Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 10:30

Sang du rock 1Titre original :  WVMP Radio, book 1: Wicked game

Ecrit en : 2008

Traducteur : Sébastien Baert

Editeur : Milady

Collection : Bit-lit

Paru en France en : 2012

330 pages 

ISBN : 978-2-8112-0669-7

Série en 3 tomes : Tome 1 : Wicked Game, Tome 2 : Bad to the Bone, Tome 3 : Bring on the Night

 

CIara (Prononcez Khi-rha) est une étudiante en marketing qui a du mal à joindre les deux bouts. Cet été, elle a besoin d'un stage et WWMP, un station de radio locale, lui offre une opportunité et un challenge de taille. Elle a deux mois pour redresser les finances de la station, afin de convaincre la directrice de ne pas vendre. La jeune femme est prête à relever le défi... jusqu'à ce qu'elle rencontre des DJs. Jim, Spencer, Noah, Régina, Monroe et Shane sont des mélomanes de génie, pour la simple et bonne raison qu'ils ont vécu la naissance et l'expansion des pluss grands styles musicaux. Ce sont des vampires, chacun transformé à une époque différente, époque dans laquelle ils sont aujourd'hui bloqué, au niveau musical, vestimentaire et mentalité. D'abord effrayée, Ciara accepte finalement le poste et décide de lancer une nouvelle campagne en révélant leur véritable identité : WVMP, le sang du rock.

 

Un peu de fraîcheur dans la bit-lit. Ici, pas de supers héroïnes aux pouvoirs incroyables, de vampires sexy, torturés et ténébreux (même s'ils restent beaux comme des dieux) ou de supers vilains qui veulent conquérir le monde. Ciara est une jeune fille tout à fait normale, si on excepte son passé de criminelle, qui se débat dans dans les problèmes de la vie quotidienne : finir ses études, trouver un job, payer ses factures...

Les vampires ne sont pas des créatures ancestrales qui font rêver, mais des inadaptés sociaux quelque peu instables et pourvus de troubles du comportement. Compter chaque trombone d'une boîte, classer tous les CDs par ordre alphabétique...

Et bien sûr, l'idée centrale de ce roman en total décalage : une campagne de pub purement commerciale.

 

L'ensemble est donc très surprenant, plutôt drôle. Un livre qui change des titres de bit-lit habituel, avec des vampires moins présents, plus près du gentil fou que du monstre de la nuit. Enfin, sauf quand ils commencent à avoir les crocs...

Ca en devient dommage, du coup, que le dernier tiers du livre prenne un tour des plus classiques avec méchant pas d'accord, vengeance et implication du gouvernement.

 

La saga de Jeri Smith-Ready reste malgré tout assez plate, il y a peu d'action et la romance reste gentillette, même si Shane est très attendrissant. Le genre montrera vite ses limites je pense, mais en attendant, j'ai passé un très bon moment. Ca se lit bien, ça se lit vite, ça s'écoute même, puisque chaque chapitre correspond à un titre de chanson. Ca donne envie de chanter avant chaque nouvelle partie. ^^

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Anoalios avec Morgaxia, cline612, Salsera15, Kincaid40, Petitepom et Melymel. 

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 20:09

VertigeTitre original :  Vertige

Ecrit en : 2011

Editeur : France Loisir (Première édition en octobre 2012 chez Fleuve Noir)

Paru en France en : 2012

330 pages 

ISBN : 978-2-2650-9376-8

 

Résumé de l'éditeur :

Certains secrets sont inavouables, mais serions-nous prêts à mourir pour les cacher ?
Un homme se réveille au fond d'un gouffre, au coeur d'un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d'infortune. Il est enchaîné au poignet, l'un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d'un masque effroyable, qui explosera s'il s'éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s'imposera, impérieuse : jusqu'ou faut-il aller pour survivre ?

 

J'étais un peu sceptique au début, le synopsis me faisant trop penser à Saw. Et puis, j'ai commencé ma lecture ; et là, impossible de décrocher. Franck Thillier nous emporte dans une huis clos captivant où les apparences sont trompeuses et la vérité où on ne la cherche pas.

Il n'y a pas beaucoup d'action, les trois protagonistes essayant essentiellement de survivre et échangeant sur leur vie respective afin de découvrir des indices sur la raison de leur présence ici. Mais ce récit est pourtant captivant car en vérité, tout est lié. Du coup, le lecteur ne cesse de se poser des questions sur qui, pourquoi, comment. Et à chaque réponse, une autre question survient.

D'autant plus que le héros, Jonathan, est un homme complexe, au passé obscur, à la vie remplie de secret. Un personnage qui se cherche encore un peu, qui culpabilise. On n'a absolument pas le temps de s'ennuyer.

 

Mais là où Franck Thilliez fait encore plus fort, c'est que ce roman fait encore parler de lui une fois refermé. Même si on a eu les réponses à nos questions, même si le livre a trouvé sa conclusion, un doute subsiste, parfaitement distillé par l'auteur et qui continue de nous titiller, encore aujourd'hui ^^

ABC 2012

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 21:03

Fantômes Maiden Lane 1

Titre original :  Maiden Lane, book 1: Wicked intentions

Ecrit en : 2010

Traducteur : Daniel Garcia

Editeur : J'ai Lu

Collection : Aventures et Passions

Paru en France en : 2012

342 pages 

ISBN : 978-2-2900-3451-4

Série en cours : Tome 1 : Troubles Intentions, Tome 2 : Troubles Plaisirs, Tome 3 : Désirs enfouis, Tome 4 :

 

Saint-Giles est un quartier sordide, fréquenté principalement par les voleurs, les prostituées et autres malfrats en tout genre. C'est aussi dans ce quariter que se situe l'orphelinat que Temperance dirige avec son frère. Un soir, la jeune femme est abordée par Lord Caire, un noble à la réputation sulfureuse qui lui propose un marché : elle lui sert de guide dans Saint-Giles pour l'aider à retrouver le meurtrier de sa maîtresse, et en échange, il l'introduira dans la bonne société afin qu'elle trouve de riches donateurs pour l'orphelinat.

 

Elizabeth Hoyt nous présente des personnages  très vite attachants. Temperance et sa famille se révèlent vite touchante. Sa volonté de sauver les enfants et de préserver l'héritage de son père est attendrissante. Mais le côté jeune vierge effarouchée alors qu'elle a été mariée, devient vite lassant. De même le mystérieux Lord Caire et le secret sur son passé, notamment le mystère sur les pratiques sexuelles, obnubile vite le lecteur. Malheureusement, ce dernier n'a finalement rien de si extraordinaire et j'ai été plutôt déçue.

Et puis soudain, inversement des rôles : la jeune femme devient extravertie, sexuellement parlant ; tandis que notre ténébreux gentleman, si réticent au contact physique, se laisse toucher sans trop faire le difficile. Entre deux, il n'y a pas d'évolution ! Le changement de caractère n'est pas vraiment logique.

 

Autrement, ce roman est bourré de dialogues, alors niveau rythme, c'est plutôt rapide et facile à lire. Les personnages, principaux comme secondaires, sont charmants, l'enquête se suit de façon logique et l'histoire d'amour est touchante. Peut-être pas le meilleur que j'ai lu, mais une lecture bien sympathique tout de même.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 10:45

RebeccaTitre original :  Rebecca

Ecrit en : 1938

Traducteur : Irène Barki

Editeur : Le livre de poche

Paru en France en : 2008 (Première édition en 1939 chez Albin Michel)

378 pages 

ISBN : 978-2-2580-6692-2

Autour du livre : un film de Alfred Hitchcock en 1940, un téléfilm de Jim O'Brien, une comédie musicale allemande et une mini-série de 4 épisodes produit par la BBC.
Il existe une "suite" intitulée La malédiction de Manderley, écrite par Susan Hill en 1993 ; The Other Rebecca, une version moderne de Maureen Freely parue en 1996 et en 2001, Sally Beauman rédige Rebecca's Tale.

 

Quand elle rencontre Maxim de Winter, c'est le coup de foudre. Mais en tant que simple demoiselle de compagnie, elle ne conçoit pas une seule seconde d'intéresser le riche propriétaire terrien, bien qu'ils passent leurs journées à deux depuis quelques jours. Aussi, quand l'homme de plus de quinze son aîné lui propose de l'épouser, elle n'en croit pas ses oreilles.

C'est pourtant bien en tant que nouvelle maîtresse de Manderley qu'elle est présentée quelques mois plus tard à la domesticité, notamment Mme Danvers, la gouvernante, qui ne semble pas beaucoup apprécier sa venue.

 

Merci à Miss Bunny de m'avoir prêté son livre. Je tenais absolument à le lire cette année, mais mon exemplaire est perdu quelque part au fin fond des cartons...

 

Quel style ! Quel éloquence ! Daphné du Maurier est un grand auteur qui emporte son lecteur dans son univers avec brio. Les descriptions sont brillantes, les dialogues bien menés, les tournures de phrases recherchées, réfléchies et inteligentes, sans toutefois écraser le lecteur lambda par un vocabulaire trop compliqué ou des représentations étouffantes. C'est à la fois simple et recherché. Excellent !

 

Malheureusement, je serais moins enthousiaste concernant l'histoire. L'héroïne est une simple demoiselle de compagnie dans l'Angleterre du XIIIe - XIXe siècle où chacun appartient à une classe sociale et doit s'y tenir. Elle passe donc son temps à se plaindre, à douter de tout et de tout le monde, à pleurer et à se faire marcher sur les pieds. Je veux bien qu'il soit question des moeurs de l'époque, mais de là à se faire mater par une domestique, il y a des limites.  Et puis elle n'est pas très fut-fut.

On ne peut pas dire qu le mystère autour de la mort de Rebecca soit très épais. Le lecteur devine rapidement le fin mot de l'histoire.

Je pense que j'en attendais peut-être trop...

ABC 2012

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 17:12

Colocataires

 

Titre original :  44 Charles Street

Ecrit en : 2011

Traducteur : Catherine Berthet

Editeur : Presses de la Cité

Paru en France en : mai 2012

312 pages 

ISBN : 978-2-2580-9304-1

 

Après cinq ans de vie commune, Todd et Francesca ont décidé de se séparer. L'amour s'est tare, les deux individus aspirant à des choses différentes avec le temps : lui rêve de mariage, d'argent facile, d'enfant et d'une femme dont il pourrait se vanter ; tandis qu'elle tient trop à sa vie de bohème pour en changer. Elle souhaite garder la maison, une immense bâtisse qu'ils ont restaurée au fil des jours, mais aussi un gouffre financier. Pour pouvoir continuer à rembourser ses traites sans Todd, Francesca, directrice d'une petite galerie d'art promouvant de jeunes artistes, ne voit qu'une solution : la colocation.

Après des mois de recherche, elle partage donc son logis avec Eileen, une jeune fille gaie et innocente, fraîchement débarquée de sa province, Chris, un designer taciturne et discret qui ne sort presque jamais de sa chambre, et Marya, celèbre chef cuisinier et veuve qui profite de sa retraite.

 

Mon premier Danielle Steel... et sans doute mon dernier !

On ne peut pas dire que je sois tombée sous le charme de cette auteur aux millions d'exemplaires vendus de part le monde. D'ailleurs, je me demande encore pourquoi je ne suis pas tombée amoureuse de son absence de style, ses formules répétitives et ses dialogues sans saveurs.

Serais-je passée à côté de ses personnages creux, volontairement bobo et cliché au possible ou n'aurais-je pas compris la profondeur de ce récit grotesque, convenu et complètement guimauve ?

Cet univers rose bonbon, plein de bons sentiments, m'a fait mourir d'ennui et attraper des nausées à cause de tout le miel que j'ai avalé.

ABC 2012

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 18:32

Ma vie pour la tienneTitre original :  My sister's kepper

Ecrit en : 2004

Traducteur : Irène Barki

Editeur : J'ai Lu

Paru en France en : 2008 (Première édition en 2005 chez France Loisirs)

570 pages 

ISBN : 978-2-2580-6692-2

Autour du livre : un film de Nick Cassavetes avec Cameron Diaz

 

Kate a deux ans quand  les médecins lui diagnostiquent une leucémie. Pour rester en vie, la fillette doit recevoir des dons de plaquettes, de moëlles... Ces dons, elle les reçoit d'Anna, sa petite soeur, née quelques années après l'annonce de sa maladie, suite à des manipulations génétiques des chromosomes de ses parents pour qu'elle soit le plus compatible possible avec Kate. Au début, ce ne devait être qu'un don du cordon ombilical, pour faire gagner quelques mois à Kate, mais les mois se sont transformer en années et le don de cordon en don de plaquettes. Anna passe autant de temps à l'hôpital que sa soeur alors qu'elle est en parfaite santé.

Aujourd'hui, Anna a 13 ans et cette fois, c'est d'un rein dont Kate a besoin, une opération douloureuse et dangereuse. Pour la fillette, c'est la demande de trop. Elle se rend alors chez un avocat, prête à traîner ses parents en justice : elle réclame le droit de disposer librement de son corps.

 

Sortez vos mouchoirs et faites chauffer vos méninges, Ma vie pour la tienne est un livre fort, un livre poignant, qui ne laissera personne indifférent.

 

Au début, la narration est un peu déstabilisante car chaque chapitre est raconté du point de vue d'un personnage différent, d'Anna à sa mère, en passant par son père, son frère, l'assistante sociale et l'avocat. Mais le récit est continu, du coup il y a quelques ellipses qui renforcent la tension du récit avec brio.

Au niveau temporel, l'action se passe sur une semaine, mais le récit s'entrecroise avec les souvenirs de chacun sur le passé et les différentes évènements qui ont jalonnés la vie de cette famille. On sent l'urgence de la situation dans le temps, mais aussi pour la vie de Kate, et le lecteur est pris dans cette course contre la montre. Les pages défilent sans qu'on s'en rende compte.

 

Je dois avouer qu'à la lecture de la quatrième de couverture, je m'attendais à ce que ce roman traite des enfants-médicaments et des horribles parents qui les considèrent à peine comme des êtres humains ; eh bien pas du tout ! Le roman est bien plus profond que ça car les parents des deux adolescentes aiment leurs deux filles de la même façon, mais comment réagir quand l'un de vos enfants est condamné à mourir ? Comment vivre, pour Jesse, le grand frère, en sachant que vous pouvait rien faire pour sauver votre soeur, quand il suffit d'une prise de sang à Anna ? Plus qu'à Kate, c'est à son entourage que s'intéresse Jody Picoult, à l'influence de la maladie sur la famille et les conséquences pour tous.

Difficile de dire qui a tort ou qui a raison. Chaque point de vue se vaut et c'est ce qui est si dure dans ce livre. Il fait immanquablement réfléchir, sans jamais juger.

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 20:08

Twilight 1Titre original :  Twilight

Ecrit en : 2005

Traducteur : Luc Rigoureau

Editeur : Hachette

Collection : Black Moon

Paru en France en : 2005

528 pages 

ISBN : 978-2-0120-1067-3

Série en 4 tomes : Fascination, Tentation, Hésitation, Révélation + L'appel du sang, la seconde vie de Bree Tanner

Autour de la série : 5 films : Twilight chapitre 1, chapitre 2, chapitre 3, chapitre 4 part 1, chapitre 4 part2

Une adaptation en manhwa en cours : tome 1, tome 2

 

La mère de Bella, 17 ans, vient de se remarier à un joueur de base-ball qui voyage régulièrement à travers le pays. Pour ne pas être une charge pour sa mère qui rêve d'accompagner son époux, l'adolescente a décidé de revenir vivre chez son père qu'elle évitait le plus possible. La raison ? Forks, une petite ville de l'état de Washington insipide et ennuyeuse qui ne voit presque jamais le soleil. Elle va pourtant rapidement y trouver un nouvel attrait : Edward, le plus jeune des enfants Cullen, dans la même classe qu'elle. Un lycéen beau, intelligent et mystérieux. Mais surtout dangereux, car Edward n'est pas tout à fait comme les autres. Il n'est pas humain...

 

Plus de 5 ans plus tard, après avoir découvert la bit-lit et lu d'autres romans de young adult, la saga Twilight me fera-t-elle autant d'effets qu'à sa sortie, à l'époque où le genre n'était pas aussi florissant ? Pas tout à fait. Bien d'autres romans provoquent chez moi plus de frissons que cette amourette, mais ce roman reste une très jolie histoire d'amour que j'ai pris plaisir à relire.

 

Deux choses me posent problème dans ce roman.

D'abord, les expressions ! Certes, Edward a plus de 100 ans, mais quand ce n'est pas lui qui parle, inutile d'utiliser des expressions désuètes. La faute à l'auteur ou à la traduction ? Aux deux je pense. Je n'ai pas lu la version original, mais je ne crois pas qu'on nous sortirait du "guimbarde", "pérorer" ou "dégingandé" juste pour le plaisir. En même temps, à la traductrice aussi de se rendre compte que ça ne colle pas, surtout que ces expressions tombent toujours comme un cheveu sur la soupe.

Ensuite, les dialogues entre Edward et Bella ne sont pas très clair. Les changements d'humeur du jeune homme sont difficiles à suivre et on ne comprend pas toujours pourquoi il dit ou fait tel ou telle chose. Je l'avais déjà remarqué lors de ma première lecture, mais on est tellement pris par les sentiments, qu'on oublie vite. Pourtant, comment fait-on pour dit "Salut" d'un ton à la fois amusé et agacé (p225) ? J'ai essayé et je ne comprend pas bien...

 

Mais malgré ses défauts, Twilight reste une romance pour ado qui fait rêver. C'est une lecture plaisir, certes qui a perdu le charme des débuts, mais qui reste plaisante. On se glisserait volontiers à la place de Bella, sauf peut-être pour la dernière partie, inutile même à mon sens.

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Fae avec Laur1307, Kono, Buissange et Bellek 

Romance paranormale

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 09:58

Anita blake 6Titre original :  The Killing Dance

Ecrit en : 1997

Traducteur : Isabelle Troin

Editeur : Milady

Collection : Bit-Lit

Paru en France en : 2009

576 pages 

ISBN : 978-2811201326

Série en cours : Tome 1 : Plaisirs Coupables, Tome 2 : Le Cadavre Rieur, Tome 3 : Le cirque des Damnés, Tome 4 : Lunatic Café, Tome 5 : Le squelette sanglant, Tome 6 : Mortelle Séduction, Tome 7 : Offrande Brûlée, Tome 8 : Lune bleue, Tome 9 : Papillon d'Obsidienne, Tome 10 : Narcisse enchaîné, Tome 11 : Pêchés Céruléens, Tome 12 : Rêve d'incube, Tome 13 : Micah, Tome 14 : Danse Macabre, Tome 15 : Arlequin, Tome 16 : Sang Noir...

 

ATTENTION !!!! SPOILERS INSIDE !!!!!!

 

Rendez-vous professionnel : un puissant vampire en train de se liquéfier demande à Anita de l'aider. Elle n'en est pas capable, point. On oublie cette intrigue quasiment jusqu'à la fin. La belle a plus important à faire : elle a rendez-vous avec Richard.

Rendez-vous torride s'il en est : ça se bécote, ça fricote, ça se caresse, mais ça ne va jamais plus loin. Bah oui ! La belle ne veut pas se marier, pas coucher, à peine le toucher, elle a pitié de lui, ne lui fait pas confiance, n'est pas d'accord avec ses idéaux, ne le soutient pas vraiment, va voir ailleurs, refuse de le voir se transformer et ne cesse de le comparer à son autre petit copain. Mais à part ça, elle est folle amoureuse... Mouais... chacun sa conception de l'amour...

Après avoir passé la moitié du bouquin à se morfondre sur son ennuyeux et improbable couple avec Richard, on passe au suivant : Jean-Claude. Malgré le fait qu'elle est un assassin à ses trousses (histoire qu'il y ait un peu d'action quand même...), elle sort en boîte avec lui ; et bien qu'il la dégoûte, qu'elle ne l'aime pas et qu'elle ne veuille pas fricoter avec lui, elle s'habille comme une pute pour l'accompagner, dessous compris. Sait-on jamais ? Anita est une fille prévoyante...

Forcément, elle se fait agresser et tue son assaillant sans aucun remords, mais son pote Dolph la sauve d'un méchant flic qui fait son travail en l'emmenant sur les lieux d'un crime qui sera très vite oublié lui aussi.

Comme Richard est une mauviette et qu'elle ne lui fait pas confiance, Anita va se réfugier chez Jean-Claude qu'elle déteste et qui lui fait peur. (Ne cherchez pas à comprendre son raisonnement, vous pourriez vous faire mal...Et la suite n'est pas mieux...) Là, c'est le trio fantastique. Y'a bagarre, puis y'a partouze...

Le sexe et la violence réveillent les pouvoirs de la nécromancienne... (On voit une belle suite se profiler là...). Fort de leurs nouveaux pouvoirs, la Belle et la Bête partent affronter Marcus qui nous soûle depuis 3/4 tomes (Enfin !!!!), mais finalement, les deux hommes-loups se battent à mains nus. Tout ça pour ça ! Je ne vous raconte pas qui gagne, mais sachez que pour célébrer une victoire, chez les loups, on bouffe le perdant. Et là, c'est le drame ! Anita réalise que son homme n'est pas un gentil chihuahua ou un caniche à sa mémère, mais un horrible pitbull sans aucun doute plus fort qu'elle. Il est hors de question pour elle de coucher avec un monstre ! Du coup, pour se consoler, elle file se faire enfiler par JC.

Oh ! Et bien entendu, entre deux amourettes, elle résout le meurtre de Dolph, l'histoire du vampire qui se liquéfie et découvre le commanditaire de son assassinat, le tout étant lié, comme d'habitude.

 

Ouais, bon, bof. Dans ce tome, Anita est devenu un monstre égoïste et égocentrique qui se double d'une salope. L'héroïne si humaine qui m'avait tellement plu dans le premier tome a complètement disparu. En plus, on est loin d'une intrigue digne de ce nom, les 3/4 du roman tournant autour des amours de la nécromancienne, en particulier le couple RICHARD / ANITA auquel je ne crois pas.

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Sookies avec Sharon, Nane42, Tigrouloup, Chtitepuce, Mabiblio, Zara, Moody et Nessa.

Romance paranormale

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 10:21

Heritage.jpgTitre original :  The Legacy

Ecrit en : 2010

Traducteur : Julie Guinard

Editeur : J'ai Lu

Collection : Aventures & Passions

Paru en France en : 2011

408 pages 

ISBN : 978-2290029169

 

Suite au décès de son père, Wolfgang Behaim, imprimeur, hérite de ses dettes auprès du baron Von Ziegler ; des sommes faramineuses qu'il ne peut pas rembourser. Le baron lui propose alors un marché : il effacera ses dettes s'il épouse sa fille Sabina dont la réputation perdue l'empêche de trouver un mari.

De son côté, la fille adoptive du baron, affamée et enchaînée par un homme qui la déteste, accepte d'épouser un parfait inconnu sur la promesse qu'elle récupèrera enfin le petit leg laissé par sa mère.

Ni l'un ni l'autre ne sont vraiment enchantés par ce mariage de convenance basé sur le mensonge et la dissimulation ; et pourtant, au premier regard, au premier contact, leurs sens s'embrasent...

 

Wolf et Sabina sont deux personnages forts et bons. Lui, père d'une  fillette, a du mal à se remettre du décès de sa bien-aimée trois ans plus tôt. Il se réfugie dans le travail, mais n'hésite pas à venir en aide aux gens autour de lui et surtout, à sa famille. Quand il réalise que Sabina n'est pas la manipulatrice qu'il pensait, il prend à coeur de la protéger.

L'héroïne, elle, est une jeune femme intelligente, cultivée, courageuse et engagée, qui n'hésite pas à traverser tous les dangers pour réaliser son rêve.

Tous deux ont souffert, mais vont trouver le réconfort et la paix dans les bras de l'autre.Il n'y a pas de conflit direct entre eux, pas de "je-t'aime-moi-non-plus" et autres jeux du chat et de la souris. L'histoire d'amour entre ses deux héros est vraiment touchante, un coup de foudre émouvant que le lecteur va voir s'épanouir et se consolider au fil des pages.

 

Autour de cette histoire, des personnages secondaires sympathiques, classiques, mais qui apportent un petit plus. Le récit est entraînant, les pages se tournent avec plaisir et pour une fois, on évite le cliché de la belle ingénue et de la brute au coeur tendre.

Mais surtout, le contexte historique est très riche et parfaitement maitrisé. Il est surprenant, prenant, intelligent, jamais ennuyeux.

Une histoire d'amour vraiment magnifique !

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 13:48

Dark Elite 1Titre original : Dark Elite, book 1: Firespell

Ecrit en : 2010

Traduction de Tristan Lathière

Editeur : Castelmore

Collection : Bit-lit

Paru en France en : janvier 2012

320 pages 

ISBN :  978-2362310386

Autour du livre : Série en 3 tomes Tome 1 : Magie de feu, Tome 2 : Marque de l'ombre, Tome 3 : Coup du sort

 

Les parents de Lily Parker sont tous les deux professeurs de philosophie et viennent d'obtenir l'autorisation de consulter des archives gardées secrètes jusqu'à présentes. Ils prennent donc un congés sabbatique de deux ans pour étudier en Allemagne. Contre toute attente, et à la surprise de la jeune fille, ils l'envoient dans une institution privée : l'école pour fille Sainte-Sophia, à Chicago, pour qu'elle y termine sa scolarité.

Dans cet univers bourgeois où l'argent et les relations comptent plus que tout, la petite campagnarde parvient tout de même à se faire une amie : Scout, sa camarade de chambre gothique. Mais la demoiselle passe ses nuits dehors et cache de nombreux secrets, au point que Lily s'inquiète vite pour elle. En voulant découvrir le secret de sa nouvelle amie, la jeune lycéenne va mettre les pieds dans un univers magique qu'elle ne soupçonnait pas.

 

La jeune ado mieux que les autres qui arrive dans un nouveau lycée où elle se met tout de suite à dos la peste de l'établissement et séduit le beau gosse du coin, ça commence à me lasser. Quand en plus, les 3/4 du bouquin ne tourne qu'autour de ça, ça devient ennuyeux.

L'univers magique ne vient que sur le tard, le secret, qui n'en est pas vraiment un d'ailleurs tant il est prévisible, est gardé trop longtemps. D'autant plus qu'au final, je l'ai trouvé plutôt insipide. En plus, c'est très manichéen : les gentils d'un côté, les méchants de l'autre. Puisque Lily n'est pas avec les méchants, alors elle aidera les gentils. Et si elle avait envie de faire autre chose de sa vie, elle ? Genre... ? Les laisser se dérouiller sans elle, tiens !

Et puis, des petits groupes d'ados à peine majeurs pour sauver le monde, j'accroche moyen.

 

Je n'ai pas été séduite. C'est lent, c'est long, c'est déjà vu, il n'y a rien d'excitant. Les personnages sont clichés, fades, même la romance est bateau. Heureusement que ça se lit vite.

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Alily, avec Bea285, Michou et Kassandra. 

Repost 0
Published by Stéph - dans Roman
commenter cet article

Présentation

  • : Biblio'Stéph
  • Biblio'Stéph
  • : Mes lectures, mes coups de coeur, mes coup de gueule, mes textes... Un peu de tout, beaucoup de moi...
  • Contact

Lecture en cours

 

 

Torsepied.jpg

 

Femmes de l'autremonde 2

Hotel---Chambre-1.jpg

 

 

Recherche

Mes challenges

En attente

Vais-je me laisser tenter ?

...

En sachant que je les rate tous les ans....

Mes lectures communes

Rien de prévu pour le moment.

Mais toutes propositions est la bienvenue

J'y suis aussi

LIVRADDICT-LOGO.png

logo Babelio

LogoLibfly.jpg

logo-facebook

twitter_logo.jpg