en : 2006

Traduction de Sylvie Cohen

Editeur : Marabout 

Collection : Girls in the City

Paru en France en : 2009

448 pages

ISBN : 978-2-501-06132-2

 

Fern, secrétaire le jour et serveuse la nuit, n'a pas un rond. Malgré ces deux emplois, son appart miteux qui ne lui coûte pas trop cher et et ses repas constitués exclusivement de chips, elle doit encore gagner plus d'argent. En fait, elle donne tout ce qu'elle gagne à son frère, père célibataire d'un petit garçon de 5 ans atteint d'une forme grave d'asthme qui demande une surveillance constante, l'empêchant donc de travailler. Mais elle aimerait faire encore plus. Son meilleur ami Carl, ancien amour de jeunesse, chevalier servant à toutes heures et guitariste hors pair qui l'accompagne chaque soir dans le bar où elle chante lui offre la solution : un job d'assistante pour un ténor de l'opéra. Fern n'y connait rien, mais en deux temps, trois mouvement, elle se retrouve à gérer les plannings surchargés d'un hypocondriaque actif et organisé, mais terriblement sexy.

Parallèlement, son ami Carl a entrepris de les inscrire à Fame Game, un télé crochet populaire pour lequel il est convaincu, contrairement à la jeune femme, que Fern a toutes les chances de gagner.

 

Je me suis d'abord demandé dans quoi je m'étais fourrée. Les situations sont très convenues, on voit les péripéties arriver 100 pages à l'avance et les personnages ont tous un côté très agaçant, entre le manque de confiance de Fern, les insultes du père, le revirement de la mère, le perfectionnisme d'Evan...

Et puis, je me suis lancée prendre par le récit. Le style est très entraînant, le roman se lit vite. Il n'y a pas de surprises, mais il y a suffisamment d'action pour ne pas d'ennuyer et au final on passe un bon moment.

 

Je n'ai pas trop accroché à l'histoire entre les parents. Franchement, je ne vois pas pourquoi Fern est surprise par leur séparation et pourquoi elle tient à les rapprocher car le père est imbuvable. Chômeur, joueur, grossier et dragueur, il accumule à peu près toutes les tares chez un homme. On se demande plutôt comment la mère a fait pour rester aussi longtemps avec lui. Alors quand il emménage chez sa fille, bonjour l'ambiance. Je n'ai pas trouvé ça drôle, mais plutôt révoltant.

Par contre, la relation entre Fern et Evan, c'est le choc des cultures. Deux personnalités différentes, deux univers musicales différents, deux modes de vie différents. C'est plutôt sympa à suivre, même si ça reste très superficiel, comme le roman en général d'ailleurs.

 

Une sympathique lecture sans prétention qui promet un petit moment de détente.

Challenge Mystère

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 13:20

Faut-il manger les animaux

 

Titre original : Eating Animals

Ecrit en : 2009

Traduction de Gilles Berton et Raymond Clarinard

Editeur : Points

Paru en France en : 2012 (Première édition en 2010 aux éditions de l'Olivier)

408 pages

ISBN : 978-2-757-8269-35

 

Jonathan Safran Foer, auteur de Extrêmement fort et incroyablement près et Tout est illuminé, était un végétarien à demi convaincu, désireux de défendre la cause animal, mais cédant parfois à l'appel d'un bon steack.
A la naissance de son fils, il décide de se pencher sérieusement sur la question, donnant lieu à une enquête de trois ans sur les conditions d'élevage et d'abattage des animaux destinés à notre consommation.

 

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Points pour ce roman qui ne peut laisser personne indifférent. 

 

Elevage de poule en batterie, pêche au thon massive et intrusive, abattage des bœufs encore conscients... l'auteur essaie de faire le tour des viandes les plus consommées, de la naissance à la mort, dans des conditions des plus déplorables. Le style est captivant, entraînant et il est difficile de sortir de ce titre sans se poser des questions sur sa propre façon de se nourrir. 

 

" 3 à 4 millions de chiens et chats sont euthanasiés chaque année. Cela revient à jeter à la poubelle plusieurs millions de kilos de viande. Une destruction qui entraîne un énorme problème économique et écologique et qui pourrait pourtant nourrir pas mal de personnes à travers le monde. Toutefois, il nous parait inconcevable à l'heure actuelle de manger "le meilleur ami de l'homme" p40

 

J'ai beaucoup apprécié ma lecture, sous forme de documentaire, sans jamais être rébarbative. L'auteur y ajoute des passages, très romancés, sur ses propres souvenirs d'enfance qui forment une introduction et une conclusion qui fluidifient énormément la lecture.

Le livre se découpe en plusieurs parties très compréhensibles, très abordable, et constituées de différents points de vue. L'auteur n'est pas objectif et exprime clairement son opinion, mais ne juge jamais les autres, donc au final, ça passe très bien.

 

" 20 des 35 espèces d'hippocampes protégées dans le monde sont menacées d'extinction parce qu'elles sont tuées "non intentionnellement" dans le processus de production de nourriture d'origine marine. " p57

 

Par contre, Jonathan Safran Foer précise dans l'introduction de son livre que cet ouvrage ne constitue pas un plaidoyer en faveur du végétarisme, mais à la lecture des dernières parties du texte, cette affirmation est à remettre en question. J'ai vraiment eu l'impression qu'on essayait de me convaincre, ce qui m'a déplu et a rendu la fin de ma lecture ennuyeuse.


" Tyson Foods* est un des principaux fournisseurs de KFC**. Une enquête réalisée sur un grand site de Tyson a révélé que certains ouvriers avaient coutume d'arracher la tête des oiseaux parfaitement conscients (avec l'autorisation explicite de leur contremaître), qu'ils urinaient dans la zone de suspension (y compris sur le tapis roulant qui convoie la volaille), et qu'ils utilisaient sans jamais la réparer un équipement d'abattage automatisé défectueux qui entamaient le corps des poulets plutôt que leur cou.. Chez un des fournisseurs de l'année de KFC, Pilgrim's Pride, des poulets conscients étaient frappés, piétinés, lancés contre les murs, on leur crachait du tabac à chiquer dans les yeux, on leur faisait littéralement gicler la merde du corps et on leur arrachait le bec. Et Tyson et Pilgrim Pride ne fournissent pas que KFC." p229

 

L'auteur étant Américain, il s'est intéressé au sujet principalement dans son pays ; ce que je comprends tout à fait. Mais pour le lecteur français, il devient à un moment dommage de pas avoir une vue des conditions aussi en France. De plus, l'ouvrage date maintenant de quelques années et les conditions évoquées dans ce livre ont évolué.
Toujours est-il que ce roman fait vraiment réfléchir et pousse à s'intéresser à ce que nous avons dans nos assiettes. Si je ne deviendrais pas végétarienne suite à ma lecture, ce titre m'a tout de même donné envie d'éviter les productions industrielles, pour me rapprocher des producteurs traditionnels.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 21:18

Chasseuse de la nuit 2

 

Titre original : Night Huntress - book 2 : One Foot in the Grave

Ecrit en : 2008

Traduction de Frédérique Grut

Editeur : Milady

Paru en France en : 2010

480 pages

ISBN : 978-2-8112-0344-3

Série en cours - Tome 1 : Au Bord de la Tombe, Tome 2 : Un pied dans la tombe, Tome 3 : Froid comme une tombe, Tome 4 : Creuser sa tombe, Tome 5 : Réunis dans la tombe, Tome 6 : D'Outre-tombe

Le Monde de Chasseuse de la nuit - tome 1 : La Première goutte de sang, tome 2 : L'Etreinte des ténèbres

 

Quatre années ont passé depuis la fin du tome précédent ; quatre années au cours desquelles Cat, après avoir fait croire à la mort de Bones, a été engagée par le gouvernement pour lutter contre les vampires. Quatre années de lutte, d'action, pour oublier la douleur d'avoir perdu l'amour de sa vie.

 

Un tome donc, pendant lequel Cat passe la moitié de son temps à se lamenter sur son amour perdu. Entre les souvenirs ressassés, le tatouage, l'utilisation du nom de Bones... c'est franchement cul-cul-la-praline, niais à souhait. En plus, vu les larges indices qu'elle a laissés deriière elle, Crispin doit pas être si doué que ça comme chasseur de prime...

Après nous avoir soulé pendant une centaine de pages avec ses états d'âme dont elle est pourtant la seule responsable, Cat et Bones se retrouvent finalement par le plus grand des hasards. Et c'est comme si les quatre années passées n'avaient plus aucune importance. Alors pourquoi ce saut dans le temps ?

 

Et une fois que les deux amoureux sont enfin réunis, est-ce qu'on a enfin une vrai histoire ? Pas spécialement. On passe plutôt une bonne partie du bouquin a assister à la réconciliation des deux tourtereaux, pendant que les amis de la tueuse organisent des interventions contre le retour du vampire. Vers la fin, on a enfin un semblant d'action, mais dont les éléments s'emboitent et se déboitent au petit bonheur la chance.

 

Je n'avais pas été super emballée par le tome 1, je ne le suis pas plus avec celui-ci. Et ce n'est pas le fameux chapitre 32 dont on m'a tant rabattu les oreilles, qui y changera grand chose, vu que je l'ai trouvé vulgaire et ennuyeux. Je ne dirai pas que ma lecture a été désagréable non plus, ça se lit bien et c'est sympa, mais sans plus.

Livra-deux.png

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 17:21

LCDS-7.jpgTitre original : All Together Dead

Ecrit en : 2007

Traducteur : Frédérique Le Boucher

Editeur : J'ai Lu

Collection : Semi-poche

Paru en France en : 2009 (Première édition en 2008 dans la collection Mondes Mystérieux)

406 pages 

ISBN : 978-2290019559

Série en cours - Tome 1 : Quand le danger rôde, Tome 2 : Disparition à Dallas, Tome 3 : Mortel corps à corps, Tome 4 : Les Sorcières de Shreveport, Tome 5 : La Morsure de la panthère, Tome 6 : La Reine des vampires, Tome 7 : La Conspiration, Tome 8 : Pire que la mort, Tome 9 : Bel et bien mort, Tome 10 : Une mort certaine, Tome 11 : Mort de peur, Tome 12 : Mort sans retour

 

Dans la continuité du tome précédent, Sookie est invitée à assister au congrès des vampires qui réunira les Rois et Reines des tous les états, ainsi que leur suite. Plus qu'invitée, Sookie est contrainte -mais avec un gros salaire à la clé - d'accompagner la délégation de la Lousiane, afin de scruter les esprits humains qui seront amenés à témoigner contre la Reine. En effet, celle-ci est accusée de meurtre et va devoir se justifier si elle veut toucher l'héritage de son mari.

A ses côté, la jeune télépathe est entourée de Quinn, son nouveau petit copain ; Bill, son ancien amoureux et Eric, l'ancien amant qui ne veut pas la laisser partir.

 

Quand je lis mes précédents résumés, je me rend compte que l'histoire est très répétitive ^^ Mais ça ne me choque pas quand je suis dans ma lecture. La Communauté du Sud est vraiment une lecture détente, simple et sans prise de tête. Ca se lit vite, ça se lit bien et j'y prend beaucoup de plaisir.

 

Après, il faut admettre qu'il ne se passe pas grand chose. L'action n'est pas vraiment au rendez-vous, il n'y a pas de gros méchants et de meurtres à tour de bras. De même, les romances se sont calmées, même si tous les hommes de la vie de Sookies sont constamment autour d'elle. Mais à la place, on a droit à un aperçu de la politique des vampires et de leur hiérarchie. On retrouve pas mal de personnages croisés au fil des épisodes précédents et l'héroïne gagne en assurance. Bizarrement, ça me plait bien ^^

 

A part la fin, le dénouement de certains évènements qui se résolvent en un claquement de doigts. Enfin, "qui se résolvent", c'est un bien grand mot puisqu'en réalité, c'est juste Sookie qui décide qu'elle a tout compris, par déduction, sans aucun indice et aucune enquête.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 15:21

Passion-nocturne.gifTitre original : Fill Moon Dreams

Ecrit en : 1996

Traducteur : Elisabeth Luc

Editeur : J'ai Lu

Collection : Aventures et Passions

Paru en France en : 1999

256 pages 

ISBN : 978-2-290-05168-9

 

Emma est dresseuse de tigre, la première des Etats-Unis, un métier qui fait d'elle une paria à la fin du XIXe siècle ; Comme tous les artistes du cirque en fait, ses compagons de route et amis, travaillant pour son grand-père. Alors quand ceux-ci ont un problème, c'est en famille que ça se règle. Il est hors de question de mêler les autorités à ça. Même quand plusieurs artistes sont retrouvés mort,s déchiquetés par un loup qui les suit ; un loup bien trop intelligent pour être un simple animal. Très vite, des légendes de loup-garous sont échangées et, même si Emma ni croit pas, elle doit bien se rendre à l'évidence : les yeux du loup qui l'observaient la nuit dernière étaient tout à fait humain.

En attendant la prochaine pleine lune, tout le monde se méfie de tout le monde. En particulier de John, cet ouvrier qui vient de les rejoindre pour les aider à monter le cirque et avec qui Emma se prend à rêver d'une vie de femme honnête.

 

Surprise ! Ce roman Aventures & Passions est un roman fantastique, fait plutôt rare pour la collection, du coup j'ai été assez surprise, mais ce n'est pas déplaisant non plus. Ce sont donc des loup-garous qui investissent ce roman, mais pas des gentils. Il est donc question de malédiction, de légende et de rite gitan. Un sympathique mélange, dans le milieu du cirque, un décor exotique qui fascine pas mal d'entre nous.

 

Emma est une jeune américaine qui ne croit pas aux légendes des gens du cirque, épris de tradition. Il y a un joli contraste entre la modernité de la jeune femme et le milieu dans lequel elle travaille, mais ce n'est pas beaucoup exploité. Comme beaucoup de chose en fait et c'est dommage, car l'histoire est agréable à lire. Chaque personnage a un passé, une histoire à explorer, mais on a l'impression que l'auteur a fait le strict minimum. Lori Handeland nous donne des éléments, pas mal même, mais ne les utilisent pas dans son récit. Ce n'est pas frustrant, mais la lecture manque un peu de profondeur.

 

Emma et John sont très attachants. Alors que tout les sépare et qu'ils voudraient s'éviter, ils sont incapables de rester éloignés l'un de l'autre. Il y a quelque chose de vraiment mignon entre eux. Et puis bien sûr, tout est bien qui finit bien. Vraiment bien ! Alors forcément, ça fait rêver. Mais on aurait aimé qu'il y ait un peu plus de questionnement, de doute entre les deux.

 

Une lecture agréale pour passer le temps, mais qui sera très vite oubliée.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 18:17

Tu-en-as-donc-une-petite.gif

 

Titre original : Tu en a donc une petite ?

Ecrit en : 2012

Editeur : Auto édition

Paru en France en : août 2012

60 pages 

ISBN : 978-2-810-62565-9

 

 

Résumé de l'éditeur :
Vous en avez assez des ouvrages à la sauce guimauve sur les rapports hommes-femmes ?

C'est normal, vous faites partie des 80% de la population féminine et masculine, tous continents confondus qui sont captivés par le sujet et ne trouvent pas de réponse.

Ne cherchez pas plus loin, plongez dans la proposition de cet ouvrage qui démonte avec une précision chirurgicale les ressorts psychologiques et sociologiques profonds de ce grave sujet.

L'auteur qui nous prend, en tout bien tout honneur, pour nous emmener dans les méandres de la connaissance, vous aidera à rendre concrètes vos propres recherches et vous débarrassera au passage de vos idées reçues réputées inviolables.

Tu en as donc une petite ? Un ouvrage impertinent mais efficace.

 

Si vous espériez apprendre quelque chose avec cet ouvrage, vous allez être déçu.
Si vous espériez rigoler avec ce livre, pareil.
De même si vous espériez passer un bon moment, trouver des réponses ou n'importe quoi d'autre.

 

Déjà, il est presque illisible. Entre les "lol", les termes d'argots d'jeunes, les points d'exclamation qui ponctuent quasiment chaque phrase, les interjections de l'auteur et le non respect des règles typographiques, je ne sais pas ce qui m'a le plus agaçée. Et puis les sauts de ligne à chaque phrase, c'est un peu se moquer du lecteur je trouve, en remplissant du vide.

 

Quant au soi-disant contenu scientifique, l'auteur se contente en fait d'énoncer des clichés et autres lieux communs sur fond de religion et de philosophie de bas étage sur la taille du sexe de l'homme, sans agrémenter son discours d'aucune données ou d'aucun témoignage. Il n'y a pas de méthode, pas d'enquête, juste des interprétations ennuyeuses et prétentieuses.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 18:25

lieux sombresTitre original : Dark Places

Ecrit en : 2009

Traducteur : Héloïse Esquié

Editeur : Le Livre de poche(1e édition chez Sonatine en 2010)

Collection : Thriller

Paru en France en : février 2011

512 pages 

ISBN : 978-2-253-15713-7

 

Il y a vingt-cinq ans, alors qu'elle n'avait que 7 ans, Libby Day a assisté aux meurtres de sa mère et de ses deux soeurs. Son témoignage a permis d'envoyer son frère Ben en prison.

Aujourd'hui, Libby est une jeune femme détruite, aussi bien physiquement que moralement. Elle n'a jamais travaillé, se contentant des dons reçus pendant des années, gérés par son banquier. Mais celui-ci vient de l'appeler : les dons arrivent à épuisement. Mais pas question pour notre héroïne de travailler. Elle accepte alors de participer à une conférence de passionnés de crime. Une conférence au cours de laquelle certains vont remettre en cause la condamnation de son frère. Et si le meurtrier était toujours en liberté ? Libby s'en moque, mais s'ils sont prêt à la payer, elle est prête à enquêter...

 

Libby Day est un personnage plutôt détestable. Bien que ce qu'elle ait vécu soit une expérience terrible, la première rencontre avec l'héroïne n'est pas des plus plaisantes. C'est une femme mesquine, méchante, lâche, irresponsable, fainéante, qui abuse de la pitié des gens... Un personnage qu'on a du mal à aimer, mais qui n'en demeure pas moins très intéressant.

Elle pose le décor en fait, un décor triste, terne, miséreux, un peu glauque. Elle est victime de son statut social, de sa situation familiale, de son absence de moyens, puis de son passé. Elle est détestable, mais a vécu tellement de chose malheureuse qu'on ne peut lui en vouloir. 

Le personnage de Libby participe à l'atmosphère sombre, angoissante, limite déprimante de cet ouvrage, mais qui ajoute un tension dramatique vraiment incroyable. Une fois le livre entamé, on est plongé dans cette ambiance et il est très difficile de décrocher.

 

Participe aussi à vous rendre accro : la narration. On oscille avec brio entre les déambulations de Libby aujourdhui et les jours précédents les évènements de 1985. Dans le récit passé, on suit la mère ou Ben ; on sait donc qu'à la fin, on saura ce qui s'est passé. De même dans le présent, Libby mène l'enquête ; une enquête qui a été bâclé et qui tient principalement au fait de retrouver les personnes mêlés à l'affaire. Tous le monde a menti. Aujourd'hui, Libby demande la vérité. Et comme le lecteur, elle va se laisser prendre par cette enquête qui semblait futile au premier abord, mais qui se révèle palpitante.

 

L'histoire est vraiment déroutante. Les indices sont savamment distillés au long du récit, mais ce n'est qu'à la fin que j'ai fait le rapprochement. Du début à la fin, le mystère est entier. J'ai vraiment adoré ma lecture.

Merci à Anastasia du blog Les chasseuses de livres. Cette découverte a été un véritable plaisir.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article

Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg